Si ça peut nous aider à prendre conscience des enjeux considérables de la sortie du « grand débat » pour le pouvoir, le Président du Sénat alerte sur le risque considérable pris par Macron.   Le Sénat, une fois encore, est du côté du Peuple, hé oui il faut...

Alors que les emmerdements pour Macron s’amoncellent, « volant en escadrille », Macron continue son jeu qui l’isole de plus en plus, mais qu’il joue de façon décomplexée.   Les messages au Peuple continuent d’être, avec un indéniable crescendo « Moi, Emmanuel 1er, roi des Français, empereur européen, élu triomphalement...