L’Union Européenne : La question absolument centrale des transferts

Pour illustrer mon propos je joins à cet article un entretien entre Monsieur Asselineau et une Allemande, européenne convaincue.

 

Au bout de quelques minutes, Monsieur Asselineau qui maîtrise parfaitement le problème de l’UE, sort l’argument imparable. L’UE et l’Euro ne peuvent pas fonctionner sans les transferts entre pays de l’Union. Donc l’Allemagne devrait payer d’énormes compensations à d’autres membres. Asselineau n’y croit pas et l’Allemande, euro gaga, affirme que l’Allemagne va le faire et que 66% des Allemands y sont très favorables.

J’ai regardé par ma fenêtre dans ma rue de Montréal, et j’ai scruté le ciel puisqu’on m’a affirmé que des éléphants roses à pois jaunes et des poils de cul bleus y croisaient les avions qui arrivaient et partaient de l’aéroport. Je n’en ai pas encore vu, mais on me dit qu’il y en a.

Sans accords permanents jusque la fin des temps sur des transferts, il n’y aura pas plus d’UE qui survivra que des pachydermes sillonneront le ciel de la terre.

Le destin de l’UE et de l’Euro vont donc se dérouler et, à mon avis, vite. N’en déplaise à Macron qui se voit le monarque de l’Europe. Celui-là, quand il montera au ciel, aura des visées sur le trône de Dieu le Père, avec contrôle du Saint Esprit et droit de cuissage sur Jésus Christ.

Algarath

 

 

 

 

 

 

 

1 visiteurs

3 Commentaires
  • jipé
    Publié à 09:34h, 04 février Répondre

    Vidéo d’Asselineau(dont je partage évidemment les idées).Elle rêve la petite allemande.comment peut-on être si naif?
    Croire que les allemands vont payer pour les pays du Sud(dont la France)?

  • jipé
    Publié à 09:40h, 04 février Répondre

    Cette(relative)jeunette n’a manifestement aucune culture historique

  • jipé
    Publié à 09:46h, 04 février Répondre

    Un pays qui n’est pas maître se sa politique monétaire est un pays foutu.
    Il faudrait bien sûr virer les banksters de la Banque de France et annuler la dette illégitime.Revenir à la situation « ante’le 3/1/1973.

Écrire un commentaire