Le dîner du CRIF 2019

Ainsi que le rapporte Faits & Documents, c’est bunkérisée dans le carrousel du Louvre et protégée par plus de 200 policiers et gendarmes que « l’élite républicaine » s’est réunie, le 20 Février, pour l’événement le plus couru de l’année politique : le dîner annuel du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France.

 

Ressassant les « 10 milliards obtenus par les Gilets Jaunes » et constatant l’échec de la tentative du député LaREM Sylvain Maillard de faire de l’antisionisme un délit, les responsables communautaires ont tenté de faire plier Macron en jouant à plein sur « le tintamarre » (L’Opinion, 19 Février).

Depuis, les surmédiatisées et ultra commentées affaires d’actes antisémites » se dégonflent les unes après les autres. Vous avez dû suivre ça dans vos journaux.

Si l’influence du CRIF est connue, on voit quand même qu’il y a des limites. C’est quand même essayé.

Le gouvernement, le CRIF et les médias n’ont pas hésité à charger les Gilets Jaunes. Ceux-ci ont été et sont encore accusés de tout un tas de choses :

 

  • Antisémisme
  • Antisionisme
  • Incohérence des revendications
  • Bêtise de base
  • Violence
  • Dépradation
  • Etc.

 

On attend le moment où Macron va s’asseoir à table avec les Gilets Jaunes.

 

ALgarath

 

 

 

 

 

 

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire