Ruffin, Boulo et Branco

Je saisis l’occasion pour répondre à Ana qui a laissé un commentaire et qui m’interroge en me demandant si « j’ai besoin de cracher sur Ruffin et Boulo pour défendre Branco ».

 

J’ai l’impression avec mon site et mes milliers d’articles de cracher sur l’oligarchie, la caste, les sociétés secrètes, les politiciens, la macronie, les énarques et bien sûr Macron.

Je demande à Ana de me dire qu’est ce qu’elle fait contre ces ennemis identifiés. Un site, un blog, des articles, autre chose ?

Je demande à Ana si elle est intolérante et si elle accepte le principe de la liberté d’expression. Si Ana est Gilet Jaune ou si elle est un Français support des Gilets Jaunes que croit-elle ? Que les Gilets Jaunes ne défendent pas la liberté d’expression ?

Il ne s’agit pas de comparer les mérites de Ruffin, Boulo et Branco. Il s’agit de peser leurs motivations et leurs logiciels. J’espère qu’Ana peut saisir la différence ?

Ana m’écrit que Ruffin et Boulo sont complémentaires à Branco. Je suis d’accord et je ne suis pas d’accord.

 

Ruffin ne cache absolument pas ses ambitions politiques élevées, la Présidence de la République rien que ça. Et pour moi, vieux briscard, la vocation et la profession politique sont suspectes. Je n’ai pas « craché » sur Ruffin, j’ai simplement, uniquement, seulement dit que je le suspectais d’ambition politique. Cracher sur quelqu’un c’est absolument autre chose, Ana, ou alors vous faites partie des imbéciles qui ne parlent pas français correctement et sont incapables et d’accepter une opinion autre que la vôtre, et qui est excessif dans vos appréciations et vos opinions. Sachant que tout ce qui excessif est disqualifié dans une discussion.

Je porte sur Boulo la même opinion.

Ai-je dis que Ruffin et Boulo ne servaient pas la cause ? Je ne pense pas ou alors Ana aura l’amabilité de retrouver dans les quelque 1093 articles que j’ai écrits sur ce site depuis 6 mois dans quel article et avec quels mots j’aurais « craché » sur Ruffin et Boulo.

 

Le cas Branco

 

Si Ana n’est pas capable de voir la différence abyssale entre d’une part Ruffin et Boulo et Juan Branco, sans doute confond elle Gilets Jaunes seuls et insurrection actuelle. Comme elle semble confondre dans un iceberg les 10% qui émergent et les 90% qui sont invisibles sous l’eau mais qui sont, ces 90%, le véritable iceberg.

N’en déplaise à Ana, je continuerai à écrire mes opinions.

 

Je lance à Ana un appel. Plutôt qu’écrire des idioties en m’accusant de cracher sur Ruffin et Boulo, qu’elle montre qu’elle peut écrire un article qui sert la cause de l’insurrection (pas seulement la cause des Gilets Jaunes).

Alors je respecterai son droit à la « liberté d’expression ».

Je termine en disant que ça me pompe les gens qui veulent donner des leçons à ceux qui luttent pour la liberté. C’est un peu ce que fait Ana. Alors Ana, qui es tu, d’où viens tu ?

 

C’est quoi que vous voulez empêcher Ana ? C’est de refuser à un auteur, éditorialiste, et simple citoyen d’exprimer son opinion ? Si c’est le cas vous vous êtes trompé d’époque. Je vous aurais vu en URSS du temps des dictateurs.

ALgarath

 

 

 

46 visiteurs

2 Commentaires
  • Gournouf
    Publié à 07:34h, 13 avril Répondre

    Ruffin joue un drôle de jeu, il approuve les idées de chouard. Quelques jours plus tard il se dédit et le classe à l extrême droite… C est notre tsipras français… Demandez aux grecs ce qu ils vivent depuis que ce faux defenseur du peuple est aux ordres de l oligarchie…. Méfiance extrême de cet individu

  • ErJiEff
    Publié à 11:51h, 14 avril Répondre

    Je n’irai pas aussi loin que Gournouf, je n’ai rien de particulier contre Ruffin, mais ne me fait par contre aucune illusion sur le futur qu’il envisage, tout simplement parce qu’il a pris la décision de se présenter à des élections, donc représentant, dans le système véreux de la démocratie représentative. Si honnête et si sincère soit-il, il sera inévitablement contaminé, au même titre que l’aura été Arnaud Montebourg, (pour prendre un exemple significatif). Soit-dit en passant, Algarath : quand vous titrez par ailleurs que le Sénat « prend le parti du peuple », on peut se demander s’il ne prendrait pas plutôt le parti d’ouvrir son électorat sur les couches populaires… tentées de voter RN.

    Pour ce qui concerne Boulo, il n’y a rien à lui reprocher pour l’instant, il s’affiche ostensiblement comme porte-parole d’un rond-point, favorisé dans son aisance médiatique par sa qualité d’avocat, fondée sur la prise de parole en public. Il ne professe pas d’ambition politique dans le système actuel et n’a pris aucune initiative qui permette d’en douter.

    Mais c’est bien vrai que si on les met à côté de Drouet, Nicolle, Rodrigues, Ludovsky ou Branco, il n’y a pas photo ; avec eux la verticalité n’a aucun sens, n’en déplaise aux médisants de BFM ou CNews.

Écrire un commentaire