L’incident de la Pitié-Salpêtrière – Castaner la barbouze du régime

Comment penser que des gens s’en prendraient à un hôpital ? Si on y croit on peut prêter une oreille aux accusations de Castaner. Sinon on doit le condamner fermement et définitivement.

 

Ce monsieur n’a pas encore trouvé le moyen de distinguer des Gilets Jaunes (jaunes) des Black Blocs (noir). Je sais, il picole dans ses soirées dans les clubs arrosés et faut lui pardonner de perdre le sens des couleurs, vu que le noir est très proche du jaune comme chacun sait.

Sa proximité avec Macron, coutumier d’avoir ses affidés à proximité, comme il avait Benalla, lui confère un statut protégé pour le moment. Habitué des parties de cartes jusqu’au petit matin dans les clubs très fermés et les tripots de Marseille en compagnie de la pègre locale et nationale, Castaner a une âme de barbouze.

 

C’est le choix idéal de Macron pour réprimer, un mal dégrossi pas fufutte, mal rasé avec sa barbe de deux jours. Lui réprime, Macron opprime. Les deux choses sont très graves. Jusqu’à quand ils vont supprimer des manifestants avant de se faire eux-mêmes supprimer de leurs postes respectifs.

Quand il y aura des morts Macron demandera peut-être qu’on vienne le chercher. Ceci dit je pense que quand ça va chauffer il lâchera le barbouze qui castagne.

En attendant ça va coûter des globes oculaires et des mains, en attendant pire, hélas !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis, financier

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire