Les Gilets Jaunes : une Ochlocratie ?

Si Macron, lors de son discours des vœux, n’a pas cité le terme « ochlocratie », il l’a suggéré, ce qui donne à penser que la France d’en haut considère que celle d’en bas est une ochlocratie.

 

L’ochlocratie (du grec ancien ὀχλοκρατία / okhlokratía, via le latin : ochlocratia) est un régime politique dans lequel la foule (okhlos) a le pouvoir d’imposer sa volonté.

Le Robert : « Ochlocratie : 1568. Emprunté au grec okhlocratia, de okhlos, « foule » et –kratos, « pouvoir ». « Gouvernement par la foule, la multitude, la populace ».

Ochlocratie n’est pas un synonyme de démocratie au sens de gouvernement par le peuple. Le terme foule, non le terme peuple, est employé ː il suggère dans un sens péjoratif la foule en tant que masse manipulable ou passionnelle. On parle alors de phénomènes de foule, souvent provoqués par la démagogie ou le populisme.

Ceci en l’opposant à des formes de gouvernement politique supposées plus rationnelles ou du moins raisonnables, qu’elles soient démocratiques ou non, et pour cela considérées plus souhaitables par principe.

La révolution de 1789, une ochlocratie ?

 

Bien sûr que non ! Les Français se sont révoltés assez brièvement, puis ont pris le pouvoir et la République s’organisa.

Pour le moment les Gilets Jaunes se manifestent dans les rues, sur les ronds-points. Si évidemment le mouvement devait s’éterniser des mois durant sous cette forme, et que les Gilets Jaunes prenaient le pouvoir et continuaient à manifester, ça ressemblerait à certains égards à une ochlocratie.

Il n’aura échappé à personne que la foule en France n’a pas le pouvoir.

On peut supposer que les Gilets Jaunes s’organiseront tôt ou tard.

Algarath

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire