Gilets Jaunes, il faudra bien que…

Se toucher le pipi sans passer aux choses sérieuses, ça fatigue des deux côtés et ça démotive. Vite ! La pénétration et le coït ! Pour autant que les Gilets Jaunes, ce qu’ils réussissent à faire, c’est formidable, il faudra bien que ce mouvement s’organise politiquement et se dote d’une structure.

 

Il faudra passer du rêve à la réalité, même une réalité inventée et fusionnelle.

 

L’absence de négociateur en chef est une faiblesse à terme. Pour le moment c’est une grande force mais le mouvement ne durera pas s’il ne met pas en place un semblant de verticalité. L’horizontalité absolue c’est comme des préliminaires pudiques et sans jeux de mains ou d’autre chose dans le sexe, sans une suite plus classique. Genre pénétration ou quelque chose plus physique.

Pour l’instant le refus d’une structure line (un tant soit peu verticale) et l’organisation à 100% staff (horizontale) déconcerte et ne donne aucun drive.

Ludowski se plaint d’être approchée par La France Insoumise.

 

Jouer les divas n’est pas tenable, ça flatte son égo mais ça nuit au mouvement. Je vous affirme que le mouvement trouvera son équilibre dans une fusion avec sans doute un parti politique actuel traditionnel qui va muter vers une grande horizontalité mais pas que, et que les Gilets Jaunes vont muter, fusionner, vers une organisation structurée. Une fusion qui va comprendre un aspect syndical, politique, et revendicatif, une hydre à trois têtes. Une fusion harmonieuse entre démocratie directe et démocratie représentative.

La forme manichéenne (blanche ou noire) ne convient pas, il faut à terme aller sur le gris. Tout est gris dans la vie rien n’est dichotomique.

 

ALgarath

 

 

 

 

0 visiteurs

2 Commentaires
  • MK
    Publié à 03:59h, 27 février Répondre

    Une fusion avec l’UPR serait une idée interessante avec un négociateur hyper brillant et cultivé connaissant tous les rouage de l’état ,dans la personne d’ Asselineau ?

  • Le rougest de l'isles
    Publié à 18:40h, 27 février Répondre

    Une organisation est-elle fatalement politique ?

    Qu’est-ce que la politique me répondrez-vous… En tout cas, pas celle que l’on subit à longueur de d’élection !

    Parce que tout est politique ?

    Ce qu’appréciait (ou apprécie) la population en jaune, c’est de ne pas entendre, faire… de la politique !

    Alors, négocier… n’importe qui aura tendance à ramener la couverture à lui… de profiter.
    C’est vrai qu’Asselineau est loin d’être le pire des décideurs.
    Qui pour représenter les GJ ?
    Je crois qu’il va falloir inventer une nouvelle formule. En avons nous le temps ?

Post A Reply to Le rougest de l'isles Cancel Reply