Les époux Fillon renvoyés devant le tribunal correctionnel

Ah les braves gens. Ça habite un château et ça briguait le fauteuil de l’Élysée. Mais lui et sa femme pillaient les biens sociaux. Il n’a pas eu que des costards gratuits le Fillon ! Shocking isn’t it !

 

On peut pas dire qu’on l’a échappé belle, on a eu pire avec Macron, ou pareil, vu que leurs sponsors sont rigoureusement les mêmes. En tout cas celui-là on l’a chopé. Le tour de l’autre viendra.

 

On lui souhaite de se faire condamner, comme ça il pourra éviter la prison et porter un bracelet décoratif branché sur la police dont il se foutra bien. Les délinquants politiques ont encore des beaux jours devant eux, on le voit avec le dénommé Jupiter qui a squatté la France et qui nous impose sa demi-folie destructrice et ses velléités de dictateur éborgneur et mutilateur.

L’ex-Premier ministre (Fillon, pour celles et ceux qui ont du mal à suivre l’article) est renvoyé pour détournement de fonds publics, recel de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. (AFP)

Les juges d’instruction du pôle financier de Paris ont suivi les réquisitions du Parquet national financier, qui demandait un procès devant le tribunal correctionnel pour François Fillon et son épouse Penelope, dans l’affaire des emplois présumés fictifs de cette dernière : un procès aura lieu devant ce tribunal, a indiqué une source judiciaire à l’AFP. Dans un document de 150 pages dévoilé par Le Monde, les juges d’instruction du pôle financier de Paris, Serge Tournaire, Aude Buresi et Stéphanie Tacheau précisent la situation de chacune des parties.

L’ex-Premier ministre est renvoyé pour détournement de fonds publics, recel de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. De son côté, Penelope Fillon est renvoyée devant le tribunal pour complicité et recel de détournement de fonds publics et recel d’abus de biens sociaux. Quant à Marc Joulaud, il devra comparaître pour répondre de l’accusation de détournement de fonds publics.En 1992, il est recruté par François Fillon, alors maire de Sablé-sur-Sarthe, qui en fait son collaborateur à la mairie. C’est le début de la collaboration entre les deux hommes. Entre 1992 et 1995, il est assistant parlementaire de François Fillon. Complicité qu’on appelle ça !

1 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire