Le pourri du mois : Dany Boon

Daniel Faid Hamidou (vrai nom de Dany Boon) est né à Armentières en 1966, l’année où moi j’ai quitté cette ville où je fréquentais l’ENP d’Armentières, une des meilleures écoles technique de France, que j’ai faite avant mon MBA. Il était encore dans les couilles de son papa Kabyle quand je sortais de l’ENP…

 

Il est Chti comme moi, et a été élevé par sa maman Française, son père était Algérien. Il parle donc aussi bien chtimi que moi qui ai été élevé par ma Grand-mère Pauline qui ne parlait que chti. En 20 ans on a le temps de maîtriser la langue.

Daniel Faid et moi on a donc des trucs en commun

Pourquoi un article sur lui ici, puisque je n’écris que pour les merdes ? Parce que Daniel Faid est une merde. À deux titres : Il planque son fric dans les paradis fiscaux ce qui fait qu’au départ je ne l’aime pas. La grosse raison pour laquelle il me débecquete autant c’est qu’il prétend payer ses impôts en France et donc il nous prend pour des cons. Gagner 28 millions pour bienvenue chez les chtis et planquer son oseille, ça ne me plaît pas, pas plus que pour les GAFAs

J’ai du mal avec les gros manipulateurs surtout s’ils jouent les mecs sympas en France. Je ne suis pas redresseur de torts mais quand quelqu’un est un pourri, j’écris un article.

 

Et puis comme quelqu’un a prévenu Médiapart qui a porté le pet, Daniel Faid a déposé plante contre X, une troisième raison pour laquelle je le conchie. Désolé si j’ennuie les lectrices et lecteurs avec ça.  J’avais un quart d’heure à tuer et ça m’a démangé.

ALgarath

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis

2 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire