La France est une peau de léopard, et on aura la guerre civile sanglante

Peau de léopard avec des taches (expression de Zemmour) : Paris et les métropoles, les banlieues, et la France périphérique. Le résultat, non pas une partition comme Hollande l’a dit, car il n’y aura pas de partition mais des sécessions multiples, des affrontements sanglants. Ce que d’aucuns, à raison, appellent la guerre civile.

 

Quand Gérard Collomb quitte Place Beauvau il dit : « Tout ça finira par une guerre civile, les gens côte à côte finiront face à face ». Bravo à lui d’avoir compris ce qui va arriver.

Planquez vos femmes et vos filles car il y aura des viols, armez vous ou émigrez car il y aura des pogroms. Mon père, Polonais, me disait que tout le monde savait avant la guerre ce qui attendait les millions de Juifs qui vivaient en Pologne.

La sécession a créé la Shoah puisque le même phénomène existait en Allemagne, les suites sanglantes ont succédé à la haine latente. Deux Peuples qui étaient jugés par la population dominante comme irréconciliable. Ne croyez pas qu’Hitler a créé cela, il a récupéré la haine ancestrale qui a conduit aux pogroms et à l’éradication de nos amis Juifs, et s’est appuyé dessus pour arriver au pouvoir et hélas pour assassiner plusieurs millions de Juifs et être à l’origine de la mort de 60 millions de gens pendant la guerre qu’il a déclanchée.

Contre les Gilets Jaunes on est très dur, contre les banlieues on est très mous.

 

On en a éborgné combien dans les banlieues, on a fait exploser combien de mains dans les banlieues ?

On a peur des affrontements sanglants puisque les banlieues sont armées, on a peur des morts par centaines (par milliers, par dizaines de milliers ?).

Macron n’aura jamais l’audace de renverser la table là-dessus. Il y a des mesures à prendre et il ne les prendra pas.

Il y a un net déséquilibre entre des banlieues armées de kalachnikov et de bombes, et des métropoles armées de bons sentiments naïfs. et des zones rurales appauvries où on serait bien en peine de se payer une astiquette ou un pistolet à plombs vu que le 20 du mois on n’a même plus l’argent pour manger à sa faim.

Tout ça pour dire

 

Cet article n’a pour buts ni la vocation ni le désir d’affoler le pèlerin. Seulement de dire qu’il faudra que la France se lève le nez du guidon. Oui il faut résoudre le problème du pouvoir d’achat, du vote démocratique avec le RIC et les référendums, de l’immigration. Mais au final il faut à la fois remettre de l’ordre dans les banlieues et réconcilier les métropoles et la France périphérique.

Au lieu de ça, on est en train de fourrer le chien, comme on dit au Québec, avec un président immature, une Europe qui nous baise, et Mbappé qui nous marque quelques jolis buts.

En dehors de ça, la vie continue, quoi !

 

Avec la santé et assez pour bouffer à sa faim, ça baigne !

ALgarath

Écrivain, journaliste politique, polémiste, simple citoyen engagé et retraité en sursis

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire