Il y en a parmi vous qui se plantent misérablement.

Ah que je vous aime, chères lectrices et lecteurs. Collectivement ! Toutes et tous sans exception. Mais il y en a parmi vous qui pleurnichent vu que, selon eux, c’est déprimant puisque les Gilets Jaunes n’arrivent à rien. Ça me chagrine.

 

N’arrivent à rien : Vous déconnez ou quoi ?

 

Je me répète. Vous vous trompez lourdement si vous trouvez que le mouvement des Gilets Jaunes n’a rien donné. D’une part il a obtenu plus du pouvoir en 5 mois que toutes les oppositions et les syndicats pendant plus de 40 ans.

D’autre part, les Gilets Jaunes auront la peau de Macron. Ils ont forcé Macron à inventer le « grand débat » et la restitution va être tellement catastrophique pour lui que ça va lui être fatal. Les Gilets Jaunes et leur mouvement sont les fossoyeurs du fossoyeur qui a commis un casse sur la France et tué la classe politique.

Alors, celles et ceux d’entre vous qui sont des pessimistes de naissance, des sujets éternels au crac et à la déprime, sachez regarder les formidables avancées qui sont en train de donner au Peuple l’insurrection qui a maintenant 5 mois d’age, pour la première fois de l’histoire de l’humanité, et sachez les apprécier à leur juste valeur.

 

ALgarath

 

 

 

 

 

 

50 visiteurs

5 Commentaires
  • molly
    Publié à 20:52h, 13 avril Répondre

    ok si tu veux ! il me semble que tu n’es pas en France exact ? parce que ici les augmentations ça y va a tout va chaque mois si ce n’est chaque jour. Alimentation qui augmente s ‘en cesse. Je le vois très bien puisque ma facture augmente avec moins de produits. Tout chauffage en hausse : edf augmentation. essence en hausse… faillites de sociétés a la pelle, allocations chomages reduits, chomeurs supprimés des aides, voir ceux du rsa qui en plus sont de plus en plus controlés un proche en fait l’expérience ne pouvant se deplacer à 30 kms pour un rdv on lui donne un ultimatum sinon suppression de son allocation.

    Alors il y aura a un moment donné je l’espère des changements plus visible découlant des GJ mais désolé pour le moment on a rien de vraiment de changer dans nos galères de vie. Je soutiens a fond les GJ je fais de mon coté ce que je peux pour les aider à ma façon. mais pour le moment notre porte monnaie en patie toujours enormement.

    (et si pour toi je suis pessimiste parce que pour reduire un peu mon chauffage actuellement faire quelques economies parce que le froid est revenu je porte 3 pulls que dire de plus…)

  • algarath
    Publié à 23:07h, 13 avril Répondre

    Molly je comprends très bien. J’ai 3 filles qui habitent en France, je suis Français. Mes 2 frères sont en France. Je touche une retraite Français et comme tous les retraités je me suis fait baiser. Âge reculé et les revalorisations presque nulles.
    Je comprends qu’on se plaigne mais pas qu’on doute

  • algarath
    Publié à 23:10h, 13 avril Répondre

    Molly, j’ajoute que j’ai été élevé par ma famille en France : Père émigré, mère au foyer, 7 à la maison, un seul petit feu au gaz dans la cuisine. Pas de toilettes à l’intérieur mais une planche dans la cour. On devait se laver à 7 dans la cuisine de 3 x 2.5 mètres. Pas de salle de bains. Jamais de vacances et l’hiver je portais aussi 3 pulls. Personne ne me donne de leçon de grande pauvreté.

  • Jules
    Publié à 11:03h, 14 avril Répondre

    J’ai la trentaine et pareil, aucun espoir pour l’avenir en France… Mon objectif : finir mon prêt immo (esclavage pendant encore 15 ans) et fuir le pays dans un, à bas coûts… Pas le choix… Faut être réaliste… On se fait baiser chaque jour un peu plus…

  • ErJiEff
    Publié à 12:54h, 14 avril Répondre

    C’est sûr que s’il s’agit d’avoir des résultats concrets appliqués et opérationnels, ça n’est pas pour demain ; il est évident que le pouvoir est dans les mains de ceux qui profitent du « Système », et que donc réformer le Système ne saurait être une mince affaire.
    Mais il faut se mettre dans un cadre historique, ça expose un aspect dynamisant des GJ sans pour autant faire sombrer dans un optimisme béat…

    Parce que ce à quoi nous assistons est un évènement historique, du jamais vu depuis que les hommes se sont socialisés : le rejet du « Chef », rendu possible par les nouvelles technologies 2.0 et suivantes à venir.

    Petit résumé de la condition humaine :

    – Sitôt les outils —les armes : il s’agissait d’abord de survivre— ayant extrait les hommes des lois naturelles
    sauvages, celui auquel on s’en remettait restait le plus fort ; le chef est né.

    – Lorsque la Démocratie s’est mise en place, la qualité de chef n’a pas été supprimée, elle s’est ouverte et
    multipliée aux « Représentants », pour une raison technique simple : l’impossibilité factuelle de rassembler tout le
    monde tout le temps pour prendre une décision collective.

    – Aujourd’hui, le Net permet de tels rassemblements devenus virtuels, le représentant, petit chef local communautaire, n’est plus indispensable ; pour la première fois dans l’Humanité, le chef n’est plus nécessaire, des délégués élus pour des mandats limités et révocables en cas de défaillance suffisent.

    Les Gilets Jaune nous offrent l’occasion de faire un très grand pas dans notre histoire : l’invention et la généralisation d’une démocratie référendaire (participative, active, le nom importe peu).

    Ne la ratons pas, si cette société n’est pas tout de suite pour nous, on doit la rendre concevable pour les générations qui nous suivent.

    Un peu comme le dernier livre de Branco : un aperçu répugnant et déprimant sur notre société, mais plein d’espoir pour celles à venir.

Écrire un commentaire