Le RN est l’ennemi de l’opposition aux élites, et pas du tout l’ami des Gilets Jaunes, il faut chercher ailleurs

Celles et ceux qui ne liront pas cet article peuvent aller se faire cuire un œuf, et avec ma bénédiction. Ils ne m’intéressent pas plus que la recherche des voies disponibles pour la Lutte ne leur chaut !

 

Le RN diffuse l’opinion de plus de 25% du Peuple et se l’accapare, captant la colère sociale et la colère contre l’élite politique, avec des thèses comme l’immigration et la haine de l’Islam. Ces 25% de voix sont précieuses car elles devraient se retrouver comme une opposition très importante pour contrecarrer Macron et le néolibéralisme, champion des classes moyennes supérieures, justement avec une vraie thématique de colère sociale contre l’élite et la caste.

Vu cette diffusion jouée par le RN, qu’on soupçonne comme de la collusion avec le pouvoir, cela affaiblit le clan Gilets Jaunes et son rôle de lutte de colère sociale et contre l’élite politique, ainsi qu’exigence de démocratie directe.

Cet aspect fondamental sert magnifiquement Macron et il entretient le RN et Marine Le Pen comme repoussoir pour lui permettre de passer au deuxième tour des présidentielles. Il est clair que le RN est l’allié du pouvoir, l’idiot utile, le bras repoussoir indispensable et très précieux pour les élites.

Il faut que les Gilets Jaunes changent de stratégie et intègrent d’autres organisations dans leur jeu

 

On l’a dit : Ne rien attendre du RN. Il faut parler d’une force, le comité Adama, le comité Vérité et Justice pour Adama : une galaxie d’artistes, d’intellectuels, d’élus, de syndicalistes et de relais médiatiques. Leur combat est de moins en moins judiciaire et embrasse désormais des causes politiques et sociales, surtout depuis que des passerelles ont été lancées vers les gilets jaunes.

De la même façon les Cheminots du comité Inter-gares sont solidaires des Gilets Jaunes.

Les quartiers populaires se sont mobilisés au début pour les Gilets Jaunes, mais ils ont été refroidis par la très forte répression du pouvoir, envers les lycéens notamment.

Les syndicats se sont mobilisés localement parfois, à leur base, dans des villes comme Toulouse et Rouen, alors qu’au niveau des centrales syndicales, Martinez par exemple, on s’est détourné des Gilets Jaunes, méprisants, et il est en train de se faire vertement critiquer là-dessus par sa base. Il s’est fait taper dessus sur ce sujet au dernier congrès de la CGT.

Les raisons d’espérer

 

La raison essentielle est qu’une tranche importante du Peuple Français s’est politisée. Les Gilets Jaunes et les nombreux sympathisants. C’est un noyau qui va sans doute changer le destin de l’opposition aux puissants, alors que ceux-ci ont été tranquilles jusqu’ici avec des syndicats complices à leur botte, et des partis faux-nez.

Le débat de la délégation de souveraineté de l’État à l’Union Européenne devient un thème majeur, une autre composante qui donne espoir avec la politisation du Peuple, donc sa forte prise de conscience.

On est selon moi dans une phase de bascule à venir, de crépuscule ainsi que l’anticipe Juan Branco dans son livre magistral.

Le mouvement des Gilets Jaunes va mourir de sa belle mort, à moins de passer du Jaune au Multicolore avec des convergences.

 

Même si on est réservé sur la convergence des Gilets Jaunes avec les appareils, et il y a de quoi l’être, on doit espérer de ce côté là. S’il y a eu convergence le 5 Février entre CGT et Gilets Jaunes c’est parce que les Gilets Jaunes se sont joints à la manifestation de la CGT et pas l’inverse. La distinction est importante à signaler.

De même à cette occasion les Gilets Jaunes ont essayé de convaincre la CGT à faire une grève illimitée. Les Centrales n’ont pas suivi, les pourris ! Martinez est une sombre merde.

En ce sens les syndicats sont passés à côté de l’Histoire, pour cause de complicité avec le pouvoir. Ce sont des affidés, des faux-nez ! Les syndicats ont apporté la preuve de leur inutilité, ils ne servent à rien, et c’est d’ailleurs une des causes de la naissance du mouvement Gilets Jaunes, la nature ayant horreur du vide.

Il faut donc toujours espérer d’obtenir la grève massive illimitée avec des millions de gens dans la rue, et ce sera majoritairement si les appareils des syndicats impulsent l’action.

Parallèlement il faut un mouvement profondément populaire, au-delà des appareils et des étiquettes. Tous les corps intermédiaires sont discrédités depuis des années et démonstration a été faite de leur impuissance. Il faut un renouveau des syndicats et c’est bien pour ça que Martinez vient de se voir renouveler son mandat mais juste à la limite. Ça chauffe pour son cul de complice du pouvoir.

Les Gilets Jaunes ont apporté la rage, qui a permis de sortir de la routine, du petit train-train bien reposant pour le pouvoir oligarchique et la caste, pour la bourgeoisie et les classes supérieures.

Mais que pensent aujourd’hui les nombreux Gilets Jaunes éborgnés, celles et ceux dont les mains ont été arrachées, celles et ceux qui sont passés par la case prison ?

La duplicité du RN avec le pouvoir me dégoûte, celle des syndicats me dégoûte et les partis dit d’opposition sont des nuls absolus.

 

ALgarath

Opposant,

Éveillé,

Farouche critique du RN et de LaREM

Sympathisant Gilets Jaunes

 

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire