Raphaël Glucksman, raté et rien du tout

Déjà qu’être Monsieur Salamé n’est pas glorieux. Mais en plus Glucksman est sans conteste ce qu’on appelle un raté, un rien du tout.

 

On peut être un raté et un rien en tout, tout en restant à sa place. Môssieur a des ambitions politiques, sa mémère lui ayant soufflé que la soupe est chaude. « Habibi on va te trouver un poste au Parlement de Bruxelles. Gros salaire, rien à faire ». La môme Léa n’a pas besoin de cet argent dans le ménage puisqu’elle est richissime. Père très riche et mère diamantaire. M’enfin !

Le grand échassier de Glucksman représente tout ce que la gauche bobo a de plus vomitif. Fils à papa, faux philosophe, nul sur une estrade ou dans un débat. Le raté je vous dis !

D’ailleurs plus de 50% qui l’avaient rejoint ont déjà lâché le frêle esquif en perdition. Autant Léa a une grande gueule autant lui est une personne sans consistance, sans talent, sans forme et sans fond. Un rien du tout je vous dis.

Le voilà rhabillé pour l’hiver. Mais je pense que cet article le place au niveau où il est, au bas de l’échelle. Si ce n’était papa et ce qui peut le rendre attirant pour la mère Salamé, ce Glucksman serait au RSA.

ALgarath

 

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire