Les Républicains & Wauquier

J’ai trop d’indifférence et même de dégoût pour les partis politiques pour user mes neurones sur une analyse de leurs péripéties. Mais quand ils sombrent, je m’esbaudis.

 

Wauquier, pour moi la quintessence de la nullité, l’énarque inaudible, l’égaré. Il eut mieux valu qu’il fasse ses armes dans une entreprise, et se heurte à l’obligation de servir à quelque chose.

Les Républicains, nom dont ils se sont affublé puisque selon eux ils sont les seuls à l’être, les autres étant tout ce qu’on veut, ont pourri la vie des gens depuis plus de quarante ans. Il leur arrive aujourd’hui ce qui est arrivé au parti communiste et ce qui arrive au PS : La chute dans l’oubli et la désaffection des électeurs.

Pourquoi ?

 

Je vais vous dire mon avis. Une masse des partis à l’ancienne sombre dans la désaffection criante des électeurs parce ceux-ci aspirent à autre chose. Certains d’entre eux, sur une voie d’aiguillage, atterrissent chez LaREM.

LaREM est un cocktail informe de transfuges des vieux partis, de droite et de gauche, mâtiné de fortes doses de Modem. À mon sens cette formule n’est qu’une transition temporaire, la destination convenable intégrant une très forte dose de démocratie directe.

Le tout est de savoir quand cela deviendra réalité.

En attendant, et on s’en fout, c’est la curée à droite et à gauche. Wauquier va savoir sous peu ce qu’on ressent quand, à un kilomètre des côtes, on est soi même un requin percé de harpon, tout sanguinolent, et qu’on est entouré par une horde de requins semblables, sur le point de vous dévorer.

C’est pas nous qui allons pleurer !

 

Wauquier, pur produit formaté Éna, ne sait pas parler aux gens. Il a envoyé un sous-fifre à sa place aux européennes et les Français, qui sont tout sauf cons, n’ont pas marché. La France en a soupé des énarques aux ambitions présidentielles.

L’avenir de Wauquier, on s’en fout !

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

1 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire