Le glissement du gouvernement vers l’autoritarisme est inadmissible

Charles de Courson : « Le glissement du gouvernement vers l’autoritarisme est inadmissible »

ENTRETIEN. Vent debout contre la loi anti-casseurs, le député centriste de la Marne accuse le gouvernement de « se laisser séduire par la tentation autoritaire ».

Propos recueillis par

Publié le | Le Point.fr
Charles de Courson dans sa permanence de Vitry-le-Francois dans la Marne le 7 fevrier 2019.
Charles de Courson dans sa permanence de Vitry-le-François dans la Marne le 7 février 2019.« On croit que je ne m’intéresse qu’aux finances publiques et que je suis un cœur de pierre, mais je sais me dresser contre les dérives autoritaires. » S’il n’est pas de ces députés avides des plateaux télé, Charles de Courson aura marqué ces derniers jours les esprits – et l’hémicycle – en mettant en garde contre le projet de loi anti-casseurs. « C’est la dérive complète  ! On se croit revenu sous le régime de Vichy ! » a-t-il lancé à l’Assemblée nationale. Lui, le petit-fils de résistant, n’a de mots assez durs contre le texte adopté en première lecture à l’Assemblée nationale qui laisse la main au parquet et aux préfets pour procéder à toutes les mesures d’investigation (interceptions téléphoniques, géolocalisations et perquisitions). Des mesures jusque-là dévolues au juge d’instruction.

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire