Nouveau commentaire sur l’article « Étienne Girard signe un brûlot contre Juan Branco dans Marianne aujourd’hui »

J’ai écrit un article il y a quelques jours, ayant lu un article très critique envers Juan Branco dans Marianne. ErJieEff l’a lu aussi et nous fait parvenir une analyse qui remet à sa place le brûlot d’Étienne Girard. C’est vrai que la critique de Girard pue le quasi débutant.

 

Auteur : ErJiEff. Commentaire :

Et lu. Brûlot sans réelle importance, travail de débutant soucieux d’exposer son talent dans l’espoir de rester un peu plus longtemps dans le même journal. Sa patronne étant Natacha Polony, il tente de la prendre dans le sens du poil en faisant un petit Médiapart perso.

Pour ce qui est de Crépuscule, ce livre a été lu comme un témoignage, pas comme une enquête ; il ne démontre rien, il étaye et confirme.

En cela explique pourquoi l’auteur est au centre des évènements qu’il décrit : non par le souci de se construire une carrière mais tout simplement parce qu’il a eu le privilège d’y assister, ce n’est pas donné à tout le monde, encore moins à n’importe qui.

C’est peut-être la principale raison du reproche que lui fait le jeune Girard ?

Pas très grave ni très important, Branco profite d’une reconnaissance de plusieurs journalistes de renom, et son talent est confirmé par l’hostilité systématique qu’il éprouve de la part de la plupart des mainstreams mulitimedia.

J’apprécie Natacha Polony pour ce qu’elle est et représente mais nous savons tous que depuis le départ de J-F Kahn Marianne n’a plus beaucoup d’influence et que ce n’est pas en affichant des Etienne Girard qu’elle la retrouvera.

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire