Pour une défense méritée de Juan Branco – Ménestrel de l’insurrection

On manque, en France aussi, terriblement de têtes pensantes bien faites. Des médiocres on en a à la pelle. Si on parle de chercheurs de vérité qui tirent la charrette : Des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche.

 

Je suis tanné (expression Québécoise qui signifie en avoir marre) d’écouter des centaines de médiocres. Je vais vous épargner les noms vu que vous les connaissez aussi bien que moi. Des politiciens, des éditorialistes, des leaders d’opinion, des journalistes, et des blogueurs.

Dans ce paysage merdique et fangeux, une tête, très rarement, émerge. Intelligence supérieure, QI frôlant le don remarquable, une tête bien faite, une utilité pour nous informer. Actuellement on a Juan Branco, et en dehors on n’a que du tout-venant, terne, sans intérêt.

Qui connaît Juan Branco. Celui qui ne maîtrise ni les oeuvres du Comité Invisible ni les ressorts des Black Blocs ferait mieux de la fermer au sujet de Juan Branco. Ne connaître que le tout venant concernant les Gilets Jaunes ne permet pas de connaître quoi que ce soit sur Branco.

Si Branco ne servait à rien, je ne lèverais pas le petit doigt pour sa défense. Pensant le contraire je mouille un peu ma chemise pour lui. La campagne qui le vise actuellement, orchestrée par le pouvoir, me renforce dans ma conviction que le mec est sincère et clean.

Juan Branco n’est certainement pas un grand coeur mais c’est un grand esprit.

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis

4 visiteurs

2 Commentaires

Écrire un commentaire