Vincent Lambert. L’heure qui vient

Tout en ressentant ce que sa vie et maintenant sa mort ont de souffrances pour lui et sa famille, je ne veux pas me mêler au débat. J’écris seulement ceci. Une soignante vient de dire : « Arrêter les soins n’est en aucun cas une euthanasie ».

 

Et mon cul, c’est du poulet. Arrêter les soins a pour conséquence directe de tuer ce pauvre garçon. C’est pas une euthanasie, ça, ma conne ?

Cette époque me dégoûte. La logique et la vérité sont prostituées, les cons et les connes n’hésitent pas à s’exprimer.

Vincent Lambert saura bientôt ce qui est de l’autre côté de la vie sur terre.

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

0 visiteurs

2 Commentaires

Écrire un commentaire