Benalla est lâché par Jupicron.

C’est à partir de maintenant que ça devient intéressant. Dans un ultime réflexe de survie Macron a lâché le Marocain le plus connu de France, son chéri Benalla (en tout bien tout honneur évidemment).

 

Si ce n’est que …

 

Lâché par « le boss et Madame » Benalla va vouloir se venger. Si Jupicron, l’hybrique dieu mi Jupiter mi Macron a des choses à se reprocher dans sa relation avec Benalla, elles seront étalées sur la voie publique par le préféré du couple royal.

On peut en déduire que le traquenard, dont on suspecte qu’il fût tendu par les Russes au niveau de l’État, fonctionne jusqu’à présent. Si ce n’est que Macron protège enfin ses arrières en lâchant le mercenaire écervelé vu les décisions trop osées qu’il a cru possible de prendre, alors que cela fait des mois qu’il se moque ouvertement et ment effrontément à la Justice et à l’exécutif avec des parjures avérés.

Le nahal a trop menti

 

Un nahal, en russe, est quelqu’un qui ne doute de rien et se comporte de façon effrontée, irrespectueuse et de manière péremptoire. Mais il y a toujours des limites à ne pas dépasser dans ce genre de comportement et Benalla les a franchies allègrement. Ce qui a fait l’admiration de certains, comme Alain Minc le lécheur patenté des pouvoirs et des puissants, qui trouve que Benalla est « impressionnant ».

Moi aussi je le trouve impressionnant, mais de bêtise qui s’apparente bien plus à la connerie, démontrée par un jeune ambitieux à qui tout lui est monté à la tête. Très gonflé, ne doutant de rien, maniant le mensonge à répétition et irrespectueux des institutions. Castaner partage le diagnostic.

Passage par la case prison

 

Son avocate plaide que les enregistrements ont été obtenus par des moyens illégaux. D’ailleurs ce n’est pas ce qui lui est reproché pour l’instant mais c’est d’avoir violé son contrôle judiciaire.

Benalla a affaire à forte partie

 

Les hauts fonctionnaires qui entourent Macron ont savonné la planche à Benalla, qui est tombé dans le traquenard. Faut être très con pour aller s’amuser à tabasser des opposants politiques quand on bosse à l’Élysée à un mètre et moins du président, et d’ailleurs les deux qui ont été tabassés étaient des simples curieux qui sont venus voir, sans plus.

Outre les hauts fonctionnaires jaloux, le Sénat n’a pas apprécié la désinvolture et les parjures. Ça devrait lui valoir une peine de prison conséquente.

On se demande si Macron va le tirer de ce mauvais pas judiciaire. Il aurait tort de se sacrifier pour ce galopin ambitieux, violent, et parjure. Le suspense continue.

 

En attendant Poutine envoie un cordial doigt d’honneur à la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf. Dans cette histoire il y a deux grenouilles semblables, Macron et Benalla.

 

ALgarath

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire