Les Rothschild et le Nouvel Ordre Mondial – Article 4 / 10

Qu’est-ce que le Codex Alimentarius?

Le Codex Alimentarius, ou « code alimentaire », est la compilation de toutes les normes, codes d’usages, directives et recommandations de la Commission du Codex Alimentarius. Celle-ci est la référence internationale en matière de normes alimentaires. C’est un organisme subsidaire de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).Le système du Codex a été créé pour protéger la santé des consommateurs, assurer des pratiques commerciales équitables et harmoniser les normes alimentaires au niveau mondial. Le commerce des produits alimentaires est actuellement estimé à plus de 400 milliards de dollars par an. Le Codex Alimentarius revêt une importance particulière pour le commerce international des denrées alimentaires. Disposer de normes alimentaires universelles pour la protection du consommateur sur un marché mondial en expansion présente des avantages manifestes. Les normes du Codex sont devenues les points de repère pour les réglementations nationales dans le cadre des paramètres juridiques des accords du Cycle d’Uruguay sur le commerce international.

 

L’importance du Codex Alimentarius pour la protection de la santé du consommateur a été soulignée en 1985 par la résolution 39/85 des Nations unies, dont les directives invitaient les gouvernements à tenir compte de la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire de tous les consommateurs et d’adopter des normes tirées du Codex lors de la formulation de leurs politiques et plans nationaux en matière de produits alimentaires.

 

En novembre 1961, la 11ème Conférence de la FAO a adopté une résolution créant la Commission du Codex Alimentarius. Les statuts de cette Commission devaient être adoptés en mai 1963 par la 16ème Assemblée mondiale de la santé.

 

La Commission du Codex Alimentarius est un organe intergouvernemental ouvert à tous les pays membres ou membres associés de la FAO et de l’OMS. Elle comprend actuellement 165 pays membres représentant plus de 98 pour cent de la population du monde. Elle se réunit tous les deux ans, alternativement à Rome, au siège de la FAO, et à Genève, au siège de l’OMS. Les délégations nationales peuvent comprendre, outre de hauts fonctionnaires des pays membres, des représentants de l’agroalimentaire, d’organisations de consommateurs et d’instituts universitaires. Plusieurs ONG participent aux réunions en qualité d’observateur.

 

L’un des buts principaux de la Commission du Codex Alimentarius est la préparation de normes alimentaires qui sont publiées dans le Codex. Les normes, directives, codes de bonne conduite et recommandations sont adoptées après examen par les pays membres. Le Codex Alimentarius contient plus de 200 normes. Il s’agit de normes générales ou de recommandations sur l’étiquetage des denrées alimentaires, les additifs alimentaires, les contaminants, les méthodes d’analyse et d’échantillonage, l’hygiène alimentaire, la nutrition et les aliments diététiques ou de régime, les systèmes d’inspection et de certification des importations et des exportations alimentaires, les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments et les résidus de pesticides dans les aliments.

 

Un nombre croissant de pays alignent leurs normes alimentaires nationales, en totalité ou en partie, sur celles du Codex, notamment en ce qui concerne les additifs, les contaminants et les résidus. L’harmonisation des normes alimentaires est généralement jugée indispensable pour protéger la santé des consommateurs et faciliter le commerce international. Les accords de l’OMS sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) et les obstacles techniques au commerce (OTC) encouragent cette harmonisation.

 

Des aliments contaminés par des bactéries pathogènes ou d’autres contaminants peuvent provoquer des problèmes de santé aigus ou chroniques. Les maladies dues à des aliments contaminés peuvent, en outre, affecter le commerce et le tourisme causant ainsi des pertes de revenus ou d’emplois. La prévention étant le système le plus efficace, le Codex Alimentarius propose des directives et des codes de conduite internationaux en matière d’hygiène alimentaire.

 

Les travaux de la Commission du Codex Alimentarius vont au-delà de l’élimination des barrières commerciales. Ils encouragent, en effet, l’adoption de codes d’éthique. Par exemple, le Code d’éthique en matière de commerce international des aliments invite les parties concernées à éviter de noyer les marchés de denrées alimentaires de mauvaise qualité ou ne répondant pas aux critères de salubrité et d’hygiène.

 

Plusieurs pays ont besoin des avis et des recommandations de la FAO et de l’OMS en ce qui concerne les risques liés aux produits chimiques qui entrent, intentionnellement ou non, dans la composition des aliments. A cet égard, le Comité d’experts FAO/OMS sur les additifs alimentaires conseille la Commission du Codex en ce qui concerne les limites admissibles. Ce Comité a déjà examiné plus de 700 produits chimiques et 25 contaminants. Ses membres, qui sont sélectionnés au sein de la communauté scientifique mondiale, sont impartiaux et indépendants. Un autre groupe de scientifiques conseille la Commission en matière de résidus de pesticides.

 

Le Secrétaire de la Commission du Codex Alimentarius est un cadre supérieur de la FAO. Le Secrétariat du Codex, qui est formé de six fonctionnaires à plein temps du Service des normes alimentaires de la FAO, se trouve au siège de cette agence des Nations unies, à Rome.

 

L’énergie nucléaire est imposée aux peuples comme les vaccins, et ce dans des pays soit disant démocratiques !

 

En 1995, l’ancien scientifique de l’énergie atomique, Kitty Little, affirme que les Rothschild contrôlent 80% des approvisionnements mondiaux en uranium, ce qui leur confère un monopole sur l’énergie nucléaire.

 

Fondée en 1998 par Yves Müller et Henri Mirabella, Alcadia, PME lyonnaise, ouvre une nouvelle page de son histoire avec l’arrivée aux commandes de Thierry Nourdin et Frédéric Charnay.

Bénéficiant d’une longue expérience dans le secteur de l’ingénierie pour l’industrie, particulièrement l’énergie et le nucléaire, ce duo de repreneurs entretient des relations professionnelles de confiance avec les deux fondateurs. Ceci a permis de préparer très en amont la transmission de l’entreprise, en parfaite coopération avec les fondateurs et les équipes d’Alcadia, dont les principaux cadres participent à l’opération.

 

Thierry Nourdin et Frédéric Charnay entendent amplifier le développement de la société, aux fondamentaux déjà solides, en imprimant une feuille de route ambitieuse. Pour les accompagner dans cette reprise, ils ont choisi un tandem d’investisseurs partenaires composé de Bpifrance, via le FDEN, et de Rhône-Alpes PME, et ont aussi permis d’associer au capital deux investisseurs privés, ainsi que six cadres de l’entreprise.

 

Pilotée par les équipes d’Edmond de Rothschild Corporate Finance, l’opération s’appuie sur un pool bancaire composé de BNP Paribas, chef de file, Crédit Agricole et Caisse d’Epargne. Yves Müller et Henri Mirabella accompagnent le projet de transmission en participant au financement et en poursuivant leur implication opérationnelle aux côtés des deux repreneurs selon des modalités définies d’un commun accord.

 

Alcadia Entreprises s’investit depuis près de 20 ans aux côtés des grands donneurs d’ordres industriels pour la réalisation de projets majeurs comme la construction des réacteurs nucléaires de nouvelle génération ou d’ensembles de lancement tels que ELA3, Soyouz et Vega à Kourou (Guyane). Fort d’une centaine de collaborateurs, Alcadia Entreprises est reconnu comme un acteur clé en ingénierie et conseils en technologie et se distingue par son savoir-faire sur des problématiques de niche (sûreté, contrôle commandes, fonctionnement REP etc.).

HSBC, la Société Générale et la banque d’affaires Rothschild & Compagnie étaient les trois candidats en lice, sélectionnés en 2008 par le groupe public Bulgarian Energy Holding, à la recherche d’une expertise sur le projet de centrale nucléaire qui peine à aboutir.

 

La Bulgarie a confié en 2008 à la société russe Atomstroyexport la construction de la centrale de 2.000 MW, mais en raison de problèmes de financement, l’allemand RWE, qui devait détenir 49% du capital de la future centrale, s’est retiré en 2009, laissant le projet en suspens.

 

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a tenté de débloquer le projet ce week-end, lors d’une visite à Sofia, en faisant une offre de financement, direct ou par prêt.

 

La Bulgarie et la Russie ne s’entendent cependant pas sur le coût de la centrale, Moscou estimant qu’elle ne peut être construite pour moins de 6,3 milliards d’euros, contre 3,9 milliards prévus à l’origine.

 

HSBC devra réexaminer le projet et dire à Sofia s’il est possible de restructurer le financement ou s’il vaut mieux l’abandonner.

 

Avec 5,1 milliards de dollars, (5,12 millions de francs) UBS se place en haut du podium. Sa part a « fortement » augmenté, critique le rapport « Don’t Bank on the Bomb » (Ne financez pas la bombe) de l’ICAN. En 2014, celle-ci s’élevait à 3,7 milliards de dollars. Credit Suisse a pour sa part investi 1,4 milliard de dollars.

 

Aux yeux du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), de l’ICAN et de Business and Human Rights Conform (Affaires conformes aux droits de l’homme), il n’est pas acceptable que les deux plus grandes banques helvétiques investissent dans les armes nucléaires.

 

Banques privées

La banque Edmond de Rothschild (50 millions de dollars) et le groupe Pictet (43 millions) sont aussi mentionnés dans le rapport.

 

Alors que la Suisse collabore avec plus de 100 pays pour une abolition d’armes nucléaires au niveau international, le secteur financier sabote ses efforts et profite de façon intentionnelle de lacunes réglementaires en la matière, dénoncent les trois organisations.

 

Le prix Nobel, industrie nucléaire et les Rothschilds.

 

Alfred Nobel est connu comme étant l’inventeur de la dynamite; il aurait légué son immense fortune pour le prix nobel.

 

Ceux qui possèdent des armes nucléaires ne sont jamais contrôlés par l’AEIA.

 

Ce sont les Rothschilds qui contrôlent l’industrie nucléaire des mines jusqu’à la construction des bombes atomiques et des centrales nucléaires.

 

Ludvig Nobel , un des frères de Alfred Nobel fonda et dirigea Banobel, une compagnie pétrolière à Bakou, laquelle arriva à produire la moitié du pétrole mondial.

 

Les Rothschilds collaborent dans l’industrie du pétrole mais aussi celle des armes.Imperial Chemical Industrie est fondée en 1926. Les Rothschilds encouragent les scientifiques en physique nucléaire.Aussi il y a plus de 62 lauréats du prix Nobel dans ce domaine entre 1901 et 2006. Beaucoup de ces prix Nobel participent au projet Manhattan financé par les Rothschilds le chef du groupe Bertrand Goldschmidt devient le chef de l’AEIA. Bertrand Goldschmidt était marié à la soeur cousine de Victor Rothschilds. Lewis Lichtenstein Strauss le premier président de la commission de l’énergie atomique des états unis d’Amérique était employé des Rothschilds et Rockfellers. Les Rothschilds pour sauver la planète des Rothschilds créent le réchauffement climatique. Les Rothschilds favorisent la prolifération nucléaire et veulent construire des centrales nucléaires civiles partout dans le monde à condition que cela ne menace pas leur pouvoir et Israël. Les prix Nobel sont en réalité des prix Rothschilds, ainsi des va en guerre des génocideurs en bénéficient pour les récompenser de leur docilité aux Rothschilds comme Hitler. Ils contribuent à faire gagner de l’argent à ces marchans de la mort que sont les Rothschilds.

 

Pollution mondiale par les gaz radioactifs des centrales nucléaires.

 

Les centrales nucléaires fabriquent en grandes quantités des produits de fissions radioactifs artificiels dont une partie (environ 22% du poids total) est constituée de gaz. Ces gaz sont le Brome, le Krypton, l’Iode et le Xénon. Ils sont répartis sur 58 nucléides de demi-vie allant de la milliseconde aux millions d’années (Iode 129). (Il faudrait, entre autres, ajouter le Tritium que nous n’avons ici pas pris en compte.) Ces effluents gazeux sont directement injectés dans la biosphère et s’accumulent irréversiblement jour après jour autant dans l’atmosphère que dans les poumons de tout être qui respire. (Seulement les produits de fission solides sont destinés au stockage.)

 

Quelques chiffres de production et de pollution.

 

En 2000, il y avait 442 réacteurs électronucléaires sur la planète. Ce parc mondial, en constante augmentation, développait une puissance globale de 356599 MWe et a produit en une année environ 2,28E12 kilowatts de courant électrique (20% de l’électricité mondiale). Les centrales ont aussi ensemble fabriqué en une année environ 125 tonnes de produits de fissions (valant 3,84E18 Curie) dans lesquels on trouve 27,6 tonnes de gaz radioactifs (valant 9,13E17 Curie). Parmi ces gaz radioactifs seulement le Krypton 85 (10,76 ans et 391,3 Ci/gr) et l’Iode 129 (1,57E7 ans et 0,0001766 Ci/gr) ont une demi-vie dépassant l’année. Tous les autres décroissent plus vite, ce qui ne les rend bien évidemment pas moins dangereux pour qui les respire. Durant la seule année 2000 c’est plus de 900 kg de Krypton 85 (350 millions de Curie) et plus de 680 kg d’Iode 129 (121 Curie) qui ont été relâchés dans l’atmosphère. Il y a probablement actuellement au moins 7 tonnes de Kr85 et 6 tonnes de I129 en circulation aérienne. A eux seuls ces deux gaz, qui s’accumulent peu à peu dans l’air du monde faute de ne désintégrer rapidement, constituent un épouvantable danger radiologique pour les générations actuelles mais plus encore pour les générations futures. Avec la poursuite et l’augmentation de l’activité électronucléaire la contamination atomique des ciels augmentera et, par effet de proximité, la situation pulmonaire s’aggravera. A eux seuls, ces deux gaz radioactifs ne sont ni plus ni moins qu’un inodore Auschwitz atmosphérique en devenir.

 

Le quadrillage serré et les tapis de bombes à l’UA par l’armée US sur le côté est de l’Afghanistan commencé en 2001 sont la garantie d’une massive contamination des zones où les neiges éternelles des régions montagneuses fournissent l’eau pour le Pakistan et certaines parties de l’Inde et de la Chine. En contaminant des ressources d’eau vitales dans de vastes régions avec des agents contaminants radioactifs, une guerre secrète de basse intensité et invisible est menée contre l’Asie.

Des guerres radioactives avec radiation de basse intensité mutilera l’ADN de toutes les vies exposées. Ce n’est pas seulement une guerre contre les peuples, c’est une guerre contre l’environnement. Peu de ce qui est vivant n’échappera à l’empoisonnement lent radioactif qui mutile l’ADN et se transmet aux futures générations.

 

De la même manière le génocide du Rwanda permit d’exterminer les populations Tutsis puis Hutus des sources du Nil ou Israel a pu y implanter des bases afin d’exploiter ce qui pour eux serait les mines du roi Salomon. Mais ce qu’il cherche c’est comme l’affirme le Coran c’est la source du Nil qui serait un vortex et donc une porte vers le paradis. Ils veulent contrôler les sources du Nil car ainsi ils peuvent tenir l’Egypte par le chantage ils possédent un désherbant très puissant le plus puissant du monde issu des sels de Sodome et Gomorrhe, une seule goute permet de transformer en désherbant très puissant 2000 litres d’eau, plus rien ne pousse sur les terres aspergées pendant un an. Donc si les Rothschilds verse du désherbant dans les sources du Nil ils vont affamer le peuple égyptien voilà pourquoi l’armée égyptienne laisse Sissi présider le pays alors qu’il n’est qu’un agent du Mossad. En attendant ils peuvent y verser des déchets radioactifs pour contaminer les egyptiens.

 

La Chambre des députés du Rwanda a adopté jeudi à l’unanimité la loi sur l’exploitation de l’énergie nucléaire dans la perspective de stimuler le développement socio-économique du pays confronté à la pénurie électrique depuis plus d’une décennie.

 

S’exprimant devant le Parlement, la secrétaire d’Etat à l’Energie, Colette Ruhamya, a estimé qu’il était important pour le Rwanda de commencer à développer le secteur nucléaire pour améliorer les conditions de vie de la population. La nouvelle loi devrait être promulguée par le président Paul Kagame après son examen par le conseil des ministres dans une période de trois mois à compter du jour de son adoption par le Parlement, indique-t-on.

 

Pour assurer son énergie, le Rwanda fait recours aux centrales hydro-électriques dont la production est souvent ralentie par la baisse du niveau des eaux des lacs.

 

« Avec l’exploitation de la nouvelle forme d’énergie, le Rwanda va bénéficier annuellement d’une enveloppe de 70 millions de dollars américains de la part de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) », a affirmé Mme Ruhamya.

 

En 2004, Yair Auron, un historien israélien de l’université ouverte d’Israël, a demandé l’ouverture d’une enquête sur les ventes d’armes d’Israël au Rwanda en avril 1994. Auron, qui a passé plus de vingt ans à faire des recherches sur les réactions israéliennes face au génocide des autres peuples, a affirmé avoir en sa possession des photographies et des documents montrant que les marchands d’armes israéliens ont fourni aux forces rwandaises des munitions, des fusils et des grenades pris à l’Egypte lors de la guerre de 1973. Israël a nié ces allégations.

 

Très vite, les autorités israéliennes décident de lancer une opération humanitaire à Goma sous le nom de code « Internes of hope » (Médecins de l’espoir). Cette mission passe inaperçue car tout le monde parle de l’Opération Turquoise. Pourtant, elle n’est pas que médicale car les autorités de Tel-Aviv, ayant demandé et obtenu le survol du territoire congolais, déploient également des forces spéciales et des éléments chargés du renseignement à proximité des militaires de l’Opération Turquoise. En dehors de l’aspect humanitaire affiché, quelle est donc la part réservée au politico-militaire ?

Pendant que le Congo-Zaïre peine à contenir ces réfugiés venus du Rwanda, des instructeurs israéliens arrivent à Kigali pour former les rebelles du FPR constituant la nouvelle armée rwandaise. Une véritable coopération s’instaure entre Kigali et Tel-Aviv.

 

En 2013, Kagame se rend à Jerusalem et y est accueilli comme un excellent ami d’Israel. Il déclare à Netanyahu qu’il se sent « chez lui ». Kagamé est un serviteur de l’oncle SAM et des Israéliens en Afrique et qu’il contribue à la recolonisation masquée du continent noir.

 

Les Rothschilds organisent des safaris au Rwanda pour voir la montagne des Gorilles peut être une des sources du Nil.

 

Des armes biologiques sont en cours de développement et testées pour le contrôle de la population. La stérilisation forcée comme moyen de contrôler la population a été clandestinement introduite dans les pays du Tiers Monde, où les femmes recevant des vaccins n’ont plus été capables de donner naissance à des nouveaux nés vivants après la vaccination. Cela a été rapporté dans un documentaire de la BBC sur des femmes aux Philippines et au Mexique qui ont été utilisées comme cobayes pour un nouveau vaccin de grossesse.

 

Le vaccin HCG fait que le corps de la femme rejette de nouvelles grossesses. Des femmes noires ont été stérilisées sans le vouloir dans des hôpitaux d’Afrique du Sud avec le vaccin HCG. On leur a dit après la naissance du bébé qu’elles ne « pouvaient pas quitter l’hôpital tant qu’elle n‘auraient pas eu cette « injection ». »

Des nouveaux nés noirs, nés de parents ayant le SIDA, on été vacciné avant de quitter l’hôpital en Afrique du Sud, et on a rapidement trouvé que les bébés avaient le SIDA. Dans certaines tribus amérindiennes, jusqu’à 80 % des femmes sont stériles. Des cultures bios

pharmaceutiques représentent un désastre à venir. Le DC Ignacio Chapela a rapporté que du mais spermicide était testé par des multinationales pharmaceutiques au Mexique.

 

« Certains au Mexique s’inquiètent que le mais bio pharmaceutique pourrait polluer leurs champs de mais. Silvia Ribeiro, qui dirige le bureau du Groupe ETC dans la ville de Mexico a noté que la multinationale basée en Californie Epicyte pousse à la reproduction d’un mais spermicide pour utilisation comme contraceptif. « Le potentiel d’utilisation du mais spermicide comme arme biologique est très élevé » a-t-elle averti et « rappelle l’utilisation forcée des stérilisations contre les populations indigènes »

Nous ne pouvons plus faire confiance aux éléments qui autrefois soutenaient la vie. Les armes biologiques de l’élite dirigeante sont dans l’air, la nourriture, dans les vaccins, les procédures médicales, l’eau potable, dans les sols et même dans nos corps pour être transmis aux générations futures. L’ironie dans ce plan démoniaque c’est que nous n’avons jamais été informés. La décision a été prise pour nous – – d’avoir à affronter un génocide et l’extinction de la natalité.

 

Energie Nucléaire.

C’est en Europe, Amérique du Nord, Japon que sont concentrés le plus grand nombre de réacteurs nucléaires – – où sont situés les gouvernements les plus démocratiques dans le monde. Naturellement, des gouvernements démocratiques seraient les premières cibles d’une élite dirigeante pour former un gouvernement multinational mondial.

 

Pour cette raison, l’énergie nucléaire y a été développée par des forces cachées puissantes, malgré l’opposition largement répandue, et cela depuis longtemps, des citoyens de ces pays « démocratiques ». Le fait que l’énergie nucléaire soit la technologie énergétique la plus coûteuse – – sans solution pour les déchets radioactifs – – a été ignoré.

Les centrales nucléaires produisent les mêmes dérivés mortels de fission dans leurs émissions sur des périodes de mois et d’années, comparable a ce qui est produit par une bombe nucléaire au cours d’une nanoseconde. L’exposition chronique à des émissions de bas niveau de radiation émises par les usines de production d’électricité nucléaire peut être plus mortelle, de bien des façons, qu’une exposition sévère à l’explosion d’une bombe nucléaire.

 

Les productions immédiates de fission nucléaire de courte durée d’une demi vie consécutives à des tests dans l’atmosphère se dégradent dans l’atmosphère. Mais ces produits dangereux de fission nucléaire arrivent en zone habitée au bout de quelques heures après leur émission par les installations nucléaires. L’exposition chronique des populations ces dernières décennies a provoqué des souffrances non rapportées, des dommages en matière de santé publique, et le sacrifice de générations d’enfants – – le futur de nos pays.

Radiation

La radiation a un pouvoir muta génique très puissant, détruisant l’ADN et le futur génétique des individus et des populations exposées de façon chronique. Elle détruit aussi le fonctionnement du cerveau et est à l’origine de nombreuses maladies en lien avec les radiations.

 

Un haut taux d’infertilité, lié en particulier aux radiations augmente mondialement depuis 1945. Il y a 20 ans, à l’échelle mondiale, 80 % du sperme des hommes était normal et 20 % présentait des dommages au niveau de l’ADN. Aujourd’hui, c’est l’inverse, avec seulement 20 % du sperme normal et 80 % présentant un dommage de l’ADN. Le but du Nouvel Ordre Mondial c’est de réduire mondialement le taux de fertilité et augmenter celui de la mortalité.

 

Le DC Ernest Sternglass et le Projet pour la Radiation et la Santé Publique, (26) ont rassemblé indépendamment 6000 dents d’enfants en bas âge vivant autour de centrales nucléaires. Ils ont trouvé que les taux de radiation au Strontium -90 sont aussi élevés ou plus élevés actuellement que ceux lors de tests atmosphériques.

Le DC Sternglass à qui le président Kennedy avait demandé de témoigner au Congrès sur le lien entre les radiations des retombées et les cancers chez les enfants, avait aidé à convaincre le Sénat de signer le traité d’interdiction partielle des essais nucléaires en 1963. Il a déclaré récemment que « ce que nous avons fait c’est de remplacer les retombées des tests des bombes par de soi disantes petites émissions autorisées émanant de centrales nucléaires

 

Sur le plan intérieur, le programme du gouvernement US pour promouvoir l’énergie nucléaire « trop bon marché pour s’en affranchir » sous la présidence d’Eisenhower avait un agenda militaire caché comme seule source connue de plutonium pour des armes nucléaires. En lien avec la politique de dépopulation des élites dirigeantes, de génocide intentionnel et de profits maximums, le programme nucléaire a été utilisé comme une arme secrète et stratégique et comme une forme extrêmement mortelle de guerre nucléaire manigancée.

 

La Russie et le Japon se distinguent maintenant dans le monde par un taux de natalité inférieur au taux de mortalité. Est-ce que les radiations dans ces pays ont quelque chose à voir avec la distinction d’avoir atteint le but ultime du Nouvel Ordre Mondial ?

 

L’accident de Tchernobyl, le 26 avril 1986 libérant dans l’atmosphère d’énormes quantités de produits de fission a contribué à la chute de l’Union Soviétique. Les radiations ont voyagé autour du monde provoquant des cancers du sein liés à des particules là ou des produits de fission étaient disséminés dans l’atmosphère. La Russie est un vieillard malade à cause de cet accident.

 

Un illustrateur scientifique a tracé le chemin des radiations de Tchernobyl à travers l’Europe en dressant la carte des insectes présentant une malformation se trouvant sous le parcours du nuage de Tchernobyl. Aujourd’hui, il y a une pandémie de diabètes en Europe, résultat des radiations des essais nucléaires en atmosphère au Sahara par la France, de Tchernobyl et de l’Uranium Appauvri utilisé sur des champs de bataille depuis 1991.

 

Le Japon a déjà un taux d’infertilité très élevé, et un taux de mortalité croissant, de même qu’une épidémie de maladies en lien avec les radiations venant des 56 réacteurs nucléaires du Japon. Mais l’ouverture de Rokkasho, le plus grand centre nucléaire de traitement au monde le 1 avril 2006, détruira le Japon. Cela semble prophétique, qu’il ait commencé à être opérationnel un 1er avril ou peut être est ce de l’humour tordue de la CIA.

 

L’accord pour construire le premier réacteur thermonucléaire mondial, se trouvant maintenant à Rokkasho, dans le nord du Japon, a ironiquement été fait au sommet entre Reagan et Gorbatchev en 1985. Il émettra des émissions équivalentes à celles émises par 365 nouveaux réacteurs nucléaires pendant un an. Il y a seulement environ 411 réacteurs nucléaires commerciaux dans le monde. Le Japon aura bientôt l’équivalent d’émissions radioactives de 419 réacteurs nucléaires, dans un pays grand comme la Californie. Le Japon a les tremblements de terre les plus importants tous les cinq ans de magnitude 8 et plus !

 

Des gouvernements dans le monde dissimulent le lien entre les radiations et certaines maladies autour des centrales nucléaires, l’accident de Tchernobyl et les radiations de basse intensité. Il y a des gens haut placés au Japon qui connaissent quel est l’impact qu’aura Rokkasho sur l’état de l’environnement et sur la santé publique. L’information est déjà disponible dans des statistiques annuelles vitales publiées chaque année par le gouvernement japonais. Donc pourquoi un gouvernement empoisonnerait –il et détruirait-il ses propres citoyens en connaissance de cause ?

 

Il existe une alliance internationale nucléaire très puissante cachée. L’énergie nucléaire, les approvisionnements en uranium et les prix sont contrôlés mondialement par le Consortium Rothschild. Ce pouvoir et contrôle n’étaient pas évidents de prime abord.

 

Dans une série de deux volumes « Les Rothschild » le journaliste japonais Takashi Hirose a exposé les mécanismes bien dissimulés pour le contrôle par le Consortium Rothschild de l’énergie nucléaire. Un Rothschild a servi comme dirigeant d’affaires pour la reine d’Angleterre, qui possède en privé et secrètement des intérêts massifs dans des holdings d’uranium en Afrique, Canada et en Australie via les Rio Tinto Mines.

 

3 guerres nucléaires secrètes.

Sans que la communauté internationale en ait vraiment conscience, l’élite dirigeante mondiale a mené 3 guerres nucléaires secrètes continuelles et se chevauchant partiellement depuis la fin de la seconde guerre mondiale, avec des tests menés en atmosphère, des centrales nucléaires, des armes nucléaires à l’UA. La technologie nucléaire sert certainement les objectifs de leur politique de dépopulation, et en même temps de profits maximums- – puisqu’ils possèdent les sources d’uranium nécessaire pour le combustible nucléaire, et on des intérêts personnels dans la production d’énergie nucléaire.

 

Il existe aussi des liens avec des entreprises pharmaceutiques qui servent leurs objectifs de profits maximums. Ils sont payés pour le désordre qu’ils engendrent et pour le nettoyer et ils sont payés pour traiter les maladies qu’ils produisent. C’est du biseness à répétition – – le capitalisme extrême dans ce qu’il a de mieux.

 

Le meilleur moyen de l’arrêter c’est pour les villes, villages de sortir de cette emprise. Les citoyens doivent posséder les entreprises d’énergie et passer à des énergies renouvelables, des formes passives et non destructrices d’énergie. L’économie basée sur le pétrole est un jeu d’arnaque, avec en prime extorsion, raquette et fraude.

 

Le « pic de pétrole » est un canular, que tout géologue connaît parce qu’il est recyclé tous les 20 ans pour doper les prix du pétrole. Son excellence Shiekh Ahmed Zaki Yamani, le ministre du pétrole saoudien de 1962 à 1986, croit que l’âge du pétrole se terminera non pas par manque de pétrole mais à cause de la technologie : « les prix du pétrole sont destinés à chuter à long terme et le monde n’utilisera pas jusqu’à la dernière goutte de pétrole parce qu’il n’en aura pas besoin : l’âge de pierre ne s’est pas terminée parce que nous manquions de pierre, et l’âge du pétrole ne se terminera pas parce que nous manquerons de pétrole . »

Mondialement, des camelots propagandistes de l’establishment tel Al Gore font la promotion de l’énergie nucléaire comme une « énergie propre » et comme une solution au réchauffement climatique, mais elle ne l’est pas. Il y a un agenda caché et un partenariat secret économique entre des membres de l’élite dirigeante avec des intérêts personnels et de vastes profits à faire en faisant la promotion de l’énergie nucléaire.

 

Le partenariat caché des élites dirigeantes, plus spécifiquement certains membres des empires économiques britannique et américain a été révélé dans « “The Queen’s Death Star: Bush, Cheney, Howard and the Queen.” . En son cœur, à proximité, il y a le groupe oligarchique financier concentré à la City de Londres dirigé par l’Epoux Royal le prince Philippe. L’Epoux Royal, de par son opinion et sa pratique est un grand fan de génocide : « si j’étais réincarné, j’aimerai revenir sur terre comme un virus tueur pour baisser le niveau de la population humaine. » a-t-il dit.

 

L’Epoux Royal ne faisait que refléter les prédictions pessimistes économiques malthusiennes concernant le futur de l’humanité et l’ »explosion démographique » au 18ème siècle. Le riche anglais Robert Malthus s’attendait à ce que des forces comme la guerre, la peste, la famine, éliminent une population qui s’accroissait. Des idées de politique de dépopulation pour faire des profits pour l’élite dirigeante étaient bien vivantes même au 18ème siècle.

Une guerre nucléaire secrète se développe en Asie, promue par les mêmes élites dirigeantes des empires économiques britannique et américain. Depuis 2003, le président Bush, le vice président Dick Cheney, et le premier ministre australien Howard ont imposé le nucléaire à la Corée du Sud, le Japon, la Chine et l’Inde.

 

Le programme de développement britannique du nucléaire en Asie est un remake des guerres de l’Opium en Chine il y a plusieurs siècles. Les guerres de l’Opium ont été crées purement pour le profit économique britannique en affaiblissant le gouvernement dirigeant dans le monde pendant un siècle.

 

L’agenda caché de dépopulation et d’affaiblissement de pays qui posent une menace est entrain de se répéter par impact sur les économies vibrantes qui se développent en Asie avec des maladies qui persistent pendant longtemps par empoisonnement radioactif et mutilation du futur génétique de vastes populations. Rien de neuf, les empires économiques britannique et américain sont infâmes se conduisant comme «hommes de frappe économique » avec une faim insatiable pour les ressources et les richesses des autres.

 

Voici ce dont la presse aux ordres Européenne et occidentale ne vous parleront jamais, préférant de loin diaboliser et attaquer les arabes pour fabriquer le choc des civilisations qui était le but recherché dès le début de l’organisation des attentats nucléaires du 11 septembre 2001, perpétrés aux USA avec la complicité de la CIA, du Mossad et de BUSH, au profit d’Israël et des USA.

 

Vous découvrirez que ces criminels n’hésitent pas à contaminer les peuples du monde avec les radiations nucléaires en utilisant des bombes nucléaires lors de leurs attentats fabriqués sous fausses-bannières tous azimuts dans le monde et alors qu’ils ont imposé un embargo à l’Iran pour empêcher ce pays arabe d’obtenir la bombe nucléaire présentant le fait aux yeux du monde que soi-disant ce pays étant dangereux pour la sécurité d’Israël. La question se pose aussi quant au Tsunami nucléaire dont le Japon a été la victime ainsi que sur l’invention de tous les groupes terroristes arabes qu’ils créent de toutes pièces et financent pour arriver à leurs fins démoniaques.

 

Ainsi sur la base du crime d’état international organisé, les sionistes ont stigmatisé et présenté tous les peuples, notamment arabes, comme étant des terroristes potentiels. Saddam Hussein et les Irakiens ont payé et paient encore pour leurs actes criminels et leurs mensonges éhontés, ainsi que la Syrie, la Libye, la Palestine, le Liban et autres pays arabes limitrophes à Israël pour leur permettre de créer leur Grand Israël ou le Grand Moyen Orient, et ils continuent sur la base de leurs mensonges, à étendre leur hégémonie et leurs expansionnisme en Afrique, en Ukraine et aux portes de la Russie. Nous avons compris que leurs plans diaboliques n’ont que pour seuls objectifs que de provoquer « le choc des civilisations » ainsi que d’orchestrer des coups d’état pour pourvoir au remplacement des Présidents élus qui refusent de se plier à leur empire et à l’instauration de leur Nouvel Ordre Mondial.

 

pike

 

Grand Maître de la Franc-maçonnerie du Rite écossais et NWO visionnaire

Le 15 Août 1871 le Souverain Grand Commandeur du Rite Ecossais Ancien et Accepté de la franc-maçonnerie général Albert Pike, qui a fondé plus tard le Ku Klux Klan et poursuivi les guerres indiennes, a écrit une lettre à l’italienne P-1 33e Degré Grand Commandeur et Mafia fondateur Guiseppe Mazzini. Dans la lettre de Pike a parlé d’un plan Fraternité pour trois guerres mondiales.

 

La premiere guerre mondiale, dit-il, servira à détruire la Russie tsariste et de créer un « épouvantail » communiste que les banquiers pourraient utiliser pour justifier leurs interventions étrangères dans le monde entier.Cette guerre mondiale servira aussi à imposer l’athéisme et le dogme républicain et détruire les religions pour autoriser l’usure bancaire et imposer la dictature des fausses démocraties. Cette guerre as servit aussi à détruire l’empire ottoman afin de diviser le monde musulman en petite nations faciles à dominer grâce à un autre dogme le nationalisme!

 

De plus le communisme permit la saisie des terres des paysans de la Russie, de la Pologne et de tous les pays du bloc de l’est et la destruction de toute industrie privée pouvant faire concurence au monde anglo-saxon.La destruction de l’empire ottoman servit aussi à détruire tous les outils de production des pays musulmans faisant des nations musulmanes de simples consommateurs.

 

La seconde guerre mondiale, dit Pike, sera utilisée pour créer l’état artificiel d’Israël, qui deviendra l’armée privée des banquiers internationaux, pour la protection de leurs intérêts pétroliers au Moyen-Orient pour l’alliance Rothschild et Rockefeller. Cela permettra de renforcer l’ONU et de soummettre les nations par la dette en les obligeant à acheter des armes à des tarifs astronomiques !

 

La Troisième Guerre mondiale, a déclaré la lettre de Pike, opposerait les Arabes contre les sionistes, et aboutira à un nouvel ordre mondial complètement contrôlé par les banques internationales et leurs sociétés secrètes.

 

Ces oligarques contrôlent les énergies le pétrole et le gaz.Les rockfeller ont tout fait pour pénaliser la voiture électrique qui existait ainsi les premiers taxis de Londres étaient des colibris des taxis électriques.Puis Henry Ford a voulu généraliser les tarcteurs et voitures avec l’éthanol mais les Rockfeller étaient opposés à cette idée avec leur compagnie la standard oil company.Sous prétexte de combattre l’alcoolisme les Rockfeller ont voulu interdir tous les alcools et ont crée la période de la prohibition.Puis les Rockfeller ont comploté aux états unis et partout dans le monde pour démanteler les tarmways électriques et obliger ainsi la population à emprunter des bus ou acheter des voitures pour accroitre leur bénéfices.

 

Puis les Rockfeller ont comploté pour financer le féminisme le but étant de faire travailler les femmes à condition d’avoir un permis de conduire et une voiture pour s’enrichir encore plus ! Pour réussir dans leurs plans les Rockfeller et Rothschild contrôlent par la corruption et leur cartels bancaires tous les gouvernements du monde ainsi ils ont crée des zones industrielles loin des centres villes urbains pour obliger les travailleur à s’y rendre avec leur propre voiture car si ils font les 3*8 il n’y a pas de bus la nuit ou très tôt le matin ainsi le travailleur est amputé de son salaire d’au minimum 20 pourcent.

Les Rockfeller pour adoucir l’opinion publique américaine et mondiale concernant leur monopôle mondial sur le pétrole et le cartel bancaire ont financé des orphelinat, des hôpitaux des oeuvres religieuses et des universités mais chaque penny donné devait avoir des conditions.Les universités américaines de médecines et des pharamaciens ont petit à petit interdit les remèdes naturels par les plantes pour imposer les médicaments issus de l’industrie pétrolière contrôlée par les Rockfeller et Rotschilds.Ainsi tous les remèdes naturels contre le cancer ont été interdits pour imposer des dérivés d’insecticides et de gazs moutardes qui ont été produits par IG Farben qui est devenue plus tard plusieurs entreprises dont sanofi et BASF.Puis ils ont crée Monsanto qui est issue aussi de IG Farben et des expériences nazies sur les juifs et tziganes.

Donc les Rockfeller et Rothschilds et les Bushs actionnaires de IG Farben ont produit le zyclon B responsable de la mort de millions de juifs slaves et polonais dont les industries faisaient de la concurence aux pays anglo-saxons.Avec les chimiothérapies ils ont trouvé un bon filon pour recycler tous les gaz de combats et les insecticdes interdits tels que le DDT.Il a été prouvé que la chimiothérapie loin de soigner les malades du cancer ne fait que hâter leur mort.

Puis les Rockfeller ont imposé les vaccins au niveau mondial sous couvert d’humanitaire qui ont été développés en réalité pour des buts d’eugénisme pour stériliser les noirs, les chômeurs et les handicapés sociaux.

Certaines campagnes de vaccinations ont aidé les Rockfeller à répandre le virus du sida ou ébola ou le choléra sur des personnes bien portantes et à injecter des champignons qui des dizaines d’années plus tard se transforment en pourriture et donc en cancer.

Le CDC a rapidement retiré une page de leur site web, qui est maintenant censurée (mais elle a été maintenant été retirée) en admettant que plus de 98 millions d’Américains ont reçu une ou plusieurs doses de vaccin contre la polio cela sur une durée de 8 ans lorsqu’une proportion du vaccin a été contaminé par un cancer causant polyomavirus SV40 . Il a été estimé que 10-30 millions d’Américains auraient reçu une dose contaminé SV40 du vaccin.

 

Lors d’une interview Davide Keith a déclaré publiquement en anglais ‘we may end up killing 10s of thousands of people a year that is our decision » Sous entendu nous pouvons mettre fin à la vie à des dizaines de milliers de personnes par an grâce aux chemtrails cela est notre décision !

 

Selon une vidéo youtube de Richie from Boston RFB https://youtu.be/_rsvbyewB_Q ayant pour titre

 

David Keith in his own words « we may end up killing 10s of thousands … »

C’est la preuve irréfutable que les chemtrails sont destinés non pas à nous protéger du réchauffement climatique mais sont destinés à augmenter les maladies respiratoires !

 

David Keith a travaillé pour la geoingeniering du climat, la technologie de l’énergie et la politique publique pendant vingt-cinq ans. Son travail est axé sur la science, la technologie et la politique publique de la géoingénierie solaire. Il a remporté le premier prix du concours national de physique du Canada, a remporté le prix d’excellence en physique expérimentale du MIT et a été l’un des héros de l’environnement du magazine TIME. David est professeur de physique appliquée à la Harvard’s School of Engineering and Applied Sciences et professeur de politique publique à la Harvard Kennedy School. Il est également fondateur de Carbon Engineering, une société développant une technologie de capture du CO2 de l’air ambiant. Mieux connu pour ses travaux sur la science, la technologie et la politique publique de la géoingénierie solaire, David a travaillé depuis les impacts climatiques de l’énergie éolienne à grande échelle jusqu’à une critique précoce des perspectives du combustible hydrogène. Les projets d’ingénierie matérielle de David incluent le premier interféromètre pour les atomes, un spectromètre infrarouge de haute précision pour l’ER-2 de la NASA et, actuellement, le développement d’usines pilotes de capture de CO2 pour l’ingénierie du carbone. David enseigne des cours sur la politique scientifique et technologique et sur les systèmes énergétiques et environnementaux où il a dispensé à des étudiants du monde entier grâce un cours en ligne sur edX. Il a écrit pour le public avec A Case for Climate Engineering de MIT Press. Basé à Cambridge, David passe environ un tiers de son temps à Canmore en Alberta.

 

La NASA avait aussi publiquement avoué répandre des chemtrails pour combattre la dépression et la schizophrènie en répandant du lithium sur le peuple américain! Hors le lithium provoque une accoutumance et donc un manque comme chez les drogués à la cocaine et si les gens exposés au lithium sont en manque alors cela peut les inciter à la dépression et au suicide.Beaucoup d’agriculteurs se suicident en Inde et en Europe non pas seulement du fait de leurs crédits bancaires difficiles à rembourser mais aussi après des expositions au lithium présent dans les insecticides et herbicides !

 

Si Hitler avait un programme de dépopulation qu’il gardait secret jusqu’à ce que des millions de personnes meurent avant que le monde commence à comprendre ce qui se passait. Et s’il avait annoncé son projet de créer une race de maîtres et d’éliminer tous les autres en leur tirant deux balles à la tête, en les affamant ou en les plaçant dans des chambres à gaz ou en les mettant en esclavage ?

 

Combien de personnes dans le monde l’auraient soutenu et déclaré qu’il approuvaient l’idée de se débarrasser de tous les «indésirables», handicapés ou chômeurs et de les blâmer pour tous les problèmes du monde?

 

Eh bien, Bill Gates et George Soros parlent également de dépopulation et d’eugénisme, mais il n’est pas question qu’ils dévoilent leurs plans en détail … et est-ce que Bill l’a déjà fait? Et si vous appreniez tout de suite que Bill Gates et son partenaire dans la criminalité envisagent de réduire la population mondiale de 5 milliards de personnes innocentes au cours de la prochaine décennie et qu’ils envisagent d’utiliser des vaccins et des aliments génétiquement modifiés à cette fin?

 

Les citoyens américains sous-estiment le pouvoir dévastateur de la consommation quotidienne de pesticides. Bien sûr, la plupart des Américains disent vouloir des étiquettes sur les OGM, mais ils ne les auront pas bientôt, alors quoi maintenant? En outre, la plupart des Américains pensent que les vaccins sont une bonne idée pour lutter contre les maladies infectieuses et que deux personnes sur trois se font vacciner chaque année, mais savent-elles quels sont les ingrédients typiques et quels dommages chroniques ils causent réellement à leur cerveau? systèmes nerveux, immunitaire et reproducteur?

 

Bill Gates et George Soros le savent. Ces deux mecs blancs super riches ne cherchent pas à sauver les pauvres en Afrique, en Inde ou au Brésil. Ils ne se soucient absolument pas de la santé des sociétés défavorisées, mais ils se soucient de s’assurer que ces personnes ne puissent pas se reproduire, et que s’ils se reproduisent, ils créent des êtres déformés, gravement autistes et atteints de cancer qui ne se reproduiront pas ou ne mèneront même pas une vie productive, mais coûteront à leurs parents la totalité de leurs gains et de leurs économies rien que pour s’en occuper.

 

Bill Gates a déclaré lors d’une conférence TED qu’il pouvait réduire la population mondiale de plusieurs milliards en utilisant des vaccins. Comment? Si les vaccins préviennent soi-disant les maladies infectieuses, en quoi cela revient-il à tuer des personnes ou à les empêcher de se multiplier? Excellente question.

 

L’expérimentation de masse sur le VIH en Afrique du Sud commence avec un financement de Bill Gates.

 

En 2016, on estimait que 7 millions de personnes en Afrique du Sud étaient séropositives, avec plus de 300 000 nouveaux cas chaque année. Près de 200 000 d’entre eux meurent chaque année des suites du sida, généralement parce que leur système immunitaire est pratiquement inexistant, de sorte que rien, un simple rhume ou la grippe, pourraient les conduire à la mort. Quoi d’autre pourrait “tuer” ces “indésirables”? Vaccins contenant des neurotoxines connues et des toxines de métaux lourds. C’est ce qu’on appelle l’eugénisme, et quelques grands hommes blancs dirigent le spectacle. Des «essais» sont en cours et Bill Gates, promoteur ultime du contrôle de la population et philanthrope autoproclamé, injecte de l’argent dans les laboratoires pharmaceutiques pour fabriquer un vaccin contre le sida. Et des bananes transgéniques en Afrique.

 

Zika est un canular, moustiques génétiquement modifiés de Bill Gates, peur de la propagande dans les médias, suivi du programme de vaccination de masse par ADN

 

Le CDC définit les vaccins à l’ADN comme «des préparations plasmidiques purifiées contenant une ou plusieurs séquences d’ADN capables d’induire ou de promouvoir une réponse immunitaire contre un agent pathogène». Pourtant, rien ne prouve que cela fonctionne réellement, et la recherche montre que lorsqu’elles sont injectées, elles peuvent provoquer une «mutagenèse par insertion», ce qui signifie que des mutations de gènes et de cellules peuvent en résulter – et c’est également la définition de la cancérogenèse, ou cancer. Voulez-vous éteindre vos gènes suppresseurs de tumeurs? Bill Gates et George Soros adoreraient cela. Cela pourrait aider à réduire le «problème» de la surpopulation mondiale imaginaire selon eux contre laquelle ils se luttent avec tant de justice. Si ils veulent réduire la population mondiale qu’ils commence par eux même et leur familles nombreuse.

 

Ces nouveaux vaccins à modification d’ADN pourraient-ils créer une tolérance humaine aux agents pathogènes au lieu de l’immunité? Pourquoi les milliardaires qui soutiennent et promeuvent des aliments OGM cancérigènes et chargés de pesticides fabriqueraient un vaccin pour s’en protéger ? Cela n’aurait pas de sens. Cela équivaudrait à élever et à libérer des millions de serpents venimeux tout en créant et en promouvant l’inoculation anti-venin.

 

Méfiez-vous des faux vaccins contenant des neurotoxines et ADN modifiés. Demandez à votre médecin naturopathe si les vaccins hautement expérimentaux, non testés et dangereux, les vaccins Zika, VIH, Ebola, Anthrax, VPH, grippe porcine, ROR et ADN sont «faits pour vous» et vos enfants.

 

Glenn Thomas, consultant principal à Genève pour l’OMS, un expert du sida et, surtout, expert du virus Ebola, était à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu à la frontière entre l’Ukraine et la Russie.

 

Glenn Thomas était également le coordonnateur des médias pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et il a été impliqué dans les enquêtes qui s’intéressaient à la question des opérations d’essai du virus Ebola dans le laboratoire d’armes biologiques à l’hôpital de Kenema. Maintenant que ce laboratoire a été fermé par décret du gouvernement du Sierra Leone, plus de détails émergent sur ​​les intérêts cachés derrière sa gestion.

Bill et Melinda Gates ont des liens avec des laboratoires d’armes biologiques situés à Kenema, l’épicentre de l’épidémie d’Ebola développée à partir de l’hôpital où des essais cliniques étaient menés sur l’homme pour le développement d’un vaccin. Après l’ouverture d’une enquête informelle, il semble que le nom de George Soros, via ses fondations, finance le laboratoire d’armes biologiques.

Glenn Thomas était au courant de preuves montrant que le laboratoire avait manipulé un diagnostic positif du virus Ebola [au nom de l’Université de Tulane] pour justifier un traitement médical coercitif sur la population, un vaccin expérimental qui, en fait, a propagé le virus Ebola.

Glenn Thomas avait refusé de cautionner cette imposture, contrairement à certains qui travaillent à l’Institut de la Santé et qui sont maintenant conscients que Glenn Thomas a été assassiné.

Les médias officiels n’ont jamais rapporté une seule nouvelle sur la présence du laboratoire d’armes biologiques à Kenema, et encore moins l’ordre donné à l’Université de Tulane d’arrêter les essais impliquant le virus Ebola.

Le milliardaire George Soros, à travers son réseau de fondations « Open Society », a mis en place depuis de nombreuses années « des investissements importants » dans le « triangle de la mort de l’Ebola », soit au Sierra Leone, au Libéria et en Guinée.

>> Par conséquent, le motif de George Soros pour éliminer le porte-parole de l’OMS, Glenn Thomas, était d’arrêter la propagation des nouvelles par les voies officielles à l’effet que l’épidémie d’Ebola a été orchestrée à une table dans un laboratoire d’armes biologiques.

Une longue série de coïncidences étranges émergent de l’hôpital de Kenema, centre de recherche où a travaillé Cheikh Humar Khan, le médecin-héros qui est décédé le 29 juillet dernier après avoir été infecté par le virus Ebola. Khan a dirigé le laboratoire où les tests ont été effectués sur la population locale pour trouver de nouveaux cas. Laboratoire qui a un partenariat avec l’Université Tulane à la Nouvelle-Orléans, célèbre pour son expertise sur les maladies tropicales et la recherche sur l’Ebola.

L’hôpital de Kenema collabore également avec l’Institut de recherche médicale de l’Us Army, le secteur des forces armées américaines qui est en charge des maladies infectieuses.

Selon les déclarations officielles, des expérimentations et tests ont été faits pour le développement de vaccins contre la fièvre jaune et la fièvre de Lassa pour vacciner les soldats. Selon les populations locales, des essais d’armes biologiques, soit de nouveaux virus créés pour être utilisés en temps de guerre, ont été faits, raison pour laquelle elles ont attaqué le centre de Kenema puisque tous ceux qui sont venus passer un dépistage pour le virus Ebola sont ressortis malades.

Tant et si bien que le Ministère de la Santé du Sierra Leone, le 23 juillet, a fermé le laboratoire et l’hôpital et a transféré les patients au centre de traitement Kailahun et a ordonné à l’Université de Tulane de cesser les tests sur le virus Ebola. Quel test? Ça n’a pas été précisé. Le Ministère a également ordonné au CDC, le Center for Disease Control aux États-Unis, «d’envoyer officiellement les conclusions et recommandations de l’évaluation du laboratoire de Kenema » à propos de ce qui n’est pas clair.

Une étude publiée en juillet par le CDC et signée par Humar Khan, Randall Schoepp, Cynthia Rossi et Joseph Augustin Goba Foire, a signalé que «le virus Ebola qui a infecté le Sierra Leone pourrait être le résultat d’un virus ou d’une variante de la génétique Bundibugyo du virus Ebola ».

Le 31 juillet, le président de ce petit pays d’Afrique Ernest Bai Koroma a déclaré l’état d’urgence et il a parlé de la recherche du Dr Khan qui demandait si la virulence du virus Ebola avait été obtenue par une mutation génétique. Pourquoi le virus qui cause la fièvre hémorragique en Afrique existe (et tue) depuis des siècles séjourne dans certaines limites?

La directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a commencé en août à se demander s’il existe une mutation du virus Ebola ou une adaptation du virus.

 

Alors, théorie du complot ?

 

Ça provient d’un rapport de quatre pages

 

Le Telegraph enterre un aspect clé de l’histoire – la preuve qu’un laboratoire US d’armes biologiques en Sierra Leone lié a la Fondation Soros et a la Fondation Bill et Melinda Gates est probablement à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours.

 

Alors que The Telegraph enterre des faits sur l’existence de cet hôpital ou se situe un laboratoire de recherche d’armes biologiques et ne tient pas compte des informations contenues dans les fiches de Contrôle de la Maladie Ebola du CDC qui identifient les hôpitaux comme le lieu où une épidémie d’Ebola est la plus susceptible de se produire, le reporter du Washington Post, Terence McCoy, est entré dans le royaume des contes de fées en blâmant la flambée actuelle Ebola sur la déforestation.

 

http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/08/how-deforestation-and-human-activity-could-be-to-blame-for-the-ebola-pandemic/?tid=hp_mm

 

La fiche d’information CDC Ebola admet sur la première page que les cliniques et les hôpitaux sont «souvent» les lieux de manifestations d’Ebola.

 

La fiche d’information CDC indique également que les tous premiers décès d’Ebola en 1976 ont été causés par « … (contact personnel étroit et par l’utilisation d’aiguilles et de seringues contaminées dans les hôpitaux/cliniques) ».

 

Dans la deuxième épidémie d’Ebola en 1976 au Soudan tuant 151 personnes, «la maladie a été propagée principalement par contact étroit du personnel dans les hôpitaux», dit le CDC dans un langage qui ne peut pas être plus clair.

 

McCoy, qui dit qu’il est difficile d’établir une chronologie de cette horrible infection, préfère, cependant, déformer les faits concernant Ebola qui a ses origines dans les hôpitaux, que tout le monde peut lire en ligne, pour exciter la peur chez les lecteurs avec des théories de divertissement.

…/…

« …… McCoy aspire à créer du suspense comme les meilleurs écrivains de fiction. « Le premier contact se produit souvent dans des communautés rurales reculées où une victime touche une carcasse d’animal infecté, et les choses empirent rapidement à partir de là. »

…/…

…ignorant encore la fiche CDC, qui admet que dans les cas où les êtres humains sont entrés en contact avec des singes infectés dans des centres de quarantaine aux États-Unis, les humains ne sont pas tombés malades ou morts de la fièvre Ebola.

 

Les populations locales en Afrique de l’Ouest semblent savoir, sans avoir à lire la fiche CDC Ebola, que les hôpitaux et le personnel médical propagent le virus Ebola. The Telegraph rapporte que des personnes brandissant des couteaux ont encerclé un véhicule de la Croix-Rouge en Guinée.

 

La participation des hôpitaux expliquerait aussi pourquoi le virus Ebola est apparu dans cette partie de l’Afrique pour la première fois et dans de nombreux endroits différents à peu près au même moment.

 

Étant donné que le CDC admet lui-même que les hôpitaux sont, en fait, la source probable de toute épidémie d’Ebola, la question se pose de savoir quel hôpital spécifique pourrait être à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours?

 

À l’épicentre de l’épidémie actuelle du virus Ebola se trouve l’hôpital Gouvernemental de Kenema en Sierra Leone, qui abrite un des laboratoires d’armes biologiques de biosécurité niveau 2 des États-Unis avec des liens vers la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Soros.

 

Des scientifiques de biodéfense américains ont travaillé au laboratoire sur les fièvres virales comme le virus Ebola depuis au moins 2011.

 

http://www.nti.org/gsn/article/biodefense-scientists-fight-lassa-fever/

 

La liste des noms des partenaires et des personnes qui dirigent le laboratoire d’armes biologiques du virus de la fièvre à l’intérieur de l’hôpital public de Kenema se lit comme un appel nominal des organisations du Nouvel Ordre Mondial.

 

« » Le Consortium est une collaboration entre Tulane, Scripps Research Institute, Institut Broad, l’Université Harvard, l’Université de Californie à San Diego, Université du Texas Medical Branch, auto-immune Technologies LLC, Corgenix Medical Corporation, hôpital public de Kenema (Sierra Leone), Irrua Specialist Hospital enseignement (Nigeria) et divers autres partenaires en Afrique de l’Ouest. … Le Consortium entend étendre ce programme à d’autres agents infectieux importants tels que Ebola, Marburg et d’autres arénavirus qui sont d’une grande préoccupation pour la santé publique et le bioterrorisme « , indique le site du laboratoire d’armes biologiques.

 

http://vhfc.org/consortium

 

Le site admet que le professeur Robert F. Garry « gère actuellement le consortium de scientifiques qui développent des méthodes modernes de diagnostic pour plusieurs agents pathogènes de biodéfense. »

 

http://vhfc.org/consortium/people/garry

 

Dr James E. Robinson « est un chercheur collaborateur dans quatre grands projets de consortiums financés par la Fondation Bill et Melinda Gates. »

 

http://vhfc.org/consortium/people/robinson

 

Dr Pardis Sabeti a reçu des bourses de la bourse Rhodes, la bourse Soros, la bourse en Science L’Oréal Femme, selon le site.

 

http://vhfc.org/consortium/people/sabeti

 

Scientifique Stephen Gire a des liens avec le CDC et l’armée des États-Unis.

 

Il « a passé du temps dans les Centers for Disease Control and Prevention faisant des recherches sur les maladies infectieuses à transmission vectorielle. Il a ensuite déménagé à compléter une maîtrise en santé publique à l’Université Columbia et une bourse de trois ans avec l’Institut de l’armée américaine de recherche médicale des maladies infectieuses (USAMRIID). Il a étudié les virus comme le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, Ebola et la variole du singe, et il organise des formations sur place dans les techniques biologiques pour le personnel de laboratoire dans les pays en développement « .

 

http://vhfc.org/consortium/people/gire

 

Relier les points, il est raisonnable de demander une enquête pour déterminer si ce laboratoire d’armes biologiques particulier des États-Unis, à l’épicentre géographique de l’épidémie en court, a effectivement causé cette épidémie.

 

En 2009, Baxter en Autriche a été pris a contaminer 72 kilos de la grippe saisonnière avec le virus mortel de la grippe aviaire dans son laboratoire de niveau de biosécurité 3. Il est apparu plus tard à partir de documents publiés sur Wikileaks que Baxter était un bien des États-Unis de défense ou militaire.

 

Faits et documents, ainsi que le battage médiatique indiquent que des attaques bioterroristes Ebola sous fausses bannières dans les hôpitaux et les cliniques contre des citoyens américains et britanniques utilisant des occasions comme les Jeux du Commonwealth en Écosse afin de semer la panique.

 

L’objectif est de mettre en œuvre la loi martiale contenue dans les plans en cas d’épidémie et de pandémie et ainsi prendre le contrôle total de la population à un moment où le système financier est proche de l’effondrement.

 

Traduit par Valerie

 

Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/08/us-bioweapons-lab-in-sierra-leone-at-the-epicentre-of-ebola-outbreak/#more-6323

Un laboratoire d’armes biologiques US en Sierra Leone , à l’épicentre de la flambée de fièvre Ebola : De la Fondation Soros a la Fondation Bill et Melinda Gates !

 

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

 

Bill Gates face à un procès pour avoir testé sans consentement le vaccin sur des enfants en Inde; il semble que ses crimes contre l’humanité l’ont finalement rattrapé.

 

Un récent rapport publié par Health Impact News a indiqué que la Fondation Gates s’est trouvée face à un procès en cours, en raison d’une enquête qui est menée par la Cour suprême de l’Inde.

 

Health Impact News a déclaré:

 

« Bien que la fraude et la corruption sont révélées sur une base quasi quotidienne maintenant dans l’industrie du vaccin, les grands médias US continuent d’ignorer largement ces histoires hors des États-Unis, cependant, les empires de la vaccination commencent à s’effriter, tout comme les informations provenant des versions anglaises des médias grand public qui sont disponibles sur Internet.

 

Un de ces pays est l’Inde, où la Fondation Bill & Melinda Gates et leur empire de vaccins sont sous les feux des projecteurs, une instance contre eux est actuellement en cours d’étude par la Cour suprême de l’Inde « . [1] L’article de Health Impact News est centré en grande partie sur un rapport de quatre pages qui a été récemment publié par the Economic Times en Inde.

 

Désireux d’en savoir plus, j’ai étudié leur histoire et découvert que l’Organisation mondiale de la Santé, la Fondation Gates et deux organismes financés par eux, le PATH (Programme for Appropriate Technology in Health) et l’Alliance GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination), se sont retrouvés sous les feux des projecteurs après une pétition à l’origine soumise à la Cour suprême de l’Inde, par Kalpana Mehta, Nalini Bhanot et le Dr Rukmini Rao en 2012, qui a finalement été entendue par les tribunaux..

 

Après Oxfam à qui le tour? Les affaires de mœurs qui ont écorné l’image de l’ONG britannique pourraient éclabousser d’autres organisations. Médecins sans frontières (MSF), un autre géant du secteur, a pris les devants en annonçant que près de 150 plaintes concernant ses employés étaient remontées en 2017 dans le monde. Les langues se délient aussi parmi les anciens employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Des délégués auraient aussi eu des comportements inadéquats. En mission, certains humanitaires profitent de leur position pour en tirer un profit sexuel. Le recours à des prostituées comme cela a été le cas en Haïti est bien plus fréquent et surtout beaucoup plus ancien qu’on l’imagine. Cela concerne aussi bien les personnels des ONG que ceux des agences onusiennes.

0 visiteurs

3 Commentaires
  • jipé
    Publié à 06:52h, 29 décembre Répondre

    Tout à fait d’accord Algarath.A ces différentes manipulations(vaccins,chemtrails,ogm,atome,big pharma, etc…)je rajouterais les ondes électromagnétiques(wifi,5G).Ces ondes perturbent fortement l’humain,qui reste un être électro-magnétique,comme tout organisme vivant(plantes,animaux…)

  • jipé
    Publié à 07:21h, 29 décembre Répondre

    Cette prison électro-magnétique est destinée à nous contrôler(nous maintenir dans la peur,nous rendre confus,incapables d’idées claires et intelligentes)par la baisse de notre fréquence vibratoire.
    Citadins,vous avez du souci à vous faire!

  • jipé
    Publié à 15:41h, 29 décembre Répondre

    Sans compter les caméras (pour votre sécurité ,bien entendu).Le NOM est déjà présent,mais la résistance se fait sentir(gilets jaunes,radars vandalisés…)

Écrire un commentaire