La Violence lors des manifestations

On connaît la règle. La violence est le monopole de l’état, tout comme le droit de tuer est attribué aux militaires pendant un conflit armé.

 

Le système actuel est celui exclusivement de la démocratie représentative. Les Français ont voté, hyper mal, le processus électoral a été soigneusement utilisé par les commanditaires de Macron pour le mettre à l’Élysée. Par cette conjonction, votes et processus électoral savamment instrumentalisé, ni détourné, ni abusif, ni anticonstitutionnel, on a Macron pour 5 ans.

On a donc voté pour un État, et cet état a le monopole de la violence.

Macron se sert sans complexes de ce monopole. Bastonnades, arrestations préventives, gaz lacrymogène, tirs tendus de flashballs. Des milliers de blessés et des dizaines de morts.

Un juge n’ira pas voir plus loin. La loi est la loi et notre pauvre boxeur va aller moisir en prison pendant des mois, voire des années. S’attendre à une autre décision des juges serait illusoire, hélas !

Algarath

 

18 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire