Les Gilets Jaunes ont-ils encore un débouché politique ?

Ma prof de français vient de nous dévoiler le sujet de la rédaction (comme on disait avant 1970). On est assis à notre place et on va devoir disserter là-dessus pendant deux heures.

 

Cette fois-ci ça n’est pas elle qui pose la question.

 

C’est JuPitre, ex JuPiteux (dixit ErjiEff) qui vient de balancer une phrase dont il a le secret. À la Cour, face au Juge, les incantations ça ne sert à rien. Le Juge veut des preuves. Quand JuPitre incante en disant cette phrase : « Les Gilets Jaunes n’ont plus de débouché politique. Mais c’est beaucoup plus difficile de proposer un projet ‘pour’ que d’être contre tout le reste ». « On n’avance pas en étant contre », a poursuivi sa pitrerie désavouée.

Aussi vais-je disserter sur ce thème, avec impatience et passion.

 

J’ai déjà commencé en fait, en disant l’essentiel : Cette phrase empoisonnée n’est qu’une incantation et non un argumentaire sans preuves. Pour sa pitrerie 1er, qui a coulé tous ses navires et coupé tous ses ponts en moins de deux ans, un mouvement n’a pas de débouché politique ailleurs que dans la démocratie représentative, à savoir comme il le dit, en votant.

Ça prouve une fois de plus que sa pitrerie n’a compris que dalle. Les Gilets Jaunes et aussi plus de 60% des Français veulent le RIC, arme, outil, symbole de la démocratie directe.

Quasiment aucun parti ne propose un « projet »

 

C’est quoi le projet de LaREM ? Ah si, il en a un. Dépouiller le plus du Peuple pour faire les vases communicants vers les ultra riches. D’ailleurs, si les bourgeois sont pour le moment épargnés ce seraient les prochains sur la liste. Ces cons sont trop bêtes pour le sentir.

« Maintenant chacun doit aller, voter aux élections et, quand il porte des idées, se présenter aux élections », a-t-il ajouté, lors d’un déplacement à Biarritz.

 

Ne pas comprendre, pour un supposé génie non pas descendu de la cuisse de Jupiter mais carrément une incarnation du dieu de l’Olympe, place la navrante bêtise du personnage, à sa juste hauteur, au ras des pâquerettes. Je le redis. Sa pitrerie 1er, promu du grade de Jupiteux à Jupitre, n’a rien appris à l’ÉNA. C’est sûr que pour quasiment toute l’humanité il ne se conçoit pas de projet en dehors du cadre enkysté et rigide de la démocratie représentative. Sinon, quoi merde, ce serait le Peuple qui aurait en mains son destin ? Perspective révulsive ! La gent politique serait AU SERVICE de la Nation ? Faut pas déconner !

Le petit monsieur croit pouvoir s’en tirer avec une pirouette, en énonçant péremptoirement comme à son habitude : « Circulez y’a rien à voir ». Vous croyez que ça va le mener quelque part ?

J’espère m’être fait comprendre

 

En dépit de la longueur raisonnable de cet article, je pense avoir dit l’essentiel. Tout comme les Gilets Jaunes disent l’essentiel. Cet essentiel pourtant lumineux de clarté et facile à comprendre.

Ça se résume ainsi : LE PEUPLE VEUT LE POUVOIR pour être servi comme il convient

 

LIBERTÉ ! ÉGALITÉ ! FRATERNITÉ !

 

Et merde à celui, perdu dans ses vapeurs de caste délirante et de fellation de l’oligarchie, ne comprend pas le RIC.

Rassurez vous on va le lui faire comprendre à sa pitrerie 1er.

Euh ! J’ai oublié ce que ma prof de français m’avait enseigné. Il faut répondre à la question posée dans le sujet de la rédaction / dissertation. La réponse est : Oui bien sûr mon couillon, les Gilets Jaunes ont un débouché politique. Même que c’est la plus beau projet qu’on pouvait proposer ET REVENDIQUER !

 

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire