Cut et Plus Belle La Vie : La mixité voulue

Étant moi-même fils d’immigré, j’aurais mauvaise grâce à trouver à redire sur la présence de Noirs et d’Arabes d’origine sur les plateaux télé, ceux ci étant bien sûr à 100% des Français. Néanmoins je pense que la proportion de ces acteurs dans les séries Cut et Plus Belle La Vie est voulue en haut lieu.

 

Je ne le déplore pas, je le constate, c’est tout. On voit ces acteurs typés avec dans les bras de très jolies filles plus classique d’apparence. Encore une fois tant mieux pour ce petit monde.

De la même manière on a une très belle émission matinale avec Télé Matin, où une bonne proportion de collaboratrices et de collaborateurs sont d’origine Séfarade. Ces personnes sont talentueuses et belles, et ont bien sûr leur place dans ces émissions de qualité.

On a aussi la présence d’homosexuels dans les séries. Les médias tiennent leur rôle !

Est-ce une coïncidence ? Peut-être, ou est-ce voulu en haut lieu. Les jeunes qui sont friands de ces émissions sont habitués à la mixité et ça normalise le phénomène. Ça habitue les franchouillards au plan Kalergi (allez voir ce que c’est que Kalergi sur mon site).

 

ALgarath

 

 

 

0 visiteurs

2 Commentaires
  • molly
    Publié à 00:22h, 08 mars Répondre

    Ce n’est pas plus mal le monde evolue, les series de blancs cathos heteros on en a eu à la pelle dans le passé.

  • diego
    Publié à 08:39h, 08 mars Répondre

    Oui, comme dans le cinéma américain, très souvent un black, un asiatique, et un blanc, mais vous pouvez remarquer que le black est en général le premier à mourir .

    Hollywood, média de propagande par excellence depuis toujours, pourtant le cinéma français me semblait quelque peu épargné jusqu’au année 80-90.

    Aujourd’hui, la majorité des films français sortant, se porte sur l’explosion des relations familiales, du couple…
    Mixité raciale, homosexualité…

    Financé par les grands lobbies pharmaceutique, lobbies du tabac (dans certains films dans quasi toute les scènes on y voit une clope, s’en dévient grotesque, et pourtant je suis fumeur ! ).

Écrire un commentaire