Fascisme et fachosphère – Démystifiés pour remettre les idées en place

Ces deux termes sont employés à dessein pour discréditer le « populisme » et les groupes ou partis qui défendent les intérêts du Peuple. Comme quoi l’usage falsifié de la sémantique est autant une arme que des votes lors d’un scrutin.

 

Moyennant quoi j’écris cet article pour dénoncer l’usage de ces deux termes, détournés par la bien-pensance orientée pour marquer des points faciles grâce aux imbéciles qui se laissent berner par les très grosses ficelles.

Fascisme

 

Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal collectif suprême. Mouvement révolutionnaire, il s’oppose frontalement à la démocratie parlementaire et à l’État libéral garant des droits individuels. Issu de diverses composantes de la philosophie européenne du 19ème siècle, le fascisme a trouvé dans les circonstances économiques et historiques de l’après-première guerre mondiale le contexte qui lui a permis d’accéder au pouvoir, d’abord en Italie dans les années 1920 avec Mussolini, puis sous une variante accentuée, militariste, en Allemagne dans les années 1930 avec le nazisme et Hitler.

Le terme fascisme s’applique au sens strict à la période mussolinienne de l’histoire italienne et au sens large à un système politique aux caractéristiques inspirées par l’exemple italien mais qui a pu prendre des aspects différents selon les pays. Des débats existent entre les historiens quant à la qualification de certains régimes (France de Vichy, Espagne franquiste…). La différence entre fascisme et totalitarisme fait l’objet de nombreux débats.

Niant l’individu et la démocratie au nom de la masse incarnée dans un chef providentiel, le fascisme embrigade les groupes sociaux (jeunesse, milices) et justifie la violence d’État menée contre les opposants assimilés à des ennemis intérieurs, l’unité de la nation devant dépasser et résoudre les antagonismes des classes sociales dans un parti unique. Dans le domaine économique, l’état conduit une politique dirigiste mais maintient le système économique et les activités professionnelles8.

En même temps, le fascisme rejette la notion d’égalité au nom d’un ordre hiérarchique naturel : il définit un « homme nouveau », un idéal de pureté nationale et raciale qui nourrit en particulier l’antisémitisme, l’homophobie, la christianophobie, l’exclusion des personnes atteintes d’un handicap et exalte les corps régénérés ainsi que les vertus de la terre, du sang et de la tradition, tout comme il affirme une hiérarchie entre les peuples forts et les peuples faibles qui doivent être soumis. De façon générale, le fascisme exalte la force et s’appuie sur les valeurs traditionnelles de la masculinité, reléguant les femmes dans leur rôle maternel. Il célèbre dans cet esprit les vertus guerrières en développant une esthétique héroïque et grandiose.

Révélateur d’une crise de la modernité et luttant contre le sentiment de décadence de la civilisation, le fascisme s’appuie aussi sur la mystique romantique du passé et sur l’émotion collective qu’il met en scène dans la théâtralité dynamique d’une religion civile (culte du chef, uniformes, rassemblements, propagande) et suscite ainsi une fascination idéologique et esthétique avérée.

Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l’ennemi politique (par exemple par les Soviétiques durant la Guerre froide ou certains partis politiques sur l’échiquier politique dans les démocraties libérales), cependant, le fascisme est encore revendiqué par certaines mouvances d’extrême droite (les néofascistes).

Fachosphère

 

« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. »

Françoise Giroud – Gais-Z-et-contents, 1996

Définition de fachosphère

 

Etymologie : composé de facho, abréviation de fasciste, dérivé de l’italien fasci, faisceau, et de sphère, issu, via le latin sphaera, sphère, globe, boule, du grec ancien sphaîra, balle, ballon, globe.

Le terme fachosphère est un néologisme qui désigne l’ensemble des partis politiques et de la mouvance fasciste, et plus généralement d’extrême droite. Il est employé par leurs détracteurs pour désigner en particulier les sites Internet, les blogs et les activistes des réseaux sociaux liés à l’extrême droite ou défendant leurs idées.

Profitant de la liberté d’expression plus grande que sur les médias classiques auxquels l’extrême droite estime avoir peu accès, la fachosphère est très active sur Internet et y est très influente. Elle y trouve un moyen efficace de diffuser ses messages à des publics ciblés au moyen des réseaux sociaux et des forums. Internet permet aussi, outre un fort impact médiatique, le recrutement de nouveaux sympathisants ou militants, de collecter des ressources financières, d’organiser la coopération entre les différentes organisations ou de mobiliser ses membres pour des actions particulières.

La propagation sur les blogs ou sur les forums les plus radicaux d’extrême droite de propos contraires à la législation ou anti-démocratiques (xénophobie, racisme, antisémitisme, etc.) pose la question des moyens à mettre en oeuvre pour contrer la diffusion de ces idées dans le respect du droit à la liberté d’expression.

On parle parfois de réacosphère (pour réactionnaire) ou de blogosphère d’extrême droite

Quelques sites français incarnant la fachosphère, par ordre alphabétique :

 

Bloc Identitaire,

Egalité et Réconciliation,

Fdesouche (François Desouche),

Front National,

Le Salon Beige,

Nouvelles de France,

Novopress,

Polémia,

Rassemblement Bleu Marine,

Riposte Laïque,

Etc.

 

 

>>> Terme connexe : Extrême droite

 

>>> Terme connexe : Fascisme

 

>>> Terme connexe : Néofascisme

 

>>> Terme connexe : Réinformation, réinfosphère

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

2 visiteurs

1 Commentaire
  • jipé
    Publié à 10:52h, 07 mai Répondre

    Et nos journalopes de gauche(c’est quoi la gauche?),ils ne sont pas fascistes?

Écrire un commentaire