Macron croit s’en tirer facilement. Il a tort

C’est avec mi naïveté et mi machiavelisme que Macron va nous débiter ses manipulations ce Jeudi.

 

Que croit-il cet acteur maladroit ?

 

Les cours de théâtre de sa vieille Brigitte ne lui auront pas servi à grand-chose. Il joue mal lors de ses allocutions, il joue méchant comme une teigne quand il parle aux pauvres lors de ses sorties dans la foule. C’est maladroit et convenu, il n’y a que ses affidés pour le trouver bon dans son rôle.

Quelque soient les annonces réchauffées qu’il va lâcher du bout des lèvres ce Jeudi, il va à peine répondre au problème. Se rend il compte que le phénomène Gilets Jaunes va durer ?

Les Gilets Jaunes, c’est une nouvelle manière innovante de faire de la politique. Les partis d’opposition ne servent quasiment à rien, pas mieux que les syndicats. La nature ayant horreur du vide, le Peuple a trouvé une parade après des dizaines d’années de silence. Et ce moyen va à la fois durer des années et aussi s’imposer comme la manière privilégiée.

Cette nouvelle façon de faire de la politique c’est la seule façon d’éviter les faux-nez, la corruption des politiciens, la médiocrité d’une opposition complice.

La suite, on la connaît

 

La suite c’est la violence. Non pas que nous l’appelons, mais cette violence va continuer de venir du pouvoir et va atteindre des niveaux jusqu’ici encore inconnus dans la revendication sociale.

Il faut nous préparer à ce qui va suivre. Il faut aussi hélas que les éclaireurs de ce mouvement, ceux qui sont dans les rues et risquent en toute conscience d’être mutilés et éborgnés, continuent inlassablement à réclamer leurs droits, qui sont aussi les nôtres, avec les Black Blocs. Eux, et les radicalisés parmi les Gilets Jaunes, sont le levier qui soulèvera la France tout comme Archimède l’avait théorisé : Donnez moi un levier et un point d’appui et je soulèverai le monde.

Le point d’appui c’est la folie délirante de Macron, le levier ce sont les Gilets Jaunes

 

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé, et retraité en sursis

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire