Tout le monde se pose des questions.

Les partis d’opposition, qui n’ont pas plus de programme que d’idées ni de capacité à s’opposer, le parti au pouvoir qui tente de clamer à la tribune ses réformes prévues, les Gilets Jaunes qui se demandent quelle méthode suivre, les Éveillés qui manquent d’idées concrètes pour changer les choses, mais pas de critiques stériles pour dénoncer avec leurs y’a qu’à, et les y faut que.

 

Dans ce climat, mélange de bordel, de palabres, d’échecs annoncés et de votes au Parlement, les seuls à tirer leur épingle du jeu, mais très modestement, c’est le pouvoir. Pouvoir qui prétend s’exercer et imposer leurs vues avec 10% des votes de la population. Pour le reste il n’y a rien à voir, circulez ou gare aux LBD, aux lacrymogènes, aux bombes, aux mains arrachées et à la prison.

Aujourd’hui, il s’en est passé au cours des derniers mois. Les partis d’opposition sont quasi pulvérisés comme si une malédiction avait agi partout et permis à un hussard politique de violer le Peuple à l’emporte-pièces. Dégâts partout, personne n’est épargné.

Le pire évidemment c’est qu’à ce train là le prochain quinquennat devrait être la redite de 2017 avec un Macron triomphant, puisque personne n’est existant ou crédible contre lui.

En attendant tout ce que font les partis d’opposition c’est de commenter en défonçant des portes ouvertes, signe de leur incurie : « Macron a perdu son pari aux européennes mais fait comme si il avait gagné » Ah bon ! On ne l’avait pas vu nous-mêmes. Si c’est tout ce qu’un parti d’opposition peut faire il ne nous est pas plus utile qu’une rougeur mal placée !

Les seuls d’une quelconque utilité c’est ce qui reste des Gilets Jaunes.

On est mal barrés isn’t it ? Les seuls qui savent quoi faire ce sont les médias aux ordres. Ça pompe sec !

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

1 visiteurs

3 Commentaires
  • Le rougest de l'isles
    Publié à 18:10h, 12 juin Répondre

    Et bien, il y a de quoi se poser des questions !

    Mon seul moyen de communication avec la métropole se fait au moyen d’un petit poste FM publicitaire branché sur France Inter.
    Cela me permet de savoir l’heure ! C’est suffisant…

    Mais avant les manifestations des Gilets Jaunes en novembre, j’ai pu comprendre que tous ces prélèvements étaient absolument nécessaires pour sortir le pays de l’impasse, et sauver le peuple !!!

    Or, il y a quelques années, on m’a dit la même chose sur un lit du CHU de Pointe à Pitre, et que l’on pouvait me sauver en m’opérant d’un truc que je n’ai pas compris !
    Trois mois après, je suis sauvé, le chirurgien (on ne sait pas lequel) a touché ses honoraires… mais je suis handicapé à vie !
    C’est une grande victoire pour la médecine, ils n’avaient pas pratiqué cela depuis… au moins, pensez-donc, en Guadeloupe ! Si l’on pouvait sauver des gens, là-bas, il y aurait la queue…

    Mais aujourd’hui, France Inter frôle l’avalanche de bonheur ! D’où vient tout ces cadeaux au peuple, ces abaissement d’imposition, ces reports d’échéance… Qui va payer ?

    Les Gilets Jaunes ont tout cassé, il y en a pour des milliards de réparations, le commerce marche sur trois pattes, Mais c’est Noël, et il y en a pour pour tout le monde… sauf pour ces salauds de patrons et de riches !

    Alors, je suis de formation comptable, et si l’argent on ne l’avait pas en novembre, d’où vient-il après cette période si tumultueuse et coûteuse ???

    Avec la méthode à Macron, je ne sais plus compter. On en était à -5, on a dépensé -3, et on nous offre +10 !

    Je suis vraiment un con, un rien… expliquez-moi, monsieur Macron quand vous irez en Papouasie nouvelle Zélande du sud ou au Kerguelen (en espérant qu’on vous y laisse) !

  • Le rougest de l'isles
    Publié à 19:02h, 12 juin Répondre

    Et bien, oui, il y a de quoi se poser des questions !

    Mon seul moyen de communication avec la métropole se fait au moyen d’un petit poste FM publicitaire branché sur France Inter.
    Cela me permet de savoir l’heure ! C’est suffisant…

    Mais avant les manifestations des Gilets Jaunes en novembre, j’ai pu comprendre que tous ces prélèvements étaient absolument nécessaires pour sortir le pays de l’impasse, et sauver le peuple !!!

    Or, il y a quelques années, on m’a dit la même chose sur un lit du CHU de Pointe à Pitre, et que l’on pouvait me sauver en m’opérant d’un truc que je n’ai pas compris !
    Trois mois après, je suis sauvé, le chirurgien (on ne sait pas lequel) a touché ses honoraires… mais je suis handicapé à vie !
    C’est une grande victoire pour la médecine, ils n’avaient pas pratiqué cela depuis… au moins, pensez-donc, en Guadeloupe ! Si l’on pouvait sauver des gens, là-bas, il y aurait la queue…

    Mais aujourd’hui, France Inter frôle l’avalanche de bonheur ! D’où vient tout ces cadeaux au peuple, ces abaissement d’imposition, ces reports d’échéance… Qui va payer ?

    Les Gilets Jaunes ont tout cassé, il y en a pour des milliards de réparations, le commerce marche sur trois pattes, Mais c’est Noël, et il y en a pour pour tout le monde… sauf pour ces salauds de patrons et de riches !

    Alors, je suis de formation comptable, et si l’argent on ne l’avait pas en novembre, d’où vient-il après cette période si tumultueuse et coûteuse ???

    Avec la méthode à Macron, je ne sais plus compter. On en était à -5, on a dépensé -3, et on nous offre +10 !

    Je suis vraiment un con, un rien… expliquez-moi, monsieur Macron quand vous irez en Papouasie nouvelle Zélande du sud ou au Kerguelen (en espérant qu’on vous y laisse) !

  • simainon
    Publié à 19:10h, 12 juin Répondre

    Des questions ???
    Le socle électoral du Micron était de 20 %, après les élection il frole les 25 %
    Bravo, très bien… « pourvu que cela dure » !

    Mais aujourd’hui, le premier ministre remporte le vote de sa politique générale par quel pourcentage ???
    Là, ça devient miraculeux !
    Mais je suis con… un rien !

    On dirait que les GJ profite à Macron…

Écrire un commentaire