C’est la fin !

Quand on croit que la civilisation en arrive à un tel point de pourrissement généralisé, et qu’on veut partager avant de partir au néant, on veut transmettre ce qu’on sait dans une tentative ultime.

 

C’est l’objet de mon site, aussi dérisoire soit le volume de lecteurs et leur appréciation mitigée des articles où les miens tiennent plus de la moitié du contenu. Un peu bouteille à la mer, beaucoup intention sans illusions et désir de convaincre au moins un très petit carré de fidèles.

La route est longue et elle est solitaire. J’ai plus appris dans les livres qu’avec un humain. On ne croise la route d’un être accompli que dans les contes. Et si parfois on croit qu’on en tient un, c’est une baudruche qui se dégonfle vite, chargé souvent de pisse et de vent, égocentrique et manipulateur, qui nous déçoit.

J’aurais eu la chance de vivre près de cinquante ans avant l’amorce d’une décadence en spirale qui s’accélère chaque année un peu plus. La gent politique et journalistique y est pour beaucoup, ainsi que les associations et les réseaux sociaux.

On est effrayé de lire les journaux, de regarder les images de guerres, de révolutions, de luttes sociales, d’affrontements politiques. Le phénomène Macron a accéléré ce dégoût et cette fatigue.

La France est vendue aux plus offrants par pans entiers. Les riches ont gagné la partie. Ne reste aux pauvres que la pauvreté, aux classes moyennes que le presque dénuement. Sans une révolution, on ne voit pas bien d’issue.

Ou la jeunesse passe par une mutation quasi génétique, ce qui sous-entend des mutations physiques et spirituelles, ou elle continuera à déconner avec la lutte pour le climat, minuscule partie d’une problématique de survie biologique et de bien-être social. Je ne suis aucunement confiant, je crois dur comme fer qu’ils sont baisés, sauf les Gilets Jaunes et les Black Blocs.

J’attends un vrai sursaut, un rebond énergique où des responsables seront pour la fin de leurs jours derrière les barreaux. On entrevoit un début de changement salutaire avec les Balkany…

ALgarath

 

 

 

14 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire