5 visiteurs

1 Commentaire
  • ErJiEff
    Publié à 18:25h, 05 juin Répondre

    Enfin réunis sur RT, il y avait un bon moment que j’attendais ça…

    Côté Branco, rien à signaler, il confirme ce que nous pouvions attendre de lui, son optimisme lucide et construit est réconfortant, la guerre est loin d’être finie, encore plus d’être perdue : les choses sérieuses commencent.

    Côté Onfray, un peu gonflé de s’affirmer comme soutien et défenseur inébranlable des GJ, lui qui relayait sans hésiter dans son blog (la semaine vue) les accusations de graffiti antisémites lors de l’acte XIII et se demandait s’il pourrait se ranger à leur côté.

    Comme j’avais gardé le souvenir de son étrange rejet de Mélenchon aux présidentielles de 2007 parce qu’il appréciait Hugo Chavez, qui avait reçu Mahmoud Ahmadinejad, qui avait dit qu’il fallait détruire Israël, qui…., j’ai cru comprendre que la politique n’était pas son point fort,qu’il allait une fois encore rejeter une cause juste avec une interprétation brouillonne de l’actualité, je lui ai expédié un mail pour lui exprimer mon désaccord (c’est long, virez le si ça encombre ;o))) :

    Cher Michel Onfray,

    Vous terminez votre dernière vision hebdomadaire de l’Acte XIII par un souhait impossible, je vous cite :

    « Raison de plus pour que les gilets-jaunes se dotent d’un véritable service d’ordre »
    – Comment pouvez-vous imaginer un seul instant que les manifestants pourraient se substituer à la police :
    avec quels équipements : des matraques ? Interdit ; des lunettes ? Interdit ; leurs mains nues ? à la rigueur.
    – N’avez-vous donc jamais remarqué qu’ils sont fouillés et filtrés, et sont privés de tout équipement jusqu’à des lunettes et des foulards pour se protéger des fumigènes ?
    – Dans quelles conditions : systématiquement, ils se retrouvent bloqués dans de véritables nasses, aveuglés et suffoqués par des grenades lacrymogènes, tourmentés et trop souvent blessés par des « balles de défense » (sic) envoyées à tirs tendus en les visant à la tête.
    – Avez-vous déjà essayé de faire régner l’ordre et la discipline dans de telles conditions sans avoir au préalable reçu sur plusieurs mois une solide formation quasi militaire de maintien de l’ordre ? Même les BACs actuellement en charge de cette fonction en sont incapables.

    « qui fera ce que ne font plus un certain nombre de policiers, et ce pour de multiples raisons: zèle, idéologie, débordement, obéissance à leur hiérarchie… »
    – Parce que vous croyez encore que dans une manifestation, c’est aux manifestants de maintenir l’ordre ? N’auriez-vous pas compris que les gilets-jaunes qui manifestent sont pour l’essentiel des personnes comme vous et moi, qui se distinguent par une détresse qui confine au désespoir ?
    – Et vous voudriez qu’avant de nous jeter au visage la cruelle vérité de leur condition qui fait qu’ils n’ont plus rien à perdre, ils prennent bien soin de se former à des nécessités d’ordre public ?
    – D’autant que ces trublions sont connus de la police, sont suivis tout au long de la journée et de leurs méfaits sans la moindre intervention. Savez-vous comment il est possible qu’un pépé soit interdit de se protéger des grenades qui seront lancées pendant qu’un antifas ou un black-bloc circule avec tout son attirail nécessaire ; la police ne fait pas son travail, elle laisse pourrir la situation à chaque fois, il suffit de bien suivre et regarder ce qui se passe pour en être convaincu. Ce que vous demandez n’a aucune relation à la réalité.

    « Que les gilets-jaunes demandent aux responsables des service d’ordre, des syndicats et des partis politiques des conseils pour s’organiser en urgence: c’est leur métier de contenir les pulsions du cerveau reptilien. »
    – C’est d’abord le métier de la police et cela s’appelle le maintien de l’ordre. Contrairement aux syndicats, les gilets-jaunes n’ont pas la vocation de manifester.
    – Je me permets de vous rappeler qu’il n’y a pas de professionnels parmi eux, ils passent leurs semaines à exercer leurs métiers respectifs et s’ils sont dans la rue c’est uniquement parce qu’ils n’en peuvent plus et refusent d’être iniquement gommés de l’Histoire.
    – Les cerveaux reptiliens s’infiltrent tout simplement parce que personne d’averti ou apte ne les en empêche.
    -Ce devrait aussi être le métier des gouvernants qui, seuls à tenir les leviers du pouvoir politique, sont seuls à posséder les clés de l’apaisement social.

    « Les quenelles, les propos antisémites, les affiches qui attaquent des rabbins, les insinuations judéophobes, les tags explicitement nazis parce que rédigés en allemand, tout cela doit être empêché par les gilets-jaunes eux-mêmes. »
    – Là excusez-moi, mais vous achevez en beauté ! Je pensais que vous aviez compris que tous ces propos antisémites, ces quenelles, ces insinuations, ces tags… ne sont là que pour justifier un discours et une répression présidentiels ? Manifestement pas.
    – N’avez-vous donc pas noté qu’actuellement le pouvoir en place en Occident pratique la vieille méthode inquisitoriale (que vous dénonciez brillamment dans « Décadence ») de l’accusation d’hérésie ?
    – Régulièrement vous vous plaignez à raison d’être discrédité et censuré par des accusations absurdes (« Vichy, Pétain, Le Pen… »). Alors pourquoi et surtout comment diable appliquez-vous cette même méthode répugnante à des personnes qui ne savent plus comment se faire entendre et secourir ?
    Cela ne vous gêne pas?
    – D’autant que pour ce qui est de l’abject tag « juden », le propriétaire du magasin a lui-même confirmé qu’il a indubitablement été fait la veille dans la nuit :
    Cofondateur de cette chaîne de ventes de bagels, Gilles Abecassis avait indiqué dimanche à l’AFP que d’autres restaurants de son enseigne avaient été ciblés par des inscriptions antisémites.
    « Je ne pense pas que ce soit des ‘gilets jaunes' » qui aient réalisé ce tag, découvert plusieurs heures avant la manifestation de samedi, [déclarait-il] « Ils ont écrit ça en jaune, mais ça peut être pour l’étoile de David » que l’Allemagne nazie imposait aux juifs de porter » (l’OBS, peu suspect de complaisance pour les Gilets).

    Vous m’excuserez ce long mail qui peut vous sembler agressif, mais s’il l’est, c’est beaucoup par déception. Une fois encore, vous montrez une relative difficulté à mettre en pratique les enseignements que vous tirez et nous faites profiter de votre formidable travail de contre-histoire de la philosophie.
    Les Gilets-Jaunes est un mouvement exceptionnel, nous vivons un moment historique et je crois vraiment qu’ils mettent sur la table une nouvelle façon de faire de la politique, une nouvelle façon de vivre son pays, de vivre en démocratie.

    Pour l’instant, je ne vois que trois intellectuels capables d’appréhender et de saisir toute la complexité de ce gigantesque mouvement horizontal et viscéralement populaire : vous, Emmanuel Todd et Natacha Polony. Nous avons tous, gilets ou pas, besoin de vous.

    Ça ne fait pas beaucoup de monde : s’il vous plaît,…
    n’allez pas vous installer à la périphérie de ce qui s’effondre, restez là où vous ne pouvez qu’être, au centre de ce qui s’élève. (Nietzsche ? si j’en crois la première page de votre Sagesse)…

    Très amicalement,
    ErJiEff

Écrire un commentaire