De la traîtrise à la honte : Le Média, vendu, et son guet-apens contre Étienne Chouard

Les temps sont surprenants, les faits sont honteux ! Le Média, auparavant non suspect de collusion avec le pouvoir de la caste, est devenu son obligé obséquieux par la simple élimination d’Aude Ancelin et la nomination d’un nouveau venu, le sinistre Denis Robert, un Judas traître à la liberté démocratique.

 

Flanqué d’un Einthoven, digne représentant de sa communauté et qui déroule ses banderilles aiguisées, Denis Robert a tendu un traquenard à Étienne Chouard. Les deux interviewers ont pendant plus d’une heure martelé les attaques les plus musclées contre le penseur du RIC. Évidemment que ces deux-là étaient en service commandé.

Le guet-apens a fonctionné. Étienne Chouard est un fin penseur et concepteur de la démocratie mais la défense contre des attaques ad hominem n’est pas particulièrement son truc. Il s’est fait laminer. Rien de neuf, mais des années après Le Média, dont on s’attendait à autre chose que ça, parler du RIC et de la démocratie directe par exemple, s’est livré à un réquisitoire par deux inquisiteurs incisifs contre un représentant des idées démocratiques au-dessus de tout soupçon.

Traîtrise, honte, traquenard prémédité

 

On se serait peut être attendu à ce genre d’épisode sur une chaîne comme BFMTV, pas venant du Média. Aude Lancelin, évincé par Denis Robert qui ne manque pas une occasion de la traîner dans la boue.

La morale de cette histoire ?

 

Cessons nos dons au Média et reportons les sur la nouvelle chaîne d’Aude Ancelin, QG, le média libre.

Le Média, de Denis Robert, est devenu un nid de vipères. Le Média c’est un poison qui avait pour mission de discréditer le RIC. Le Média est vendu !

ALgarath

 

 

 

1 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire