Aude Lancelin déplore un «putsch» et démissionne de la présidence du Média

Il ne fait pas bon aider la cause des Gilets Jaunes, vis à vis du pouvoir. Ça, on s’en doute. Mais aussi, et de façon très surprenante et inattendue, il ne fait pas bon non plus vis à vis de … La France Insoumise !

 

La bête hideuse montre sa face : La France Insoumise n’est rien d’autre qu’une entreprise commerciale de pouvoir, qui défend la démocratie représentative contre toute tentative de démocratie directe. Les Gilets Jaunes sont une menace pour LFI et Aude Ancelin paie cash son soutien indéfectible aux Gilets Jaunes. MINABLE !

Ne votez pas pour la France Insoumise, qui ne sont qu’une déclinaison parmi tant d’autre des politicards auxquels on est habitués.

Par ailleurs, nous formons le vœu de revoir d’autres passes de combat de la jolie et très talentueuse Aude Ancelin, qui honore la profession de journaliste en défendant les Gilets Jaunes et le mouvement liberté.

 

ALgarath

 

À la tête du site d’information depuis juillet dernier, la journaliste quitte la présidence du Média, dénonçant un «putsch militant».

 

Dans un communiqué, publié sur son compte Twitter, la journaliste Aude Lancelin annonce qu’elle démissionne du site d’actualité Le Média, proche de La France insoumise. Elle dénonce «la prise de contrôle extérieure» de «militants politiques et d’anciens associés de Sophia Chikirou», pour qui le site d’information avait pris une position «pro gilets jaunes».

«Ce soir, l’Assemblée générale de l’Association du «Média» élira un nouveau bureau», écrit Aude Lancelin. «Le résultat est connu d’avance. Celui-ci a été imposé par une écrasante majorité de personnages n’appartenant pas à notre équipe et dont, à une exception près, aucun n’est journaliste. (…) Cette coalition a pour but avoué, exposé devant témoins, de renverser l’actuelle direction. Tout cela s’est fait dans le dos de l’ensemble de la rédaction, ainsi que des équipes techniques du Média. Sans le moindre souci de leur avenir».

En juillet 2018, c’était l’ex-conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon Sophia Chikirou qui quittait la direction du pureplayer dans un souci de «garantir son indépendance», comme l’indiquait Le Figaro. L’ancienne directrice de L’Obs l’avait alors remplacée le 10 juillet dernier, avec une volonté de faire évoluer le média. «C’est donc avec la fierté du travail accompli que je démissionne de la présidence de l’Entreprise de presse Le Média (…)», conclut Aude Lancelin. «Tous ceux chez qui notre aventure avait soulevé un immense espoir doivent s’en convaincre, nous ne capitulerons pas devant la coalition des faiblesses et des revanches. La bataille de l’information libre et indépendante continuera sous d’autres formes».

4 visiteurs

1 Commentaire
  • jipé
    Publié à 09:12h, 09 avril Répondre

    Je le dis et le répète:ne jamais faire confiance à Mélenchon et à la mère Pen(opposition contrôlée).

Écrire un commentaire