Macron, l’enfant-roi à tendances dictatoriales et despotiques – Preuve par 9

On va modérer notre propos et peser nos mots, mais néanmoins exprimer ce qu’il faut dire de ce petit inspecteur des finances qui s’est hissé à l’Élysée et qui depuis gouverne à sa guise contre 75% du Peuple Français.

 

On va utiliser le mot « tendances » pour atténuer le choc que provoquerait le qualificatif de « dictateur » et de « despote » auprès des populations. Utiliser tendances permet de cerner certaines caractéristiques du personnage. Si une seule caractéristique s’appliquait pour Macron, on pourrait dire qu’on exagère fortement et que nous sommes des opposants dont les critiques orientées sont excessives. On va voir que des caractéristiques nombreuses s’appliquant à Macron permettent les descriptions évoquées, et que « tendances » n’est pas trop fort.

Référons nous assez fortement à la description de Wikipedia du mot « dictateur », une description neutre et modérée

 

Un dictateur est un chef d’État qui exerce seul le pouvoir politique d’un pays, sans séparation des pouvoirs, on parle d’un régime politique de dictature. Caractéristiques : Certains critères peuvent mettre au jour le caractère dictatorial d’un chef d’État dans un pays, sans pour autant tous les réunir :

 

  • Culte de la personnalité, caractère narcissique
  • Répression de toute forme d’opposition et non-respect des Droits de l’homme des individus
  • Présence d’une forme de cruauté plus ou moins extériorisée
  • Absence d’élection ou élections falsifiées.
  • Pas ou peu d’observation des remarques à son sujet et à l’exercice de son pouvoir par la communauté internationale
  • Absence de liberté d’expression, liberté de la presse (contrôle et mainmise des médias), liberté de réunion, liberté réelle de manifester
  • Commandement à ses fins de l’armée et/ou de la police
  • Corruption et enrichissement personnel
  • Recherche de division pour régner
  • Pratiques de la censure et de la propagande
  • Législation par le dirigeant sous couvert de réformes

 

Chacune et chacun peut, à partir de l’esquisse de ces caractéristiques, juger le degré de tendances dictatoriales qu’on peut allouer à Macron.

Caractéristiques du despotisme

 

Le despotisme est une forme de gouvernement où l’autorité est exercée par un despote qui, seul et sans vraiment le concours de la loi, règne avec un pouvoir politique excessif.

On parle de despotisme éclairé pour désigner des chefs d’État qui passent outre les droits de débat, d’opposition ou de remontrance des pouvoirs constitués pour imposer certaines réformes dans les systèmes politiques et sociétés de leur pays.

On va dire gentiment que Macron a de très fortes tendances despotiques, n’est ce pas !

Voilà le tableau esquissé du type qui va encore nous infliger près de 1000 jours de son quinquennat. On comptera les éborgnés, les mains arrachées, et les morts suite à la RÉPRESSION des manifestants. On évaluera le degré d’OPPRESSION exercée par la macronie sur les opposants de ce régime. Une oppression directe dans les rues et une oppression sur les droits démocratiques de 75% de la population.

 

Évidemment que Macron n’est ni Hitler, ni Staline, ni Robespierre. Une comparaison à l’identique serait déplacée. Par contre affirmer que Macron présente des tendances marquées d’un régime dictatorial et despotique semble approprié.

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis

3 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire