26 Mai, les élections européennes

J’essaie sur ce blog d’éviter de jouer les Madame Soleil. Je privilégie les analyses factuelles, et je sais que les lectrices et lecteurs aiment la même chose et sont fatigués de l’enfumage des médias dominants, eux qui font des prédictions aléatoires dans un but d’influencer ceux qui croit encore à leur poison.

 

Dans trois semaines, les européennes

 

Alors une fois n’est pas coutume je ferai non pas des prédictions péremptoires mais je livrerai mes impressions, des supputations que je veux humbles.

Il semble de plus en plus probable que LaREM ne sortira pas premier, avec un oiseau, miss cuicui, qui a été un très mauvais choix politique. Il y a au moins deux catas dans ce gouvernement, Castaner (casta la cata) et Loiseau. Pas de charisme, hors sol, antipathique, aux relents hautains et dédaigneux, puant la suffisance. Il paraît qu’elle est un expert. On est d’accord, c’est une experte en bourdes. Au moins elle n’arrache pas des yeux, ne matraque pas les gens paisibles, ne fait pas exploser des mains et n’arrose pas sans raison avec des gaz lacrymogènes. Elle est menteuse aussi, mais un cran en-dessous de casta la cata.

J’ai tendance à croire qu’elle sera derrière quelqu’un au scrutin, probablement Marine Le Pen qui n’est pas mon choix, mais elle devrait l’emporter d’au moins 1% sur LaREM. Macron paiera cher ce classement qui est pour lui clairement une défaite.

LR fait sa remontée avec Bellamy, probablement au-dessus de 15% avec ce qui peut paraître un bon slogan : «Refonder l’Europe, rétablir la France».

 

Bonne chance pour refonder l’Europe, qui est une tâche impossible. C’est pourri de toutes parts, miné, enkysté, et dans 20 ans on aura à peine égratigné le mammouth.

L’UE est un nid d’oligarques, de corruption, de corporatocratie, de directives imbéciles, elle tue les Nations, elle est devenue un SNAFU : Situation Normal All Fucked Up, la normale étant des Nations libres

 

On a un tas d’autres listes, qui feront entre 1% et 5%. Mais je m’attends à une surprise très possible

 

Sortir de l’UE est la seule option lucide. À la Brexit, le Frexit. Si Philippot le prône aussi il n’a pas la structure solide comme Asselineau avec un parti très solide, l’UPR. C’est pourquoi je vois la surprise du côté d’Asselineau.

Asselineau sera sur toutes les lèvres au soir de l’élection, je le pense.

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

0 visiteurs

3 Commentaires
  • Philippe
    Publié à 10:35h, 05 mai Répondre

    Asselineau sera sur toutes les lèvres au soir de l’élection, Dites-vous ?

    Yessssssssssssssssssssss !

    Je le pense aussi et les lignes vont commencer à bouger

    Je m’en réjouis

    🙂

  • Gournouf
    Publié à 17:17h, 05 mai Répondre

    3% pour FA ce serait bien(remboursement des frais de campagne) compte tenu du manque de curiosité des français… Être uperien est une démarche volontaire et intellectuelle… Mes amis qui ont voté micron vont soutenir glucksman… On est pas sorti de l auberge… Les lavages de cerveaux fonctionnent toujours

  • Catalan
    Publié à 22:18h, 05 mai Répondre

    Vous semblez considérer comme allant de soi qu’il faut aller voter pour ces élections européennes. Personnellement, et après avoir longuement réfléchi, je n’ai pas trouvé beaucoup d’arguments pour y aller ; juste, peut-être, le sentiment que je devrais me déplacer pour remercier les gilets jaunes ou pour marquer mon refus clair et net de cette Europe, via la liste de l’UPR. Mais la profusion des listes (33 annoncées, record battu), dont 3 labellisées gilets jaunes, ça ne me parait pas bien sérieux et ça sent l’arnaque du système pour éviter la déculottée de LREM.
    Je serais donc vivement intéressé par vos arguments en faveur d’un vote à ces élections, sachant que je suis convaincu, depuis les élections présidentielles de 2017, que ce n’est pas par les élections que nous sortirons de la situation dramatique dans laquelle nous nous débattons ; encore moins dans le cadre de ce « machin » européen que dans le cadre d’élections nationales.
    Je me suis convaincu progressivement que les élections sont un piège à cons (malheureusement, il y en a beaucoup, même beaucoup plus qu’avant) et que la démocratie libéralo-bourgeoise fabrique l’opinion qui lui permet de se maintenir et de se reproduire. Le mouvement des gilets jaunes m’aurait plutôt conforté dans cette conviction.
    Merci à ceux qui voudront bien présenter des arguments, autres que le prêchi-prêcha démocratique, sachant que le parlement européen ne sert pas à grand chose.

Écrire un commentaire