Croire en dépit du moindre doute ? Ou ne pas être d’accord / Juan Branco comme exemple

Je reviens à Branco puisque j’ai eu des remarques au sujet de quelques articles où je dis ne plus avoir confiance. J’élabore pour mieux préciser ma position.

 

Je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que la tolérance de chacun concernant une opinion varie d’un individu à un autre. Pour certains il faut des preuves, comme pour les athées qui ne croient pas en Dieu : vous serez d’accord qu’il n’y a pas de preuves. D’autres sont des croyants convaincus. Il n’y a pourtant pas de preuves.

Moi si je n’ai aucune raison de douter, j’accorde en général ma confiance pour peu que j’ai un bon feeling. Si quelqu’un a eu pour mentor dans le même think tank Attali et qu’il a passé un an à Yale, dont le monde entier des adeptes du mouvement liberté sait que c’est le centre des Skull & Bones, ma confiance est ébranlée et le doute s’est mis dans mon esprit.

Beaucoup, ou certaines et certains, et à raison, n’ayant pas de preuve, réfutent l’argument. Moi si j’ai des preuves, je zappe l’individu. Mais si j’ai des doutes qui pour moi sont au-delà du raisonnable, je donne mon opinion. Je ne prétends pas avoir des preuves si je n’en ai pas, mais je partage mon doute. J’ai un seuil de tolérance qui n’est pas trop bas, mais j’en ai un. Attali + Yale = lampe rouge.

Je me bats depuis 20 ans contre l’establishment américain et contre Attali. Je connais ce mec là à fond. S’il a été le mentor et le directeur de rédaction de Branco dans un think tank, sachant que think tank = secte de pensée, je m’éloigne.

 

Bien sûr j’admets qu’une bonne proportion de personnes aient des critères de doute ou de suspicion supérieurs. Mon blog est fait pour partager des opinions. Si je pense que la mienne en est arrivée à avoir une lampe rouge, même faiblarde, qui clignote, et de un je me mets en retrait du monsieur, et de deux j’exprime mon doute.

Je ne me souviens pas d’avoir dit avoir des preuves de sa culpabilité, mais j’ai des preuves suffisantes de douter. Différence entre preuve pour juger sans aucun doute et preuve pour susciter des doutes, au moins chez moi.

 

Qui avait noté avant moi qu’il avait été à Yale et savait en même temps la présence omniprésente sur le campus de la société secrète la plus malfaisante, les skull & Bones ? Je connais assez les méfaits des skull & Bones pour me méfier.

Donc pour moi : doute et méfiance, sans preuve de culpabilité. Ça me suffit et ça suffira peut-être à certaines lectrices et lecteurs.

Sans doute que cette mise au point permet de clarifier les positions de chacun. Je rappelle qu’en France on a la sagesse populaire qui dit : « dans le doute, abstiens-toi ». Moi je m’abstiens maintenant de rouler pour Juan Branco alors que jusqu’ici mon soutien était total. J’ai écris plus de 20 articles ici pour parler de lui en des termes très élogieux.

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

0 visiteurs

7 Commentaires
  • Philippe
    Publié à 14:22h, 05 mai Répondre

    On parle de Branco dans les médias…
    …Alors bizarrement chez moi s’allume un voyant rouge

    Une méfiance instinctive dès que quelqu’un sorti de nul part est promu médiatiquement

    Bon et puis ce livre que l’on devait s’arracher car le tirage était annoncé limité à 1000 exemplaires

    Puis très rapidement Crépuscule devient un best seller
    Tiens tiens !

    Qui a financé les tirages supplémentaires, la promotion ?
    On dirait une affaire de plus qui est montée de toutes pièces

    Dans quel but ?

    Bon – cela tarde – mais si Branco voulait bien enfin expliquer lors de ses passages médias ce qui est tout simple à comprendre:
    – La France n’existe plus. Macron est le gouverneur de la province France
    – Il n’a d’autres choix que de faire appliquer les GOPE qui sont élaborées à Bruxelles par des gens non élus du peuple français. Asselineau en a assez parlé des GOPE aux présidentielles, mais depuis lors il ne passe pas dans les grands médias. Il est interdit d’antenne ou bien se fait qualifier d’extrême droite. Curious, isn’t it ?

    Tant que les Gilets Jaunes ne feront pas le lien entre ces fameuses GOPE et la destruction progressive de tous nos acquis sociaux, privatisations en tout genre etc. on ne va pas voir le bout du tunnel et la destruction de la France ne s’arrêtera pas.
    Asselineau passe son temps à expliquer qu’il n’est pas devin et que si ses prédictions et analyses se révèlent exactes c’est simplement qu’il a lu les GOPE.
    Ces GOPE (Grandes Orientations de Politique Economique) transmises par Bruxelles chaque année à tous les états membres de l’UE constituent la feuille de route des différents gouvernements qui se doivent d’appliquer la politique décidée et ainsi dictée par les commissaires européens non élus.
    Alors les Gilets Jaunes rejoingner l’UPR et votez « Ensemble pour le Frexit »
    Comme le dit François Asselineau, pour sortir de ce piège qu’est l’UE il faut la quitter: tout le reste est littérature »

    Branco est un piège pour attiser une rebellion populaire qui sera de plus en plus fortement réprimée.
    L’autre aspect de la propagande est de réussir faire voter les Gilets Jaunes pour des listes factices GJ.
    Ceux qui choisiront l’abstention auront bien tort car cela profitera à Macron.
    Rejoingnez en masse l’UPR qui est un mouvement de libération national pour faire sortir la France de ce piège qu’est l’UE.
    Votez UPR Frexit Asselineau

  • algarath
    Publié à 14:37h, 05 mai Répondre

    Vous allez me faire chier combien de temps avec vos commentaires à la con ?

    • algarath
      Publié à 15:42h, 05 mai Répondre

      Je vois, vous faites partie des fouille-merde qui croient n’importe quoi. Pas une perte

  • Jules
    Publié à 15:06h, 05 mai Répondre

    Merci pour votre mise au point Algarath, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ! Sûrement changerez vous d’avis sur l’intelligence supérieure à la moyenne d’Alain Soral.

    • algarath
      Publié à 15:15h, 05 mai Répondre

      J’aime Alain Soral à certains égards. Dommage qu’il en veut aux Juifs. Moi j’en veux aux sionistes, pas pareil !

  • Danny
    Publié à 17:53h, 05 mai Répondre

    Salut, je te lis depuis longtemps maintenant et un grand bravo pour ton travail. J’aime beaucoup tes eclairages economique et tes analyses des comportements de l’oligarchie, encore bravo. Je n’ai jusque la jamais posté de commentaire car je n’ai jamais eu à redire sur tes articles toujours exelents. Mais la … On sait depuis longtemps que Juan à réalisé un parcours sans fautes digne des purs descendant du pire des oligarques (lycée, sciences po, normal sup, yale …) qu’il à été au contact des pires salaud du système (Attali, Arnault, neil, et tants d’autres moins médiatique ). Mais on sait aussi qu’il à rencontré Jullian et essayé d’aider. Peut on penser que Assange se serait fait abuser par un sous marin des S&B de yale? Et Denis Robert qui preface « crepuscule », abusé lui aussi ? Comment croire que l’oligarchie démoniaque soutiendrait un ardent défenseur du ric et du travail de Chouard. Je pense au contraire que c’est très bien manoeuvré de sa part que de proposer une description du déficit démocratique de notre pays sans jamais utiliser les mots « francs maçons » ou « sionistes  » ou « crif »ou encore « société secrète »…(comme d’autres, même si cela existe) ce qui lui permet d’avoir encore des entrées sans qu’on puisse prendre les raccourcis habituel pour le discréditer à coup de complotisme. Et je ne pense pas que se soit un hasard. Idem pour sa non prise de position officiel sur le frexit. Trop clivant encore. Nous sommes déjà si peu nombreux et les portes parole de qualité rare, toutes ses suspicions sont légitimes et saines, mais la situation est si grave. Nous devons nous faire confiance et concentrer nos efforts sur notre objectif premier pour notre libération, je veux dire l’inscription du ric dans notre constitution. Et pour l’instant tous ceux qui défendent cette idée sont nos alliés. Ensuite bien des masques tomberont, mais d’ici là attention aux divisions inutiles car comme tu le sait le temps joue contre nous et il sera bientôt trop tard. Biensur je peux me tromper mais on ne peut pas lâcher Branco sur des doutes et des déductions trop rapides, je le pense sincère et en plus il fait le boulot et vraiment très bien. Voilà il fallait que je te dise mon point de vu. (Pour une fois que je suis en léger désaccord ). J’espère ne pas vexer ou trop passer pour un con. Bises des Saintes maries de la mer en Camargue. Bravo et merci encore.

    • algarath
      Publié à 18:36h, 05 mai Répondre

      Merci Danny, j’ai écris un article avec ton commentaire très convaincant

Écrire un commentaire