LaREM : Nous ou le chaos

Ils nous refont le coup ! Aux présidentielles c’était moi Macron ou le chaos du Front National. Ici aux européennes c’est moi Macron et LaREM ou Victor Orban et Marine Le Pen.

 

Quant à un programme c’est : Soeur Anne ne vois tu rien venir ?

 

Ça devient lassant, la très grosse ficelle ! LaREM n’a aucun programme sauf de se raccrocher aux thèses écologistes dont Macron se fout comme de sa première paire de baskets. Mais au lieu d’avoir un programme, et comme ça n’est pas pour eux de sortir de l’UE, il devrait avoir des propositions pour modifier l’UE.

Comme il n’en veut pas Jupiteux 1erle péteux, il préfèrent jouer aux européennes la croisade devant le RN, une sempiternelle redite de « moi ou le chaos », le « progressisme » (ah oui ?) contre le populisme. Le globalisme contre la Nation, cette chose éculée.

Donc Macron a dit : « Je vais mettre mon énergie pas forcément pour l’Europe mais pour faire barrage au Rassemblement National ». On ne peut être plus clair, non ? L’Europe on s’en fout mais il ne faut pas que le RN me fasse de l’ombre et mette en évidence que je suis un con lâché de toutes part. La fin du « en même temps », du « en marche », la bérézina du « progressisme », cette lubie très pratique pour les oligarques qui me financent et font de moi un homme riche.

Alors on va avoir l’instrumentalisation poussée à l’extrême de l’épouvantail du RN. Quelle misère ! Macron nous la joue encore : « Je suis le seul rempart contre le RN, vous ne comprenez pas, bande de nazes ! »

 

Sauf que ça ne fait pas un programme, ça ne fait pas une popularité, ça ne fait pas une capacité à rassembler la France. Cet argument éculé ne marchera pas toujours et ça lasse une bonne partie de l’électorat. Ça a été employé par d’autres avant lui, mais avec lui la ficelle devient de la corde très épaisse, trop visible, trop employée.

L’utilisation de cet argument devient contre productif et démontre la vacuité du personnage et de son positionnement sans réelle substance. Pas de légitimité pour se maintenir au pouvoir !

Un argument aussi ténu, à ce point là ostensiblement affiché, ça devient très préoccupant. En plus, et dans ce contexte navrant, miss Loiseau vole au ras des pâquerettes et vole en piqué. Elle va se crasher et ça n’est pas une aide pour Jupiteux 1erle péteux, enfant-roi, et président de pacotille.

Bref ça sent le sapin pour ces pourris qui nous gouvernent !

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

1 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire