Ils sont combien, au fait ?

C’est clair que le nombre total de manifestants est significatif. On a donc des estimations qui, d’ailleurs, ne correspondent pas. Par exemple 85,000 selon la police et 198,000 selon les Gilets Jaunes.

 

Le pouvoir prend un malin plaisir à, d’une part sous-estimer les chiffres, et d’autre part à les faire évoluer de semaine en semaine à la baisse. L’objectif est de passer un message : ça s’essouffle, ça va bientôt finir, ce mouvement est un feu de paille.

Moi je ne prête aucune attention à ces chiffres jetés en pâture et repris dans les médias complices.

 

J’ai ma méthode, tout con, pleine de bon sens. Je regarde les vidéos et je vois très vite s’il n’y a que deux pelés et un tondu, ou si aussi loin que porte le regard pendant un quart d’heure c’est tout jaune. Je cherche les vidéos à Paris et celles en province. J’écoute les Gilets Jaunes parler. Les papys et les mamies, les autres participants plus jeunes.

J’entends : on reste et on tiendra des mois.

Alors quand je les vois si nombreux, que j’entends leur détermination et que les sondages continuent à dire que 70% des Français les soutiennent, mon opinion est faite, je n’ai pas besoin des « estimations » triomphalistes du pouvoir qui se plaît à cracher son venin de mensonges.

Alors, ils sont combien au fait ? Eh bien beaucoup, et ça va durer. L’hiver, le printemps l’été, l’automne et encore un autre hiver. La démocratie s’est réveillée et jamais elle ne se rendormira comme ici elle a somnolé pendant 40 ans.

 

Une autre méthode : compter les jambes des Gilets Jaunes et diviser par deux, ou écouter BFMTV et ces médias si dignes de confiance. On peut aussi écouter Castaner. Et si on a du mal à s’endormir et qu’on est un mouton, on va compter ceux qu’on voit sauter.

Algarath

0 visiteurs

3 Commentaires
  • molly
    Publié à 20:52h, 26 janvier Répondre

    A un moment donné avec la fatigue et l’enervement ça va partir en vrille totalement. De quel coté la ligne rouge sera definitivement franchie pour le moment difficile à dire mais avec la violence des CRS ça pourrait faire une bavure qui déclanche tout. On verra ! Je ne vois pas celà durer encore des mois sans un chaos total, l’impatience sera au rendez vous. Et je ne vois pas non plus le mouvement s’arreter maintenant que la boite de pandore est ouverte. Un evenement dramatique avant les elections Europeenesqui est qu’en Mai me semblerait logique. Fevrier voir mars devrait être très agité de mon point de vue.

  • Jules
    Publié à 10:21h, 27 janvier Répondre

    A contrario et à mon grand désespoir, je pense que le mouvement va s’étouffer et mourir à petit feu… J’espère me tromper.

    • gournouf
      Publié à 12:52h, 27 janvier Répondre

      il ne s étouffera pas, attendons la fin du mois de janvier. d une part, le prélèvement à la source va faire des dégâts quand le quidam va regarder le chiffre en bas de sa feuille de salaire, il risque de voir rouge,cela risque de décupler la mobilisation, d autre part la fin de la révolution française se termine en 1794, les temps révolutionnaires sont longs et pas linéaires.une majorité de français et françaises ne vont pas dans la rue(par peur)mais soutiennent les gilets jaunes.

Écrire un commentaire