L’opposition contrôlée, piège à cons en démocratie supposée

Je reprends le terme de « opposition contrôlée », employé par notre contributeur Jipé, car ce terme s’applique admirablement.

 

On sait que les oligarques nous dominent grâce à la finance, aux médias et aux manipulations politiques. Ces manipulations politiques peuvent se définir de plusieurs façons.

Par exemple :

  • Les votes où la proportionnelle est absente
  • Les votes où la prise en compte des votes blancs sont absents.
  • La démocratie représentative à 100%
  • Les mensonges lors des campagnes, sitôt trahis une fois que ces cons pourris sont au pouvoir.

 

Mais ces manipulations politiques se définissent encore bien plus par la mise en scène à très grande échelle d’une opposition contrôlée, pilotée par les dominants. On connaît le rôle infect du RN qui a trouvé son apogée dans le débat raté exprès par la mère Le Pen contre Macron.

Plus insidieux encore, le rôle pourri de LFI et de Mélenchon. Le mec est dangereux parce qu’il a hérité de Dieu (ou du Diable) le talent de la parole. Il est extrêmement articulé et est très bon sur un plateau télé ou en meeting.

La seule façon d’éliminer les effets pervers et incontournables des oppositions contrôlées, c’est de passer à une démocratie largement directe, encore appelée démocratie participative.

 

ALgarath

 

 

 

 

 

 

 

1 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire