Sortie de Crise ? Mon cul !

Les oreilles chastes vont désapprouver, les serrés du cul vont zapper. On entend partout que c’est la « sortie de crise », enfin !

 

 

Tout dépend du point de vue d’où l’on se place par rapport à l’idée qu’on s’en fait

 

Pour ceux que le phénomène des Gilets Jaunes emmerde, ils ont hâte de retrouver leur confort de repus privilégiés. Pour eux, la police va forcer vers une sortie de crise.

Pour ceux qui savent parler français correctement, ce n’est pas une sortie de crise. Pourquoi ? Parce qu’une crise c’est à la fois un ancien monde qui meurt et un nouveau monde qui naît.

Et c’est très exactement ce qui se passe sauf pour les hors-sol, les aveugles.

 

Un monde se meurt, le monde où le Peuple déléguait 100% de ses prérogatives à des élus qui, dès la fin des élections, s’empressent de se gaver en trahissant leurs électeurs.

Un monde naît. Où le Peuple reprend ses droits démocratiques.

Alors, on est d’accord, hein, que de sortie de crise il n’y a point !

 

Algarath

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire