Un migrant poignarde son hôte de 28 coups de couteau

Je ne suis ni pour ni contre les migrants. À la condition que les migrants restent chez eux, dans leurs pays, et que les hôtes généreux, chantres du vivons ensemble, puissent éviter de mourir poignardés.

Un drame de la misère humaine et de la naïveté, qui se solde par un migrant en prison et un hôte à deux pieds sous terre.

Un migrant poignarde son hôte de 28 coups de couteau

Par

Auteur

/ Samedi 5 janvier 2019 

Photo illustration © POLICE NATIONALE/SIPA

Drame. Un homme de 56 ans a été retrouvé mort chez lui le 17 décembre dernier, criblé de 28 coups de couteau. Son bourreau serait le jeune migrant qu’il hébergeait depuis une semaine.

Drame à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). Le corps d’un quinquagénaire a été découvert chez lui, criblé de 28 coups de couteau. Le migrant ivoirien de 22 ans qu’il hébergeait depuis une semaine a été mis en examen et écroué, rapporte La Nouvelle République.

« Un corps abîmé » retrouvé sous le lit

Les faits remontent à la nuit du 11 au 12 décembre dernier. Alors qu’un groupe de personnes boit sur les quais de Loire, à Tours, un Ivoirien de 22 ans, arrivé en France en 2017 et dont le visa étudiant a expiré à cause de résultats insuffisants aux examens, leur propose de venir continuer la soirée chez lui, à Joué-lès-Tours. Arrivé sur place, l’un des invités s’étonne de trouver un appartement « clean mais [en] désordre ». Il sent également une odeur. Un peu plus tard, il tombe sur un couteau plein de sang, puis sur « un corps abîmé », caché sous le lit. Il prend alors la fuite quand le jeune Ivoirien s’est assoupi sur le canapé, et prévient la police.

SUR LE MÊME SUJET

Le migrant incarcéré

Le jeune migrant est interpellé par la police et reconnaît avoir donné les coups de couteau. Il est alors mis en examen pour meurtre et incarcéré. D’après le témoignage des voisins, une dispute serait à l’origine du meurtre. Elle aurait éclaté dans la nuit du 11 au 12 décembre, entre lui et son hôte, qui lui demandait de quitter l’appartement. Le jeune homme aurait peut-être eu peur de se retrouver à la rue indique La Nouvelle République, et l’aurait alors poignardé à mort. La victime était très investie auprès des migrants et, ancien gérant d’un Monoprix, préparait sa reconversion.

0 visiteurs

5 Commentaires
  • A. F.
    Publié à 14:09h, 06 janvier Répondre

    JP. Tes commentaires sont en general super. Mais parfois ils peuvent aussi etre navrant. Ce migrant a mal fait, c est indeniable. Et il doit repondre de ses actes. Mais est ce une raison pour stigmatiser toute une population? Le pire etant que si je ne m abuse, tu es toi meme migrant. Pose toi une seule minute la question de savoir pourquoi des gens quitteraient pere et mere, femmes et enfants pour tenter leur chance ailleurs. Tu sais, les gilets jaunes ne sont que l un des pendants de ces eclopes du capitalisme. Pendant des siecles, certains payaient l addition et etaient effaces du vecu collectif pendant que d autres se remplissaient impunement les poches et s arrogeaient le droit de vie et de mort sur les autres. Ceux qui ont ete envahi, soumis et qui sont encore exploites de nos jours, essayent d une certaine maniere de reequilibrer la balance. Certains pays sont des puissances nucleaires, mais ne possedent pas les elements necessaires a la fabrication de combustible dans leur sous sol. Alors la question est par exemple de savoir d ou prennent ils ces elements et comment font ils pour les obtenir? Tu sais les pilleurs de pyramides ont toujours existe et il en existera toujours. Mais lorsque l on pille une pyramide, il ne faut pas surpris si l on est frappe par sa malediction. Toutefois, je suis d accord avec toi, il faudra qu il y ait justice pour cette vie qui a ete retranchee et merci encore pour tout ton travail d eveil

    • algarath
      Publié à 15:08h, 06 janvier Répondre

      Tu as raison. Mais je ne suis pas contre les migrants, il faut seulement organiser les flux

  • A. F.
    Publié à 14:19h, 06 janvier Répondre

    Mon commentaire n a pas ete publie

    • algarath
      Publié à 15:11h, 06 janvier Répondre

      Quand le système bloque alors que je suis couché vu que j’ai des problèmes cardiaques (crise d’insuffisance cardiaque) depuis 3 jours, je dois attendre que ça aille mieux pour que j’aille voir mon ordi et libère le commentaire. Ça fait belle lurette, au moins 2 mois, que je n’ai pas bloqué un commentaire, c’est injuste pour le commentateur.

  • A. F.
    Publié à 18:17h, 06 janvier Répondre

    Merci beaucoup pour tes explications et sincerement desole. Beaucoup de courage et un grand merci plur tout ton travail d eveil.

Écrire un commentaire