Les européennes, sujet délaissé des forces démocratiques d’opposition

Imaginons, tout en demandant que Dieu nous en préserve, que vous ayez deux fils. L’un a une sale bronchite, et l’autre a le cancer. Vous allez considérez que c’est quoi le plus gros problème, puis-je vous le demander ?

 

Pour qui connaît un minimum de la finance et de l’économie, et pour qui bien sûr n’a pas un intérêt personnel pour lui et sa famille à défendre l’UE, l’Europe qu’on nous impose depuis des dizaines années c’est de la merde. Excusez mon langage châtié, dû à mon excellentissime éducation (je plaisante pour les serrés du cul).

Une tranche énorme des Français, on va dire 60% de la population, vient après s’être réveillés d’agir de façon efficace. Ce qu’ils font est essentiel, à la différence près que ce sera très insuffisant, et que le succès sera très relatif. Si vous vous gelez les couilles sur les ronds points depuis quatre mois, vous voudrez bien excuser ma franchise.

Vous êtes, vous nos chers Gilets Jaunes, des résistants efficaces. Je pense toutefois que quelque chose d’essentiel vous échappe. Vous semblez grossièrement sous-estimer le problème de l’Europe. Vous avez magnifiquement évité une connerie, en refusant que des listes Gilets Jaunes se présentent. Du moins vous avez limité les dégâts.

Est-ce à dire que vous vous désintéressez du problème de l’UE. Si c’est le cas vous allez vous prendre une défaite en pleine gueule.

Je ne suis pas politisé, eh oui, mais mon conseil très insistant pour votre propre intérêt est de soutenir par vos voix François Asselineau. Ce bon Monsieur est une clé essentielle de votre avenir, chers Gilets Jaunes. On en reparlera si vous ratez le coche au printemps !

ALgarath

 

36 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire