Macron est lâché, il va tomber tout seul

Cet article-ci aurait pu être le délire sans fondement d’un critique de Macron. C’est souvent le cas, les éditorialistes prennent leurs désirs pour des réalités.

 

Sauf que !

 

Sauf que les indices prouvés et concordants montrent que l’hallali n’est pas loin. En fait le principe de la 5èmeRépublique qui donne un pouvoir sans partage à un homme au sommet nommé président est un principe pervers qui isole au stade de la décomposition du pouvoir. Pas de structure solide, que des godillots à l’Assemblée Nationale, les fameux députées et députés marcheurs, des guignols endimanchés qui passent leur temps à donner des leçons à tout le monde.

Des médias qui critiquent sec, Bruxelles qui prend ses distances, Wall Street qui attaque Macron férocement. Le Wall Street Journal c’est la Bible de l’oligarchie néo-libérale mondiale et son jugement est sans appel, définitif.

 

Ce qui a fait Macron, le défait de plein droit. L’enfumeur se retrouve enfumé dans son terrier. Ah, il s’est cru malin le jupiter d’opérette !

 

Ce qui aura miné Macron ce sont les Gilets Jaunes et leurs supports à 60% et plus parmi la population française. Tous lui ont montré leur haine féroce envers ce faux président, individu pas fini, hautain et dédaigneux, produit pervers d’une classe sociale pourrie de l’intérieur. Les Gilets Jaunes ont suscité de sa part le « grand débat », qui sera le chant du cygne du piètre stratège, de la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf. Très mauvaise idée le « grand débat », du genre à verser un litre d’acide sur une petite tache du canapé. La mauvaise idée, quoi, dont le jeune énarque sans expérience et sans substance ne pourra se dépêtrer.

Macron, c’est à toi qu’on parle tous, et d’abord les Gilets Jaunes t’interpellent

 

Comment as-tu pu penser pouvoir t’exonérer de dialoguer avec 60% de la France ? Petit inspecteur des finances gâté par le système, as-tu cru que l’oligarchie te faisait roi pour ta pomme ? Non, mon cher. Elle t’a mis là pour les servir, pour servir aussi Bruxelles et l’Allemagne, et l’argent des Rothschild. Dès que tu les déçois de façon aussi éclatante ces messieurs-dames vont te remplacer car ils se sont gourés en t’adoubant. Un ex-détenu qui fit sa fortune dans le Minitel rose, qui paie une reine de la presse à scandale pour te tailler une fausse image. Toi et ta vieille épouse, toi et ton chien. Toi sur la plage, toi et les SDF, et que sais-je !

Erreur de casting, jupiter n’est qu’un ersatz de très piètre qualité

 

Après une première année lunaire, les emmerdes s’amoncellent. Inutile d’en faire une liste explicative. On a écrit là-dessus. Chassez le naturel il revient au galop. Une coquille vide c’est une coquille vide, un esprit creux ne fait pas illusion trop longtemps.

Tu en es réduit à éborgner ton Peuple, à leur arracher leurs mains et à les asperger d’un lacrymogène dangereux, à leur dénier leur droit de manifester leur mécontentement

Tu as foiré l’économie, tu as enrichi les riches en appauvrissant les plus démunis. Tu as méprisé les gens autres que tes fameux « premiers de cordée » Tu chies sans cesse sur la gueule des « gaulois ». Qu’espères-tu ?

La République est en marche, mais pas la tienne, la vraie, celle du Peuple. Oh que non pas la tienne ! Pas ton usine à magouilles qui s’effondre aujourd’hui et qui va te reléguer là où vont les Ubu-rois  déchus.

 

ALgarath

 

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire