Gilets Jaunes – Pour aller plus loin : La convergence des luttes

22 semaines et pas encore de KO du pouvoir, et ça patine un peu. Manifestations répétées, admirables, mais pas la bonne martingale. Même Éric Drouet le confesse et dit son ras-le-bol et qu’il a conscience que ce n’est pas la solution.

 

Le déblocage peut prendre des formes totalement différentes. Par exemple une violence insurrectionnelle qui fera des morts des deux côtés, et pas qu’un peu, ou des grèves généralisées de toutes les professions, avec les syndicats qui se joignent très activement.

On n’est pas encore dans une insurrection, on est dans une réelle insubordination. La solution c’est de créer les conditions d’une grève générale interprofessionnelle reconductible, et là le pouvoir va craquer. Le gouvernement sera à genoux comme ce fût le cas en 36 et en 68, quand De Gaulle fût évincé.

La CGT n’est pas encore intervenue, pas plus que la FSU.

La FSU c’est 85% d’enseignants, 165,000 membres. La CGT c’est environ 650,000 salariés qui y sont syndiqués. Je suis attentif en tant qu’analyste à ce que va faire la CGT. Ce sera un facteur lourd, significatif. Et sans leur participation le pouvoir comprend que le temps d’être disloqué n’est pas encore venu. Il faut que les syndicats se bougent le cul !

Il y a de sérieuses limites, hélas, à l’action des Gilets Jaunes !

 

On ne comprend pas pourquoi la GCT ne s’est pas mise en avant, même avec le 5 Février, il y aura le 27 Avril avec plusieurs unions départementales de la CGT seront là. Souvenons nous qu’en Mai 68 la CGT était entrée dans la danse le 13 Mai et il y a eu tout de suite 35% d’augmentation du SMIC.

Alors aller avec sa bite et son couteau, Gilets Jaunes seuls, c’est forcément limité. Mais le 1erMai et le 9 Mai des manifestations se préparent. Le printemps sera chaud !

En d’autres termes, chers Gilets Jaunes, vous devez participer à la convergence des luttes au risque de ne rester qu’un aimable épiphénomène trop léger pour le pouvoir.

 

ALgarath

 

 

27 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire