Gros scandale : Le fake news monté par l’Élysée

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. Dans les affaires Benalla (eh oui, excusez d’en rajouter), le copain de Jupiter, qui depuis a démissionné et on comprend pourquoi, a fait un grossier fèqueniouze pour disculper Benalla. Voici l’histoire.

 

Notez bien que c’est Macron qui prétend vouloir faire la chasse aux fèqueniouzes. Décidément ce petit gars va finir par se les prendre en pleine tête, ses manigances.

 

Affaire Benalla : l’Élysée a-t-il fait diffuser un montage vidéo trompeur ?

 

Selon “Le Monde”,le responsable de la “riposte” du parti présidentiel aurait publié sur Twitter, sous couvert d’anonymat, deux vidéos montrant deux scènes distinctes, laissant entendre qu’elles étaient directement liées. Le tout en vue d’excuser le comportement d’Alexandre Benalla, le 1er mai dernier.

L’exécutif a beau feindre l’indignation lorsque le Sénat mène ses investigations dans l’affaire Benalla, chaque nouvelle révélation dans ce dossier semble impliquer davantage les services de l’État. Ce vendredi 29 mars, Le Monde révèle ainsi comment le palais présidentiel aurait fait diffuser un montage vidéo trompeur visant à légitimer les violences commises par celui qui était encore chargé de mission à l’Élysée, le 1er mai dernier à Paris.

Deux scènes différentes, un seul tweet

 

Tout commence lorsque Ismaël Emelien, conseiller spécial du président, a l’idée de faire diffuser des images par des comptes militants sur les réseaux sociaux. Il les transmet donc à Pierre le Texier, responsable de la « riposte » d’En Marche!, qui les relaie via des comptes Twitter, dont un anonyme, @frenchpolitic.

Pierre Le Texier est administrateur du collectif  » Les Jeunes avec Macron » et cadre dans une agence de communication. Tête de gros poupon au regard de faux-jeton. (photo du délinquant à gauche).

Sauf qu’il publie ensemble deux vidéos : alors que la première est issue d’une vidéosurveillance de la place de la Contrescarpe, la seconde aurait été tournée par une journaliste du Figaro Madame. Des images qui montrent deux scènes distinctes.

Le premier document présente bien les violences commises place de la Contrescarpe par le couple sur lequel interviendra Alexandre Benalla. Un document justement transmis par le « Monsieur sécurité » de l’Élysée à Ismaël Emelien. Mais le second document, qui aurait également été transmis à Emelien par Benalla, montre une scène qui se serait produite dans la soirée du 1er mai, et à 200 mètres environ de la place de la Contrescarpe, indique Le Monde. On y voit « un homme, très agité, poursuivre un policier, chaise à la main », précise le quotidien.

Notez bien que c’est ce même Le Texier qui s’occupe de la campagne de Macron aux européennes. Évidemment qu’il va falloir faire gaffe à ce qui est dit, vu que Le Texier concocte ses messages avec des grosses doses de mensonges, fèqueniouzes, destinés à enfumer le bon peuple. Communiquer c’est pas mentir, espèce de gros con !

Une légende mensongère

 

Mais sur Twitter, Pierre Le Texier légende le montage d’une phrase qui laisse entendre que l’homme présent sur les secondes images est le même que celui figurant sur les premières : « OK, même si ce n’était pas à #Alexandre Benalla de le faire, ne faisons pas passer cet étudiant pour un garçon bien sous tout rapport. C’était un individu violent qui était sciemment venu place de la contre-escarpe pour casser du flic. » Le tweet, partagé par un autre compte de Pierre Le Texier, sera finalement supprimé quelques heures plus tard à la demande d’Ismaël Emelien.

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire