ILLUMINATI, NAZIS ET ISRAËL

Cet article-ci n’attaque pas Israël, mais donne des précisions historiques. Israël a prouvé et prouve tous les jours qu’ils sont capables et de se défendre tous seuls et de pourfendre ceux qui osent se mettre sur leur chemin.

 

Si nous voulons mettre fin au conflit israélo-palestinien, nous devons savoir qui a créé Israël et pourquoi. En 1917, le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Arthur Balfour, écrivit une lettre à Second Lord, Lionel Walter Rothschild, dans laquelle il exprimait son soutien à une patrie juive sur des terres sous contrôle palestinien au Moyen-Orient.

Cette déclaration Balfour justifiait la saisie brutale de terres palestiniennes pour l’établissement d’Israël après la Seconde Guerre mondiale. Israël servirait non pas comme une «patrie juive», mais comme un des piliers du contrôle exercé par Rothschild / Les 8 Familles sur les réserves mondiales de pétrole. Le baron Edmond de Rothschild a construit le premier oléoduc allant de la mer Rouge à la Méditerranée pour acheminer le pétrole iranien de BP vers Israël. Il a fondé la Banque générale israélienne et Paz Oil et est considéré comme le père de l’Israël moderne.

Les Rothschild sont le clan le plus riche de la planète, d’une valeur estimée à 100 000 milliards de dollars. Ils contrôlent Royal Dutch / Shell, BP, Anglo-American, BHP Billiton, Rio Tinto, Bank of America et de nombreux autres groupes et banques du monde. Les Rothschild sont les principaux actionnaires de la Banque d’Angleterre, de la Réserve fédérale et de presque toutes les banques centrales privées du monde.Ils avaient besoin d’une empreinte au Moyen-Orient pour protéger leurs nouvelles concessions pétrolières, qu’ils avaient acquises par le biais de quatre fronts de cavaliers, tels que le Consortium iranien, Iraqi Petroleum Company et Saudi ARAMCO.

Les Rothschild (Shell et BP) ont formé ces cartels avec la moitié des quatre cavaliers – Exxon Mobil et Chevron Texaco Rockefeller. Cette nouvelle alliance nécessitait une «relation spéciale» entre la Grande-Bretagne et les États-Unis, qui existe encore aujourd’hui. Rothschild et d’autres riches actionnaires européens pouvaient désormais utiliser l’armée américaine comme une force mercenaire hessianisée (voir définition juste après ce paragraphe), déployée pour protéger leurs intérêts pétroliers et payée par les contribuables américains. Israël aurait le même objectif à proximité des champs de pétrole. Le Mossad israélien est moins une agence de renseignement nationale qu’une force de sécurité de la famille Rothschild / Rockefeller.

Le terme « Hessians » fait référence aux quelque 30 000 soldats allemands engagés par les Britanniques pour participer au combat pendant la révolution américaine. Ils venaient principalement de l’Etat allemand de Hesse-Cassel, bien que des soldats d’autres Etats allemands aient également assisté à des actions en Amérique.

Les Rothschild exercent un contrôle politique au travers de la secrète Business Roundtable, qu’ils ont créée en 1909 avec l’aide de Lord Alfred Milner et Cecil Rhodes, dont la bourse Rhodes est octroyée par l’Université de Cambridge, dont dépend le propagandiste de l’industrie pétrolière, Cambridge Energy Research. Rhodes a fondé De Beers et Standard Chartered Bank.

La table ronde tire son nom du chevalier légendaire King Arthur (le roi Arthur), dont le récit du Saint Graal est synonyme de la notion Illuminati selon laquelle les Huit Familles possèdent du sang sacré – une justification de leur domination sur les peuples et les ressources de la planète.

Selon John Coleman, ancien officier des services de renseignements britanniques, qui a écrit Committee of 300 (le comité des 300), les « Round Tablers, armés d’une immense richesse tirée des monopoles de l’or, des diamants et de la drogue, se déployaient dans le monde entier pour prendre le contrôle des politiques budgétaire et monétaire et du leadership politique exploité.  »

Rhodes et Oppenheimer ont été déployés en Afrique du Sud pour lancer le conglomérat anglo-américain. Kuhn et Loeb partaient recoloniser l’Amérique avec Morgan et Rockefeller. Rudyard Kipling a été envoyé en Inde. Schiff et Warburg ont malmené la Russie. Rothschild, Lazard et Israël Moses Seif ont poussés jusqu’au Moyen-Orient. À Princeton, la table ronde a fondé l’Institut d’études avancées (IAS) en tant que partenaire du All Souls College à Oxford. L’IAS a été financé par le Rockefeller General Education Board. Les membres de l’IAS, Robert Oppenheimer, Neils Bohr et Albert Einstein ont créé la bombe atomique.

En 1919, la table ronde des entreprises de Rothschild a donné naissance à l’Institut royal des affaires internationales (RIIA) à Londres. La RIIA a parrainé des organisations sœurs du monde entier, notamment le US Council on Foreign Relations. La RIIA est un organisme de bienfaisance enregistré de la reine et, selon ses rapports annuels, est financée en grande partie par les Quatre cavaliers.

 

 

 

L’ancien secrétaire britannique aux Affaires étrangères et cofondateur de Kissinger Associates, Lord Carrington, est à la fois président des RIIA et des Bilderberg. Le cercle intérieur de RIIA est dominé par les Chevaliers de Saint-Jean Jérusalem, les Chevaliers de Malte, les Chevaliers Templiers et les francs-maçons de rite écossais au 33e degré.

Les Chevaliers de Saint-Jean ont été fondés en 1070 et relèvent directement de la British House of Windsor. Leur lignée principale est la dynastie des Villiers, au sein de laquelle la famille Hong Kong Matheson, propriétaire de la blanchisserie à opium HSBC, s’est mariée. La famille Lytton s’est également mariée au sein du gang de Villiers.

 

Le colonel Edward Bulwer-Lytton dirigeait la société secrète anglaise Rosicrucian, que Shakespeare qualifiait de manière opaque de Rosencranz, tandis que les francs-maçons étaient symbolisés par Guildenstern. Lytton était le père spirituel du RIIA et du fascisme nazi. En 1871, il écrit un roman intitulé Vril: Le pouvoir de la race à venir. Soixante-dix ans plus tard, la Société du Vril a reçu de nombreuses citations dans Mein Kampf d’Adolf Hitler. Le fils de Lytton devint vice-roi en Inde en 1876, juste avant l’augmentation de la production d’opium dans ce pays. Son bon ami Rudyard Kipling a présenté la croix gammée en Inde et a ensuite travaillé sous la direction de Lord Beaverbrook en tant que ministre de la Propagande, aux côtés de Sir Charles Hambro, de la dynastie bancaire des Hambros.

Les enfants de l’élite de la table ronde sont membres d’un culte dionysiaque connu sous le nom d’enfants du soleil. Les initiés incluent Aldous Huxley, T.S. Eliot, D.H. Lawrence et H.G. Wells. Wells dirigea les services de renseignements britanniques pendant la Première Guerre mondiale. Ses livres parlent d’un « cerveau mondial » et d’une « police de l’esprit ». William Butler Yeats, un autre membre de Sun, était un copain de Aleister Crowley. Les deux hommes ont formé un culte Isis basé sur un manuscrit de Madame Blavatsky, qui invitait l’aristocratie britannique à s’organiser pour former un sacerdoce aryen. La Société théosophique de Blavatsky et les Rosicruciennes de Bulwer-Lytton ont uni leurs forces pour former la Société Thulé, à l’origine de laquelle les nazis ont émergé.

Rothschild, Rockefeller et le reste des banquiers Illuminati ont soutenu les nazis.

À gauche, l’usine I.G. Farben d’Auschwitz, pour fabriquer de quoi gazer les concentrationnaires. Max et Paul Warburg siégeaient au conseil d’administration de I.G. Farben, tout comme H. A. Metz, administrateur de la Warburg Bank de Manhattan – plus tard Chase Manhattan. C. E. Mitchell, administrateur de la Bank of Manhattan et membre du conseil de la Réserve fédérale, siégeait au conseil d’administration de la succursale américaine de I. G. Farben. En 1936, Avery Rockefeller s’associa à la famille allemande Schroeder, qui était le banquier personnel de Hitler. Le magazine Time a qualifié le nouveau Schroeder, Rockefeller & Company de «moteur économique de l’axe Rome-Berlin». Morgan Guaranty Trust et Union Banking Corporation (UBC) ont également financé les nazis. Le membre du conseil d’administration de UBC, Prescott Bush, est le grand-père de W.

En 1933, chez le banquier Kurt von Schroeder, un banquier, un accord fut conclu pour amener Hitler au pouvoir. Les frères John Foster et Allen Dulles-Rockefeller, cousins ​​et partenaires du cabinet d’avocats Sullivan & Cromwell, qui représentait la Schroeder Bank, ont assisté à la réunion. Schroeder, directeur général T. C. Tiarks, était administrateur de la Banque d’Angleterre contrôlée par Rothschild.

Au printemps 1934, le président de la Banque d’Angleterre, Montagu Norman, convoqua une réunion des banquiers londoniens qui décidèrent de financer secrètement Hitler.

 

Sir Henri Deterding, président de Royal Dutch / Shell, a contribué à cet effort. Même après que les États-Unis soient entrés en guerre avec l’Allemagne, le président d’Exxon, Walter Teagle, était toujours membre du conseil d’administration de I. G. Chemical – la filiale américaine I. G. Farben. Exxon a joué un rôle essentiel dans l’approvisionnement des nazis en plomb tétraéthyle, composant important du carburant aviation. Seuls Exxon, Du Pont et GM ont fabriqué le matériel. Teagle a également fourni aux Japonais son produit.

Exxon et IG Farben étaient si étroitement associés que, en 1942, Thurman Arnold, chef de la division antitrust du département de la justice des États-Unis, produisit des documents montrant que «Standard et Farben, en Allemagne, avaient littéralement coupé les marchés mondiaux, avec des monopoles pétroliers et chimiques établi sur toute la carte.  »

En 1912, la veuve du magnat des chemins de fer Edward Harriman rejoignit John D. Rockefeller pour financer un laboratoire de recherche en eugénisme à Cold Spring Harbor, dans l’État de New York. La même année, le premier congrès international d’eugénisme se réunit à Londres sous la présidence de Winston Churchill. En 1932, la conférence a eu lieu à New York. La compagnie maritime Hamburg-Amerika, appartenant à George Walker et Prescott Bush, a amené le contingent allemand à la fête du gène. Le membre de la délégation allemande était le Dr Ernst Rudin de l’Institut de généalogie Kaiser Wilhelm à Berlin. Il a été élu à l’unanimité président pour son travail dans la fondation de la Société allemande pour l’hygiène de la race, précurseur des instituts de la race de Hitler.

En 1998, de nombreuses poursuites judiciaires étaient en cours contre Ford, Chase Manhattan, J.P. Morgan, la Deutsche Bank, Allianz AG et plusieurs banques suisses pour leurs relations avec les nazis.

Les sociétés secrètes Germanordern (les frères de Skale & Bones de Yale), la Société Thulé et Vril se trouvaient au cœur de l’intérieur du cercle hitlérien. Les concepts de «grands maîtres», d ‘«adeptes» et de «grande fraternité blanche», que les nazis ont utilisés pour justifier leur idée de la supériorité aryenne, étaient des idées anciennes inspirées des écoles de mystères égyptiennes par les chevaliers teutoniques, les Illuminati et l’hébreu et Cabalistes.

 

 

Ces mêmes concepts se retrouvent dans le New Age Movement d’aujourd’hui, dont le magazine New Age a été publié pour la première fois par le Grand Orient Masonic Lodge de Washington, DC. Henry Kissinger était l’un des premiers partisans.

Les occultistes nazis croyaient que les anciennes tribus allemandes étaient les véritables gardiens des anciens mystères qui avaient leur origine dans l’Atlantide, lorsque sept races d’hommes-hommes furent introduites sur Terre. Thule était une Atlantide teutonique qui, de l’avis des nazis, hébergeait ces races vaincues depuis longtemps, qui perdaient leurs pouvoirs divins Annunaki en se métissant avec des humains. Au cœur de la société thuléenne se trouvaient des satanistes qui pratiquaient la magie noire.

Hitler a déjà été décrit comme un «enfant de l’illuminisme».

 

Selon le Dr. Walter Langer, auteur de la psychanalyse de Hitler pendant la guerre pour l’OSS, son prédécesseur à la CIA, Hitler était également un Rothschild. Langer découvrit un rapport de police autrichien prouvant que le père de Hitler était un fils illégitime de la cuisinière paysanne nommée Maria Anna Schicklgruber, qui, à l’époque, était servante chez le baron Rothschild à Vienne.

En mai 1941, Rudolf Hess est parachuté dans la propriété du duc de Hamilton, affirmant qu’une force surnaturelle lui avait dit de négocier avec les Britanniques.

Hitler a apparemment été visité par cette même apparition et s’est soudainement tourné avec véhémence contre l’occultisme. Il a ordonné une répression contre les francs-maçons, les templiers et la société théosophique. Soudainement, la foule des banquiers internationaux a coupé court aux finances de Hitler et a commencé à le dénoncer. Six mois plus tard, l’armée américaine hessianisée est entrée dans la Seconde Guerre mondiale.

 

Le destin de Hitler n’était pas différent de celui de Saddam Hussein ou de Manuel Noriega. Le mode de fonctionnement des banquiers Illuminati consiste à utiliser des hommes de faible intégrité pour faire leur sale boulot, avant de se jeter commodément et de s’éloigner d’eux.

L’horreur de l’Holocauste qui a suivi a assuré la sympathie pour l’État d’Israël déjà planifié. Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, les banquiers meurtriers Haganah et Stern Gangs ont été déployés par les banquiers Rothschild pour terroriser les Palestiniens et leur voler leurs terres. Les Juifs qui ont échappé aux chambres à gaz de Hitler étaient ceux qui achetaient le sionisme. Pour un montant de 1 000 dollars – beaucoup d’argent à cette époque – ces personnes de droite ont acheté un passage pour Israël et ont échappé au destin des pauvres Juifs, Serbes, Communistes et Tsiganes. Cette affaire sanglante était un projet eugénique massif. Cela avait plus à voir avec l’abattage du troupeau le long des classes, qu’avec l’ethnie ou la religion.

La clé de ce puzzle historique est de comprendre que les banquiers internationaux sanglants Rothschild / Rockefeller ont soutenu à la fois la montée des nazis et la création d’Israël. Rien de tout cela n’a rien à voir avec la religion. Cela a tout à voir avec le pétrole, les armes, la drogue, l’argent et le pouvoir.

 

Les Rothschild disent qu’ils sont juifs. Les Rockefeller prétendent être chrétiens. Ce sont des écrans de fumée non pertinents. Tout démagogue, qui attribue l’injustice à une religion ou à une race, est malheureusement mal informé. Au cours de l’histoire, les satanistes Illuminati ont sacrifié des personnes de toutes les races et de toutes les religions pour promouvoir leur programme de contrôle planétaire total.

Israël n’est pas une « patrie juive ». C’est un pivot du monopole pétrolier. Les quatre cavaliers et leurs propriétaires de huit familles sont mis à mal par ses citoyens, qui les utilisent comme pions géopolitiques dans une ponction internationale de ressources.

42 visiteurs

1 Commentaire
  • Slocum
    Publié à 08:58h, 11 janvier Répondre

    Je n’ai hélas aucune possibilité de vérifier la véracité de tout ce qui est énoncé dans cet article, mais compte tenu de la qualité de notre hôte, je considère jusqu’à preuve du contraire tout cela comme probablement très proche de la réalité (démentez moi si je me trompe)
    Compte tenu de ce que je viens de dire, ce genre d’article me laisse littéralement sur le cul !
    Moi qui pensait que la cosa nostra (la pieuvre sicilienne) était une infâme organisation presque impossible à détruire, je les considère maintenant comme une petite confrérie de joyeux potaches
    L’incroyable entreprise dévastatrice construite par la famille Rothmachin constitue un véritable cancer ayant métastasé sur toute la planète, et ayant des effets funestes sur tous les citoyens de ce monde
    Ce qui m’étonne, c’est que connaissant tout cela, rien ne semble pouvoir être fait pour mettre fin à tous ces criminels.
    Ahurissant

Écrire un commentaire