Comité des 300

L’origine de la Noblesse Noire

Sociétés secrètes

Noblesse Noire

L’histoire décrit les événements mondiaux résultant des machinations d’une puissante coalition cachée d’organisations secrètes, composant l’élite mondiale: les banques, les familles riches comme les Rothschilds et les Rockefeller, des organisations non officielles comme le Conseil des relations étrangères, les Bilderberg, la Commission trilatérale , le crime organisé, les agences fantômes au sein du gouvernement, les sociétés secrètes comme les Skull and Bones, les Jésuites, les Francs-maçons, etc.

Derrière tous ces groupes se cache un groupe encore plus secret, composé des vrais dirigeants de la planète Terre, qui comptent parmi leurs fantoches les premiers ministres et les présidents. Certains théoriciens disent que ces Illuminati qui détiennent les rênes du pouvoir sont des êtres humains; d’autres disent qu’ils ont des alliés extraterrestres. C’est une société secrète au sein de sociétés secrètes, appuyée par une élite bancaire dirigée par la dynastie Rothschild, qui fait progresser le plan ultime consistant à abolir toutes les religions sauf sa propre religion satanique et renversant les gouvernements civils pour centraliser et mondialiser tout ce qu’ils contrôlent, en finalité, le Nouvel ordre mondial.

Depuis la nuit des temps, les gens ont vécu sous le poing de fer de la Noblesse Noire ou des seigneurs sombres. L’humanité a été piratée, bloquée, réprimée et contrainte de se soumettre à travers des moyens atroces pour contrôler l’esprit et détruire l’âme.

Ce sont les anciens dirigeants derrière les rideaux de la planète Terre, ainsi que le pouvoir actuel, qui sont directement représentés par nos institutions politiques, économiques et culturelles dominantes. La société occidentale a été minée et la culture occidentale est en faillite. La démocratie n’existe pas, car avant l’issue de chaque élection, ils ont déjà décidé qui gagnera et sera aux commandes. Leur contrôle social s’exerce dans les médias et les systèmes éducatifs, qui sont devenus des canaux d’endoctrinement et de manipulation de masse.

           

Ces personnes ont obtenu le titre de «Noblesse Noire» pour leur impitoyable manque de scrupules. Ils utilisent des meurtres, des viols, des enlèvements, des assassinats, des vols et toutes sortes de tromperies à grande échelle, ne tolérant aucune opposition pour atteindre leurs objectifs. Ces personnes ont une immense richesse et sont extrêmement puissantes.

Les familles les plus puissantes de la Noblesse Noire se trouvent dans l’ordre suivant en Italie, en Allemagne, en Suisse, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Grèce. Leurs racines remontent aux oligarques vénitiens, d’origine Khazar, qui se sont mariés dans ces maisons royales au début du XIIe siècle. Après la victoire des Khazars sur les Arabes, le futur empereur, Constantin V, épousa une princesse Khazar. Leur fils, l’empereur Léon IV, était aussi appelé «Léo le Khazar».

 

La mondialisation est la voie vers la dictature complète

Les papes des Médicis, Pie XII, de son vrai nom Eugenio Pacelli, et Jean-Paul II – de 1978 à 2005 – étaient également Khazars. Toute la Noblesse Noire ne fait pas partie des maisons royales et beaucoup de ces familles royales n’ont plus de royaumes. Selon le chercheur et auteur, John Coleman, le “Comité des 300” a été créé au début du XVIIIe siècle, “bien qu’il ne prenne sa forme actuelle que vers 1897”, après la légalisation du commerce de l’opium en Chine.

.

On trouve ici la preuve documentaire de l’existence du Comité des 300, qui concerne les principaux acteurs du processus de mondialisation. Walter Rathenau (1867 – 1922), homme politique socialiste et conseiller financier des Rothschild, écrivant dans Wiener Press (24 décembre 1921), dit: «Seuls 300 hommes, dont chacun connaît tous les autres, gouvernent le destin de l’Europe.” Cela s’est ensuite répandu dans le monde entier.

Le prince Philip et le prince Charles sont les symboles les plus visibles des familles nobles qui sont à l’origine de la plupart des mouvements pro-environnementaux, voire de tous, qui visent en fait à freiner la croissance démographique de toutes les nations. Ils font également partie du complot visant à détruire l’industrie et à ramener le monde à un nouvel âge sombre. Ils appuient la fin de tout progrès industriel, ce qui entraînera famine, maladie et guerres, en éliminant les «mangeurs inutiles» en excès, comme on nous appelle. Ils s’opposent à l’énergie nucléaire qui produit de l’électricité propre et bon marché, essentielle au développement économique, à la prospérité et au progrès. Ils souhaitent ardemment un retour au système féodal pour redevenir les dirigeants absolus.

.

La doctrine des Francs-maçons leur procure un épanouissement religieux axé sur leur dieu satanique Luciférien. Plusieurs membres parmi ce Comité des 300 participent au commerce de la drogue et des armes par le biais d’intermédiaires bien distanciés, par exemple par le biais de grandes banques multinationales.

 

Les Jésuites et les Francs-maçons alliés parmi les têtes couronnées d’Europe ont tenu un congrès à Vienne en 1815, où la neutralité de la Suisse a été établie pour toujours, cela ayant déjà été sanctionnée par la paix de Westphalie en 1648. De plus, il a été convenu que peu importe le nombre de guerres qui seraient provoqués, l’argent de la noblesse en Suisse serait toujours libre de tout pillage. Ceci était conforme à la planification minutieuse à long terme de Rothschild, ce qui explique pourquoi la Suisse disposait à ce jour de la célèbre loi sur le secret bancaire, qui a été abolie en 2014, après quoi l’argent des citoyens ordinaires ne serait plus protégé.  Le statut de la Franc-maçonnerie et des Jésuites dans la structure de pouvoir des élites est assez évident.

La défaite de Napoléon à Waterloo a donné à Nathan Rothschild, à la suite de ses spéculations criminelles, un pouvoir financier énorme pour acheter la majeure partie de la Grande-Bretagne. Ainsi, les Rothschild sont devenus les agents fiscaux de la Grande-Bretagne, puis du Vatican, pour faire progresser leur domination financière et politique aux États-Unis.

Nathan s’est retrouvé avec une augmentation de richesse de 6 500 fois supérieure à celle qu’il possédait auparavant après le krach boursier orchestré de 1815. Essentiellement, il a volé la Grande-Bretagne à l’aveugle et il est devenu, à tous égards, le propriétaire de la plus grande partie de l’Angleterre. À partir de ce moment, sa famille, dotée de plus de richesses qu’elle n’aurait pu imaginer, est devenu un acteur influent au sein des gouvernements et elle a dirigé les décisions politiques à venir en corrompant et en payant les politiciens jusqu’à ce jour. Il convient également de noter que ce projet de Rothschild était historiquement important pour une autre raison: il a montré comment la fabrication d’une catastrophe pouvait générer des gains financiers énormes.

.

Plusieurs centaines de milliards  en fuite de capitaux  et en argent de la drogue affluent dans les comptes suisses de la Noblesse Noire. Au début des années 1800, la cabale Rothschild-Vatican tenta sans succès de prendre le contrôle du pouvoir de la bourse aux États-Unis par le biais de la première et de la deuxième banque des États-Unis. Mais avec l’aide d’autres banquiers puissants, en soudoyant des politiciens ainsi que le président des États-Unis, ils ont pu établir la Banque de la Réserve Fédérale comme banque centrale sur l’ensemble des États-Unis pour l’émission de leur monnaie-dette, comme à la banque centrale en Europe.

 

Comité des 300

La Noblesse Noire appartient au «Comité des 300» qui contrôle l’ONU. – Le prince Bernhard des Pays-Bas avait le pouvoir d’opposer son veto au choix du pape par le Vatican. Cela peut expliquer la fin prématurée du pontificat de 33 jours du pape Jean-Paul Ier. Le pouvoir de veto du prince découlait du fait que sa famille, les Habsbourg, descendait directement du dernier empereur romain. Frederick von Habsburg 111 fut le dernier empereur à être couronné à Rome, ce qui est considéré au niveau du pape comme l’équivalent civil de la «succession apostolique» de Saint-Pierre.

Le prince Bernhard était le chef des Familles noires et il prétendait également être un descendant de la maison de David de la dynastie mérovingienne, affirmation reconnue comme valable par la dynastie carolingienne qui les a supplantés, par d’autres monarques et par l’Église romaine du temps. Il prétendait ainsi être «lié à Jésus». Cependant, le prince Bernhard était en fait lié aux Khazars et donc à des non-Juif. Cela signifie que ses descendants appartenaient aux mêmes peuples ou à la même nation, mais n’étaient pas Juifs. Dans ce cas, ils étaient liés à la synagogue de Satan.

Avec l’aide de la CIA, le prince Bernhard a rendu public le corps du pouvoir dissimulé des Illuminati par l’intermédiaire du groupe Bilderberg, créé en 1954 à l’hôtel Bilderberg à Arnhem. Son siège est à La Haye, aux Pays-Bas. Au cœur de groupe Bilderberg se trouvent 39 membres des Illuminati, choisis parmi trois comités, issus des membres de tous les groupes secrets qui composent les Illuminati: les Francs-maçons, le Vatican et la Noblesse

 

Le Comité des 300 s’appellent désormais eux-mêmes les fondateurs du gouvernement mondial pour le NOM. Une référence sans doute à leur revendication héréditaire sur le «droit divin des rois». Il est impératif de réaliser que, en privé, la Noblesse Noire refuse de reconnaître tout gouvernement autre que son propre droit hérité et divin de gouverner. Ils croient que les États-Unis appartiennent toujours à l’Angleterre. Et ils travaillent assidûment dans les coulisses pour créer des conditions propices à la reconquête de leurs couronnes.

 

Chaque dynastie royale et dite noble d’hier et d’aujourd’hui de l’Europe a des sièges au Comité des 300 , le plus souvent par nomination. Il y a tout simplement trop de ces familles «royales» pour que chacune d’elles ait des représentants au Comité des 300. La préséance est déterminée par le rang suivant: les membres de la famille royale, puis les ducs, les comtes, les marquis et les seigneurs, puis enfin les «roturiers», qui obtiennent habituellement le titre de «Sir». En accord avec le Dr John Coleman.

 

 

Les origines de la noblesse noire

La “Noblesse Noire” tire ses origines des familles oligarchiques de Venise et de Gênes, en Italie, qui détenaient au 12ème siècle les droits de monopole privilégiés.

La première des trois croisades, de 1063 à 1123, a établi le pouvoir de la noblesse noire vénitienne et consolidé le pouvoir de la classe dirigeante aisée. En 1171, l’aristocratie de la Noblesse noire parvint à contrôler totalement Venise, lorsque la nomination du Doge fut transférée à ce qui était connu comme le Grand Conseil, composé de membres de l’aristocratie commerciale, avec notamment parmi eux, l’infâme famille des «Medici». Venise est restée entre leurs mains depuis lors, mais le pouvoir et l’influence de la Noblesse Noire vénitienne s’étendent bien au-delà de ses frontières et cela se fait sentir aujourd’hui aux quatre coins du monde.

 

Parce que le système bancaire moderne est né en Italie.Les maisons royales liées sont :

  • Maison de Bernadotte, Suède
  • Maison de Bourbon, France
  • Maison de Bragance, Portugal
  • Maison des Grimaldi, Monaco
  • Maison des Guelphs *, la Grande-Bretagne (la plus importante)
  • Maison de Habsbourg, Autriche
  • Maison de Hanovre, Allemagne (la deuxième plus importante)
  • Maison de Hohenzollern, Allemagne
  • Maison de Karadjordjevic, Yougoslavie (ancienne)
  • Maison du Liechtenstein, Liechtenstein
  • Maison de Nassau, Luxembourg
  • Maison d’Oldenburg, Danemark
  • Maison d’Orange **, Pays-Bas
  • Maison de Savoie, Italie
  • Maison de Wettin, Belgique
  • Maison de Wittelsbach, Allemagne
  • Maison de Wurtemberg, Allemagne
  • Maison de Zogu, Albanie
  • toutes les familles apparaissant sur l’arbre généalogique de la famille Windsor

 

Les Guelphs * sont également appelés les Black Guelphs, ou Noblesse Noirer, et ont soutenu William d’Orange ** dans sa prise du trône d’Angleterre, ce qui a finalement abouti à la formation de la Banque d’Angleterre et de la Compagnie des Indes, qui régnera sur le monde à partir du 17ème siècle. Tous les coups d’État, les révolutions et les guerres des XIXe et XXe siècles s’articulent autour de la bataille des Guelphs et de leurs efforts pour conserver et renforcer leur pouvoir, qui est maintenant le Nouvel Ordre Mondial. La puissance des Guelphs s’étendrait de la Lombardie au nord de la France, à travers les centres financiers italiens. Tous les banquiers italiens étaient appelés “Lombards”. Lombard en allemand signifie “banque de dépôt” et les Lombards étaient les banquiers du monde médiéval tout entier.

Toutes les familles énumérées ci-dessus sont reliées à la maison des Guelph, une des premières familles de la Noblesse Noire de Venise, dont est issue la maison de Windsor et donc la reine d’Angleterre actuelle, Elizabeth II. Les Guelphs sont intimement liés à l’aristocratie allemande par le biais de la maison de Hanovre. Presque toutes les maisons royales européennes proviennent de la maison de Hanovre et donc de la maison des Guelph, qui est la Noblesse Noire.

 

Les Guelphs * – la maison de Windsor – dominent le marché des matières premières et fixent le prix de l’or, un produit qu’ils ne produisent ni ne possèdent. La Maison des  Windsor contrôle également les prix du cuivre, du zinc, du plomb et de l’étain. Ce n’est pas un hasard si les bourses de marchandises au pouvoir sont situées à Londres, en Angleterre. Les sociétés dirigées par les familles de la Noblesse Noire sont British Petroleum, Oppenheimer, Lonrho, Philbro et bien d’autres encore.

.

Des familles américaines, comme les Harrimans et les McGeorge Bundys, coopèrent avec la Noblesse Noire Européenne. La maison de Hanovre est allemande, mais est vraiment juive, comme  la maison de Habsbourg. Ce ne sont pas vraiment les Allemands qui ont pris le trône britannique, mais les Juifs.

https://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_blacknobil02.htm

 

Sociétés secrètes

La Noblesse Noire est la fondatrice des sociétés secrètes de notre époque, à l’origine de toutes les autres sociétés liées aux Illuminati – le Comité des 300. Le Club de Rome, la C.F.R., la R.I.I.A. (Institut royal des affaires internationales), les Bilderbergers, la Table Ronde; tous proviennent du Comité des 300 et donc des familles européennes de la Noblesse Noire.

 

Ils ont repris la République des États-Unis d’Amérique en 1871 en en faisant une société sous le nom USA INC, qui a délibérément été un désastre pour le peuple américain, en particulier ces dernières années. Fait intentionnellement, en baissant le niveau de vie réel de 90% de la population, tel que constaté depuis 1972 après le passage au pétrodollar à partir du dollar relativement protégé par de l’or; en changeant les normes médicales et de soins de santé par le biais de la mafia médicale supporté par Rockefeller  afin de promouvoir les ventes de l’industrie pharmaceutique et d’en tirer le meilleur parti pour eux; en augmentant toutes les dépenses médicales qui sont maintenant les plus élevées du monde alors même que l’espérance de vie des gens a diminué; en amenant les normes éducatives à des niveaux misérables; en rendant cela possible par un Congrès contrôlé par les sionistes et qui n’a pas le soutien du peuple, car toutes les élections sont manipulées.

 

La Noblesse Noire a gagné son titre grâce à ses sales tours, alors quand la population s’est révoltée contre les monopoles au gouvernement et ailleurs, les leaders du soulèvement ont été rapidement saisis et brutalement pendus. La Noblesse Noire commet des assassinats secrets, des meurtres, du chantage, la mise en faillite de citoyens ou d’entreprises opposés, des enlèvements, des viols, etc., tout cela leur semble familiers, d’où leur nom.

.

À la suite de la conclusion du traité de Latran en 1929, la Noblesse Noire obtint la double nationalité en Italie et dans la cité du Vatican. En vertu des dispositions du traité, les titres de propriété octroyés par le pape ont été reconnus dans le royaume d’Italie. Une grande partie de la progéniture de ces familles était membre de la noble garde papale essentiellement cérémonielle; d’autres étaient des étrangers affiliés au Saint-Siège de diverses manières. En 1931, le pape Pie XI rejeta la demande d’Alphonse XIII d’Espagne d’ouvrir davantage la Garde noble aux nobles de tous les pays catholiques. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Noble Garde papale gardait le pape aux côtés de la Garde suisse.

 

À cet égard, il est intéressant de noter qu’Epstein occupait une position clé entre les marionnettes contrôlées et la Maison de Saud, les Rothschilds et Soros – pour leur système mondial de chantage, d’extorsion et d’intimidation, fondé sur le trafic de drogue et d’enfants, le trafic d’organes, et la pédophilie avec laquelle ils peuvent obtenir efficacement le matériel de chantage nécessaire.

.

Epstein était chargé de faciliter le chantage et l’extorsion de fonds par des personnes occupant les postes les plus élevés dans le monde. Lorsque le président Trump a pris ses fonctions, il a ouvert la porte toute grande au sujet de cette histoire cachée.

 

On ne saurait trop insister sur le fait qu’un post de Q du 11 novembre 2017 résume toute la connexion d’Epstein à l’État profond. Comme Q le dit toujours: “L’avenir prouve le passé.”

“Le président Trump et l’Alliance n’ont qu’une seule chance de décimer l’État profond. Ils ne peuvent pas se permettre de se hâter ni de faire une seule erreur. Faites confiance au plan! Le timing est parfait. L’Alliance a tout sous contrôle.

Pendant ce temps, continuez à écouter votre cœur tandis que vous naviguez dans un océan de renseignements et de désinformation partout. Seulement vous savez ce qui résonne avec votre coeur comme vérité. S’il vous plaît, partagez ce message avec tous ceux que vous connaissez. Si beaucoup d’entre nous se réveillent, le jeu de pouvoir de la cabale sera terminé.

Où nous allons un nous allons tous.

Les dirigeants invisibles