L’effondrement des libertés publiques en France – État des lieux

Il n’y a qu’à comparer. Souligner les différences, c’est situer précisément combien les libertés publiques s’effondrent sous ce gouvernement.

 

On sait que cela fait des années que les libertés reculent en France : Liberté d’expression, liberté de réunion, la liberté de penser. Mais il y a eu un saut drastique dans la répression quand on en est arrivé à couper des mains et à crever des yeux, et c’est le mouvement des Gilets Jaunes qui doit le subir.

À titre de comparaison, l’horrible police chinoise qui réprime à Hong Kong n’a fait jusqu’ici aucun borgne ni aucun manchot.

La terrible police algérienne, dont on connaît l’ultra violence, elle a six mois de manifestations insurrectionnelles à gérer et pour l’instant on n’a aucun handicapé grave, pas de coma, rien !

L’extraordinaire répression en France, inconnue depuis les grèves de 1947, ni les évènements de Mai 68 qui n’ont jamais été réprimés de la sorte, cette répression d’une réelle sauvagerie a trahi la vérité du pouvoir sous Macron.

La France, pays sans souveraineté, est bouffé par les petits marquis à tous les étages

 

Vérolée à tous les postes clé par la caste, la France choisit de condamner les classes populaires et les classes moyennes du bas, mais là je ne vous apprend rien. Ce sont les 25% du haut, soit 1% des très riches et oligarques et 24% de la classe moyenne supérieure et bourgeoise, qui tiennent les rênes du pouvoir via leur champion, Macron à la triste figure.

Le mouvement des Gilets Jaunes est un mouvement annonciateur de troubles beaucoup plus durs à venir, et l’absence de réponse politique du pouvoir macronien se paiera certainement.

 

On peut faire disparaître l’expression de la colère, mais tant qu’on ne touche pas aux raisons de la colère le feu couve sous les cendres, et ça va durer indéfiniment avec des reprises de feu sporadiques et destructrices. Le feu se ré allumera, sous une forme ou une autre.

Tout s’apprend, d’échec en demi succès le mouvement des Gilets Jaunes va se réinventer et finira par compter vis à vis du pouvoir. Avec d’autres têtes et une approche moins respectueuse de toutes les règles du jeu, avec une perversité efficace.

Ce mouvement avec 31 semaines de manifestations a fait émerger plus de têtes remarquables que 30 ans de vie politique et d’idées dans un contexte de démocratie représentative. On peut parler de mutation, d’amorce de tournant, de point de basculement qui projette en avant le crépuscule de la perte d’influence non disputée de la bourgeoisie flamboyante initiatrice et vainqueur de la Révolution de 1789.

Les temps annoncent le changement et les évènements liés aux Gilets Jaunes et à la déroute des partis traditionnels et des syndicats félons projettent leur ombre en avant. Les évènements à venir vont venir confirmer cette nouvelle révolution libertaire.

Les forçats finiront par échapper à leur sort.

ALgarath

Accompagnateur du changement

Optimiste et lucide

Observateur sans pitié de la bascule inévitable sinon imminente

 

0 visiteurs

1 Commentaire

Écrire un commentaire