Une vraie raison de se méfier de Juan Branco – Skulls & Bones à Yale – 11 pages

Si je garde ma confiance à Juan Branco, je prends largement mes distances je m’en méfie beaucoup mais pas du tout pour les raisons merdiques qu’on agite en France.

 

Pour quelles raisons alors ?

 

J’alerte sur une école très dangereuse pour la démocratie, qui se trouve aux Etats-Unis. Cette école c’est Yale, et il y a une des deux ou trois sociétés secrètes les plus terribles au monde, les Skulls & Bones. George W Bush y est allé et il est membre des Skulls & Bones. (Cliquez ci-dessous)

http://campuspress.yale.edu/juanbranco/cv/

Juan Branco y est allé. En tant qu’étudiant international invité j’évalue à plus de 50% que la raison c’était de l’admettre dans les Skulls & Bones. Si mes craintes sont confirmées, Juan Branco est un sous-marin américain. Beaucoup plus vraisemblable que toutes les broutilles qu’on lui reproche en France ! Voir son CV à Yale. Il serait un arriviste, allié par les Skulls & Bones aux sociétés secrètes françaises (loge maçonnique, synarchie)

Je vous laisse juge, je vous donne les informations très complètes et détaillés sur les Skulls & Bones.

Une Société Secrète : Skull and Bones à l’Université de Yale

 

Il est indispensable, pour comprendre les forces qui sous-tendent la politique internationale des Etats-Unis depuis près de 150 ans ou plus, d’analyser les différents groupes de pression qui se délectent des peuples, et qui parfois s’opposent les uns aux autres.

Parmi des groupes de pression hyper puissants il faut citer l’état profond,l’establishment américain représenté par l’Ordre (les skulls and bones de l’Université de Yale),les élites mondialistes financiarisées (Rothschild), les banquiers chercheurs de rente, les néo-conservateurset leur idéologie, et même l’AIPAC.

 

Ceux qui parlent des « Américains »à tout propos feraient mieux de s’acheter une raquette et d’aller jouer au tennis ou, pire, d’aller regarder la télé réalité.

 

Aujourd’hui, une lecture de choix qui vous emmène dans les couloirs secrets de Yale, chez les Skulls and Bones de l’establishment américain. Ce sont eux qui ont piégé DSK qui lui représentait une autre élite, les élites mondiales financiarisées de Rothschild, du FMI et de la BRI.

Dans le libéralisme classique, l’État est toujours subordonnée à l’individu. Dans l’étatisme hégélien, comme nous le voyons aussi dans le nazisme et le marxisme, l’État est suprême, et l’individu existe uniquement pour servir l’État.

Nous retraçons l’influence extraordinaire des Skull and Bones de l’Université de Yale dans un conflit hégélien majeur: le nazisme contre le communisme. Les membres de Skull and Bones sont dans les positions de prise de décision dominante : Bush, Harriman, Stimson, Lovett, pour ne citer qu’eux.

[John] Dewey était un ardent étatiste, et un croyant dans l’idée hégélienne que l’enfant n’existe que pour être formé pour servir l’Etat. Cela exige la suppression des tendances individualistes.

Il y a une histoire de l’establishment, une histoire officielle, qui domine les manuels d’histoire, de l’édition commerciale, les médias et remplit les étagères des bibliothèques. La ligne officielle suppose toujours que des événements tels que les guerres, les révolutions, les scandales, les assassinats, sont plus ou moins des événements aléatoires sans rapport entre eux. Les événements par définition, pour cette doxa, ne peuvent jamais être le résultat d’une conspiration. Ils ne peuvent jamais être le résultat d’une action concertée de groupe avec préméditation, et mise en oeuvre.

L’anathème accable tout livre ou un auteur qui ne se conforme pas aux directives officielles. Les éditeurs ne publient pas. Il y a un groupe au sein du Conseil des relations extérieures (CFR), qui appartient à une société secrète, assermentés en secret, et qui plus ou moins contrôles le CFR.

Ces membres sont dans «The Order ». l’Ordre des Skull and Bones de Yale. Leur appartenance à l’Ordre peut être prouvée. Leurs réunions peuvent être prouvées. Leurs objectifs sont manifestement hors de la Constitution. Et ce décret existe depuis 150 ans aux États-Unis.

Ceux à l’intérieur connaissent cette organisation sous le nom de « l’Ordre ».D’autres n’ont connu depuis plus de 150 ans que le chapitre 322 d’une société secrète allemande. Plus formellement, à des fins juridiques, L’Ordre a été incorporé comme Le Russell Trust en 1856. Il a également été autrefois connu comme « la Confrérie de la mort ». Ceux qui en parlent, ou veulent se moquer de lui, l’appellent  » Skull & Bones, « ou tout simplement  » Bones « .

Le chapitre américain de cet ordre allemand a été fondé en 1833 à l’Université de Yale. Le Chapitre 322 est une société secrète dont les membres sont jurés de silence. Il existe seulement sur le campus de Yale.

L’Ordre est puissant, incroyablement puissant.

 

Les membres sont choisis dans leur année junior et passent seulement un an sur le campus et l’année senior, avec Skull & Bones. En d’autres termes, l’organisation est orientée vers le monde extérieur post universitaire.

Juan Branco, comme on peut le voir sur le PDF ci-joint y a passé une année complète universitaire, de Août 2013 à Juin 2014

 

La procédure de sélection des nouveaux membres de l’Ordre n’a pas changé depuis 1832. Chaque année 15, et seulement 15, jamais plus, jamais moins, sont choisis. Au cours des 150 dernières années environ 2500 diplômés de Yale ont été initiés dans l’Ordre. À tout moment, environ 500 à 600 membres sont vivants et actifs. Environ un quart environ de ces membres jouent un rôle actif dans la réalisation des objectifs de l’Ordre. Dans la sélection, l’accent est mis sur la capacité athlétique – la possibilité de jouer dans une équipe.

Le membre potentiel le plus probable de l’Ordre est un solitaire, un iconoclaste, un individualiste, l’homme qui va son propre chemin dans le monde (ça colle bien avec Juan Branco).

 

Le membre potentiel le plus probable est d’une famille de Bones, qui est énergique, plein de ressources, politique et probablement un joueur d’équipe amoral. Un homme qui comprend que, pour obtenir le long terme, vous devez aller sur le long terme. Un homme qui se sacrifie pour le bien de l’équipe et des distinctions et des récompenses financières sont garantis par la puissance de l’Ordre. Mais le prix de ces honneurs et des récompenses est le sacrifice à l’objectif commun, l’objectif de l’Ordre.

Pendant l’intervalle de 150 ans depuis 1833, le membre actif a évolué pour devenir un groupe de base de peut-être 20 à 30 familles; il semble que les membres actifs ont assez d’influence pour pousser leurs fils et leurs parents dans l’Ordre [Skull and Bones], et il est significatif par le mariage entre les familles.

Tout d’abord, nous trouvons la vieille ligne de familles américaines qui sont arrivés sur la côte Est dans les années 1600, par exemple, Whitney, Seigneur, Phelps, Wadsworth, Allen, Bundy, Adams et ainsi de suite.

Deuxièmement, nous trouvons les familles qui ont acquis la richesse au cours des 100 dernières années, envoyé leurs fils à Yale et dans le temps sont devenu presque des familles de la vieille ligne, par exemple, L Harriman, Rockefeller, Payne, Davison. Au cours des 150 dernières années, quelques familles de l’Ordre ont acquis une énorme influence dans la société et le monde.

La liste des membres d’environ 2500 initiés dans l’Ordre [Skull and Bones] a des caractéristiques très évidentes:

 

* La plupart des membres sont de la côte Est des États-Unis. En 1950 seulement trois membres résidaient à Los Angeles, en Californie, mais 28 membres résidaient à New Haven, Connecticut.

 

* Les membres sont tous les hommes et presque tous des WASP (blanc anglo-saxon protestant). En grande partie, ils descendent de familles puritaines Anglaises, leurs ancêtres sont arrivés en Amérique du Nord dans la période de 1630 à 1660.

 

* Ces familles puritaines se marient avec le pouvoir financier, par exemple, Rockefeller, Davison et Harriman, dont les fils sont devenus membres de l’Ordre.

 

Notre première hypothèse: Une société secrète dominée par des familles américaines « old line » (vieille lignée) et des nouvelles richesses a existé de 1833 à nos jours. Ce sont les familles :

 

WHITNEY

STIMSON

PERKINS FAMILLE

TAFT

PHELPS

WADSWORTH

BUNDY

LORD

GILMAN

ROCKEFELLER

PAYNE

HARRIMAN

DAVISON

WEYERHAEUSER

PILLSBURY

SLOANE

 

L’Ordre [Skull and Bones] et la Grande-Bretagne passent par Lazard Frères et les banquiers d’affaires privées. Notamment l’establishment britannique a également été fondé à l’université – l’Université d’Oxford, et surtout le All Souls College à Oxford. L’élément britannique est appelé « Le Groupe ». On a donc l’ Ordre et Le Groupe.

 

Les liens du groupe a son équivalent juif par les Rothschild en Grande-Bretagne (Lord Rothschild était un membre original du « cercle intérieur » de Rhodes). L’Ordre aux Etats-Unis  US lie les familles Guggenheim, Schiff et Warburg.

 

Le noyau de l’Ordre, comme le noyau de « Le Groupe » en Angleterre, comprend environ 20 familles. Dans le cas des Etats-Unis, ils sont pour la plupart des descendants des colons dans le Massachusetts. La nouvelle richesse n’est pas entrée dans l’ordre du milieu du 19e siècle jusqu’à récemment, et n’a jamais dominé l’Ordre.

 

L’évolution de la société américaine n’est pas, et n’a pas été depuis un siècle, un développement volontaire reflétant l’opinion individuelle, des idées et des décisions au niveau de la société. Au contraire, l’orientation générale a été artificiellement créée et stimulée par l’Ordre des Skull and Bones.

 

L’hypothèse numéro deux est :

 

L’ORDRE [Skull and Bones] A PÉNÉTRÉ OU REPRÉSENTÉ L’INFLUENCE DOMINANTE DANS LA POLITIQUE POUR qu’il détermine l’orientation fondamentale de la société américaine.

 

En 1981, « The Anglo American Establishment », par Carroll Quigley, a été publié à New York par un petit éditeur anti-Establishment.

 

Quigley était autrefois professeur à Princeton et à Harvard et ensuite à l’Université de Georgetown. Les notes de l’éditeur dans son introduction écrivent que Quigley avait été incapable de trouver un éditeur important pour le manuscrit. Cela ne surprend pas. Le livre soulève tout grand le couvercle de l’équivalent britannique de l’Ordre.

 

La société secrète britannique, connue sous le nom « Le Groupe » ou tout simplement « Nous », a été fondée à l’Université d’Oxford, tout comme l’Ordre a été fondé à Yale.

 

L’objectif des groupes est enregistré dans le testament officiel de Cecil Rhodes. C’était :

 

  • L’extension de la domination britannique dans le monde entier, la mise au point d’un système d’émigration à partir du Royaume-Uni et de la colonisation par des sujets britanniques de tous les pays dans lequel les moyens de subsistance sont réalisables par l’énergie, la main-d’œuvre et de l’entreprise et la récupération finale des États-Unis d’Amérique en tant que partie intégrante de l’Empire britannique.

 

  • le groupe et l’Ordre ont été créés par des anglophiles qui veulent le modèle du monde sur une culture hybride hégélienne et anglaise.

 

  • Le Groupe et l’Ordre sont réticents ou incapables de parvenir à une société mondiale par des moyens volontaires et normaux, donc ils ont opté pour la coercition, les guerres et les révolutions Pour ce faire, ils ont créé, ils ont pillé les trésors publics, ils ont opprimés, ils ont pillé, ils ont menti – même à leurs propres compatriotes.

 

 

  • Les activités de l’Ordre sont dirigées vers le changement de notre société, changer le monde, pour apporter un nouvel ordre mondial. Ce sera un ordre planifié avec la liberté individuelle fortement restreinte, sans protection constitutionnelle, sans frontières nationales ou distinction culturelle.

 

Dans le système hégélien, le conflit est essentiel pour Hegel et des systèmes basés sur Hegel, et l’État est absolu. L’État exige l’obéissance complète du citoyen. Un individu n’existe pas pour lui-même dans ces systèmes dits organiques, mais seulement est autorisé à jouer un rôle dans le fonctionnement de l’État. Il ne trouve la liberté que dans l’obéissance à l’État. Il n’y avait pas de liberté en Allemagne d’Hitler, il n’y a pas de liberté pour l’individu dans le marxisme, et il n’y en aura pas plus dans le Nouvel Ordre Mondial. Et si ça sonne comme George Orwell 1984 c’est que ça l’est.

 

L’État est une élite autoproclamée.

 

La plupart d’entre nous croient que l’État existe pour servir l’individu, et non vice versa. L’Ordre [Skull and Bones] croit le contraire de la plupart d’entre nous … toujours vers plus de puissance de l’Etat et loin des droits individuels.

 

Le spectre politique gauche-droite [est utilisée] pour neutraliser les faits et les idées importunes ou condition citoyens seulement de penser le long de certaines lignes.

 

Le segment «gauche» se penchant de la presse [aux États-Unis] peut toujours être invoquée pour automatiquement des idées d’assaut et de l’information de la droite « et vice-versa En fait, les médias ont été mis artificiellement juste à cet effet

 

Ni la droite indépendant, ni la gauche indépendante ne voit le piège. Ils sont tellement occupés à se tirer l’un sur l’autre; ils ont surtout oublié de regarder derrière les coulisses. Et L’Ordre affirme béatement le contrôle du centre « modéré ».

 

Le mouvement qui va renverser l’Ordre [Skull and Bones] sera extrêmement simple et plus efficace. Ce sera dix mille, ou un million d’Américains, qui viennent à la conclusion qu’ils ne veulent pas que l’État soit le patron, qu’ils préfèrent vivre sous la protection de la Constitution. Ils feront leur propre décision indépendantement de tout ça et  pour contrecarrer l’Ordre.

 

L’Ordre [Skull and Bones] a donc détruit l’éducation qui est difficile pour beaucoup (compréhension en lecture) – qui fait partie du programme de lavage de cerveau.

 

Mettez de côté les clichés descriptifs de gauche et de droite, libéral et conservateur, communiste et fasciste, même républicain et démocrate … Vous ne comprendrez jamais l’Ordre [Skull and Bones] si vous essayez d’étiqueter par la dichotomie apparent de droite ou de gauche. .

 

 

L’ORDRE UTILISE LE PROCESSUS DE dialectique hégélienneDE PROVOQUER UNE SOCIÉTÉ OÙ L’ETAT EST ABSOLU, à savoir, TOUT PUISSANT.

 

Tout notre mode de vie est basé sur l’hypothèse que l’individu est supérieur à l’État. Que l’individu est le détenteur ultime de la souveraineté. Que l’Etat est le serviteur du peuple. C’est profondément ancré en nous.

 

L’Ordre tient le contraire – que l’État est supérieur, que l’homme commun (le paysan) ne peut trouver la liberté que par l’obéissance à l’État. En théorie hégélienne … l’État est supérieur à l’individu … le nazisme et le marxisme ont la même philosophie.

 

L’État est absolue. Mais l’Etat est également une fiction. Donc, si l’Ordre [Skull and Bones] peut manipuler l’État, il devient en effet l’absolu.

 

Un échec tragique de l’éducation américaine dans ce siècle a été un échec pour apprendre aux enfants à lire et à écrire et à s’exprimer sous une forme littéraire … leur but principal est de ne pas enseigner la matière, mais à la condition que les enfants vivent comme socialement des unités de citoyens intégrés dans une société organique – une vie réelle de l’État absolu hégélien. Dans cet État l’individu ne trouve la liberté que dans l’obéissance à l’Etat, par conséquent, la fonction de l’éducation est de préparer chaque citoyen pour l’entrée en douceur dans l’ensemble organique.

 

Nous pouvons retracer la fondation de trois sociétés secrètes – les sociétés secrètes les plus influentes que nous connaissons, aux universités. Le groupe a été fondé au All Souls College à Université d’Oxford en Angleterre, et l’Ordre a été fondé à l’Université de Yale aux Etats-Unis.

 

John Dewey dans ‘My Pedagogic Creed’

 

« L’école est avant tout une institution sociale. L’éducation étant un processus social, L’école est tout simplement la forme de la vie communautaire dans laquelle tous ces organismes sont concentrés qui seront les plus efficaces pour amener l’enfant à partager les ressources, et à utiliser ses propres pouvoirs à des fins sociales.

 

Le système éducatif Dewey n’accepte le rôle de développer les talents d’un enfant, mais, au contraire, seulement pour préparer l’enfant à fonctionner comme une unité dans un tout organique – en termes émoussés un rouage dans la roue d’une société organique. Alors que la plupart des Américains ont des valeurs morales enracinées dans l’individu, les valeurs du système scolaire sont enracinées dans le concept hégélien de l’Etat comme l’absolu.

 

Hegel

 

« L’Etat est la réalité absolue et l’individu lui-même a une existence objective, la vérité et la morale que dans sa qualité de membre de l’Etat. »

 

Pour John Dewey, l’homme n’a pas de droits individuels. L’homme existe seulement pour servir l’Etat. Ceci est en contradiction directe avec la Déclaration d’Indépendance et la Constitution avec le préambule « Nous le peuple. »

 

Pour Hegel toutes les qualités d’un individu existent seulement à la merci et la volonté de l’État. Cette approche se reflète dans les systèmes politiques fondés sur Hegel, que ce soit le communisme soviétique ou le national-socialisme hitlérien.

 

L’Ordre Skull and Bones a été en mesure de convertir le système éducatif visant à développer l’enfant individuel à un conditionnement visant que l’enfant soit une unité dans une société organique.

 

En termes hégéliens, une force existante (la thèse) génère une force antagoniste (l’antithèse). Un conflit entre les deux forces se traduit par la formation d’une synthèse. Ensuite, le processus recommence: Thèse contre les résultats antithèse dans la synthèse.

 

La synthèse recherchée par l’établissement est appelée le Nouvel Ordre Mondial. Sans conflit contrôlé ce Nouvel Ordre Mondial ne se fera pas. Les banquiers internationaux ont soutenu les nazis, l’Union soviétique, la Corée du Nord, le Vietnam du Nord contre les États-Unis.Le «conflit» construit des profits tout en poussant le monde toujours plus près de One World Government. Le processus se poursuit aujourd’hui.

 

Le soi-disant establishment aux États-Unis utilise le « conflit géré. » La pratique des crises en « gestion » pour parvenir à une issue favorable et favorable à l’élite.

 

Les deux, Marx et Hitler, ont leurs racines philosophiques dans Hegel.

 

Quelle est la fonction d’un Parlement ou d’un Congrès pour les hégéliens? Ces institutions ne sont là que pour permettre aux individus de sentir que leurs opinions ont une certaine valeur et de permettre à un gouvernement de profiter de tout ce que la sagesse de la masse désorganisée peut accidentellement démontrer.

 

John Dewey «La philosophie allemande et la politique » : «La guerre met un terme à cet égoïsme égoïste de l’individu par lequel il réclamerait sa vie et ses biens comme son propre ou de sa famille. »

 

Pour Hegel l’individu n’est rien, l’individu n’a aucun droit, la morale consiste uniquement à suivre un leader.

 

L’Ordre aux États-Unis, le Groupe en Angleterre. Pour ces élites de l’État est suprême et une élite auto-désignée exécutant la fonction de l’État agit en effet comme Dieu sur la terre.

 

Carroll Quigley dans « la tragédie et l’espoir » : Pour [JP] Morgan tous les partis politiques étaient tout simplement des organisations à utiliser, et l’entreprise a toujours été prudente de garder un pied dans tous les camps.

 

Les manuels des collèges présentent la guerre et la révolution comme les résultats plus ou moins accidentels de forces contradictoires. Le passage de la négociation politique en conflit physique vient à propos, selon ces livres, après de vaillants efforts pour éviter la guerre. Malheureusement, c’est absurde. La guerre est toujours un acte de création délibérée de la part des individus.

 

Les manuels occidentaux ont aussi des lacunes gigantesques. Par exemple, après la Seconde Guerre mondiale, les tribunaux mis en place pour enquêter sur les criminels de guerre nazis ont pris soin de censurer tout matériel d’enregistrement qui a prouvé l’aide occidentale à Hitler. De même, les manuels occidentaux sur le développement économique soviétique omettent toute description de l’aide économique et financière donnée à la Révolution de 1917 et le développement économique qui a suivi par les entreprises et les banques occidentales.

 

La révolution est toujours enregistrée comme un événement spontané par le privé, politiquement ou économiquement contre un Etat autocratique. Jamais dans les manuels occidentaux vous ne trouverez la preuve que les révolutions ont besoin de financements et que la source de la finance dans de nombreux cas remonte à Wall Street.

 

L’histoire du monde, certainement depuis environ 1917, reflète délibérément que des conflits ont été créés de toute pièces avec l’objectif d’amener un nouvel ordre mondial.

 

Wall Street a aidé la révolution bolchevique. Cette aide est principalement l’argent, des armes et des munitions, et un soutien diplomatique à Londres et à Washington.

 

JP Morgan et d’autres intérêts financiers financés et influencé tous les partis [politiques] de gauche à droite dans le spectre politique.

 

En bref, la création de l’Union soviétique découle de l’Ordre [Skull and Bones]. La survie au début de l’Union soviétique découle de l’Ordre. Le développement de l’Union soviétique découle de l’Ordre.

 

L’État dans la pratique devient tout puissant. La tâche immédiate de la «révolution» est de transmettre toute la puissance à l’état, et les Etats marxistes modernes fonctionnent sous une paranoïa constante que le pouvoir peut en effet passer loin des mains de l’Etat entre les mains du peuple.

 

Si le marxisme est posé comme la thèse et le national-socialisme comme antithèse, la synthèse la plus probable devient un Nouvel Ordre Mondial hégélien, une synthèse en évolution sur le choc du marxisme et du socialisme national.

 

L’Ordre [Skull and Bones] a artificiellement encouragé et développé à la fois le marxisme révolutionnaire et national-socialisme, tout en conservant un certain contrôle sur la nature et le degré du conflit.

 

Le conflit peut être utilisé pour les bénéfices des sociétés sous contrôle et l’influence de l’Ordre [Skull and Bones]. Dans la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Vietnam, nous pouvons citer des exemples de sociétés américaines qui commercent avec « l’ennemi » pour le profit.

 

Les Corporations – même les grandes sociétés – sont dominées par les banques et les sociétés de fiducie, et à leur tour ces banques et les sociétés de fiducie sont dominées par l’Ordre et ses alliés.

 

Chase Bank était un collaborateur nazi … D’autre part, Chase Bank, plus tard Chase Manhattan Bank, a été un promoteur principal de l’exportation de technologies des Etats-Unis à l’Union soviétique.

 

La Seconde Guerre mondiale a été l’aboutissement du processus dialectique créé dans les années 1920 et 1930. L’affrontement entre la «gauche» et la «droite», à savoir, l’Union soviétique et l’Allemagne nazie, ont conduit à la création d’une synthèse notamment l’Organisation des Nations Unies, et un départ vers les groupements régionaux dans le Marché commun, COMECON, UNESCO Pacte de l’OTAN, Varsovie, l’OTASE, le CENTO, puis la Commission trilatérale. Un départ vers Nouvel Ordre Mondial.

 

La Seconde Guerre mondiale a incité l’Ordre à la nécessité de créer une nouvelle situation dialectique de promouvoir plus de conflits pour parvenir à une synthèse de niveau supérieur.

 

Le monde intellectuel est enfermé dans une bataille verbale bidon entre « gauche » et « droite », alors que la vraie lutte est la lutte entre la liberté individuelle et la puissance envahissante de l’État absolu.

 

En Occident, le choix est essentiellement entre une information contrôlée à gauche et une information contrôlée à droite.

 

En bref, toute publication qui souligne la fausseté de la dichotomie gauche-droite est ignorée et les citoyens vers les bureaux de vote y vont dans la croyance qu’ils ont un « choix ».

 

La famille Bush [a été] impliqué dans le développement précoce de l’Union soviétique, puis avec le financement des nazis. La Chine communiste sera une « superpuissance » construit par la technologie et la compétence américaine. C’est sans doute l’intention de l’Ordre [Skull and Bones] pour placer cette puissance dans un mode de conflit avec l’Union soviétique.

 

L’Ordre, une société secrète aussi connue comme Skull & Bones, est une menace claire et évidente à la liberté constitutionnelle aux Etats-Unis et ailleurs.

 

L’Ordre [une société secrète également connu sous le nom de Skull & Bones] est le seul exemple bien documenté que nous ayons d’une société secrète au sein de l’establishment américain. Le système de la société principale Yale est unique à l’Université de Yale. Il n’y a rien de semblable ailleurs aux États-Unis ou ailleurs dans le monde entier.

 

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

25 visiteurs

1 Commentaire
  • jacqueline Dubois
    Publié à 19:18h, 15 juin Répondre

    Merci pour cet exposé clair et concis .

Écrire un commentaire