La conne du jour utilise la Shoah pour épingler les euro sceptiques

Ce dimanche 27 janvier sur son compte Twitter, la ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a utilisé l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz et le souvenir de l’extermination des Juifs d’Europe pour s’en prendre aux critiques de l’Union européenne.

 

Pour commémorer le 74e anniversaire de la libération d’Auschwitz, l’ancienne directrice de l’Ecole nationale d’administration (ENA) n’a pas hésité à mobiliser le souvenir des camps de la mort et de l’extermination des Juifs pour mettre en accusation ceux qui osent remettre en cause le modèle actuel de l’UE.

Voilà ce qu’elle dit : « La construction européenne est née en réaction à la barbarie du XXème siècle. Qu’ont donc en tête ceux qui aujourd’hui veulent affaiblir l’UE ? En ce jour de commémoration de la libération d’Auschwitz, n’ayons pas la mémoire courte ». Car oui, c’est évident, ceux qui doutent du bien-fondé des traités européens ne peuvent avoir en tête qu’un retour à la barbarie nazie.

 

Elle tweete ensuite un document infâmant qui ne l’honore pas. Le voici !

 

« Ma grand-mère devait porter une étoile jaune sur son manteau. Moi j’ai la chance d’avoir douze étoiles sur mon drapeau ! ». Le tout accompagné d’un collage de l’infamante étoile imposée aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et de la bannière bleue et jaune de l’UE.

La vexillologie n’est pas un gros mot, c’est simplement l’étude des drapeaux

 

Nathalie Loiseau déniche ici des symboliques de vexillologie jusqu’alors inconnues, les étoiles du drapeau européen n’ayant rien à voir avec la Shoah : elles symbolisent simplement, comme l’indique la description officielle du drapeau, « les idéaux d’unité, de solidarité et d’harmonie entre les peuples d’Europe ».

Utiliser un argument qui n’en est pas un, vu l’absence de relation totale entre une étoile jaunes infâmante et les étoiles du drapeau européen, est capilo-tracté (tiré par les cheveux).

C’est une démonstration hasardeuse de quelqu’un qui est euro béat absolu ce qui est son droit, qui rappelle l’étoile jaune ce qui est son droit et son devoir, dû à la mémoire des millions qui ont été massacrés. Mais lier les deux est une atteinte au respect des morts des camps.

Mon oncle Pierre Lorthioir est mort, assassiné par les nazis, au camp de Flossenburg, a péri le 15 Avril 1945, du groupe FFI et assigné Nacht und Nebel, né à Lannoy comme moi. Je ressens de plein droit la manipulation de cette conne de Nathalie Loiseau comme une exploitation honteuse de la mort de mon oncle. D’autant plus que cette Union Européenne a été faite par la France et l’Allemagne, et que les centaines de documentaires qui existent montrent des milliers d’Allemands le bras levé et qu’ils ont fait chier avec des guerres à répétition et tué des millions d’entre nous. Qu’avait fait Pierre pour être exécuté après des semaines de souffrance indescriptible ?

Utiliser un argument pareil sans sourciller, c’est courir le risque d’être discrédité. C’est lâche et le signe d’une imbécillité crasse.

 

Voilà mon cher Pierre, frère ainé de ma mère. Je t’ai vu mourir dans mes pires cauchemars mais tu n’avais pas sur le dos un drapeau bleu et des étoiles ! Quiconque a fait ce rapprochement honteux ne mérite que notre mépris. Si les deux choses étaient pertinentes, toi et moi, Pierre, on le saurait !

Honte à vous, Nathalie Loiseau, de sortir cet argument de votre tête pourrie !

 

Algarath

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire