Les trois pouffiasses de LaREM

Qu’il est doux de décrire ces trois pouffiasses sans les nommer, sans mentionner leurs postes respectifs au sein de cette association de godillots. Une façon d’occulter un sentiment critique.

 

 

Elles sont présentes au quotidien sur les ondes. L’une est très ronde, ayant dépassé le seuil d’obésité, une autre est une teigne à lunettes, la troisième est carrément obèse et se promène avec un soufflé pileux sur son crâne. Elles partagent toutes trois un amour malsain pour l’enfant-roi.

On avait ce genre de profil sous Hollande avec Najat. Elle, elle était belle, mais perfide, comme la teigne d’aujourd’hui. La très ronde obèse n’est pas perfide, simplement con.

Encore trois loulouttes qui finiront flushées dans les chiottes de l’histoire. L’une retournera à ses romans pornos et les trois pleureront le temps béni de leur grandeur, alors que la macronerie sombrera dans l’oubli.

Ça m’a fait plaisir d’égratigner ces trois pouffes.

2 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire