Le bon sens, qui rassure

L’image en tête de l’article montre pour moi le seul espoir de ces 40 dernières années. Je l’affirme !

 

 

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les évènements depuis plusieurs semaines se précipitent. J’ai été consterné, vraiment sonné, par l’élection de Macron.

La vielle baderne que je suis, trop bien au fait des crimes et des manipulations des oligarques, a vu hélas le coup venir. J’ai vu Macron arriver. À la différence près que j’ai compris avec étonnement et très vite que ce petit monsieur était un faux-mec. Apparemment fin et intelligent, en réalité un individu pas fini qui cumulerait bourde sur bourde et, excusez la faute de lèse-majesté, un imbécile idiot. Mais enfin puisqu’on l’avait pour 5 ans autant pleurer en silence.

À côté de ça, j’ai toujours commis l’erreur de penser que le Peuple est con et résigné, même si je suis un farouche adhérent à la théorie, tellement vérifiée, de la pression de nécessité. Ma double erreur c’est une grossière erreur de timing : Je croyais qu’on était encore très loin du seuil de rupture.

Grossière erreur

 

On y est au point de rupture. Pas seulement là où les gens se révoltent. Non ! Mais là où ils veulent reprendre les rênes du gouvernement en direct. Grosse frayeur de la macronie et des médias, et même gêne des partis politiques et des corps intermédiaires. Mais comment, se disent-ils va t’on pouvoir revenir dans le jeu ? Mon pronostic, ils ne reviendront pas.

Dans ce désert de bon sens, sauf celui bien sûr du Peuple qui redevient pré-souverain et qui va accéder au trône suprême et virer la macronie, il y a quand même deux voix qui rassurent. Ce sont celles de Dupont-Aignan et de Asselineau. Les deux seuls selon moi qui sont dignes de confiance. Je ne roule pas pour eux, mais en ces temps où tout s’écroule avant de se remettre mieux en place, écouter des gens sensés rassure car par moments on croit que personne ne raisonne comme il faut !

 

Algarath

 

 

0 visiteurs

2 Commentaires
  • gounouf
    Publié à 08:05h, 15 décembre Répondre

    Asselineau est le seul pré-requis pour ,à terme ,installer la démocratie directe,(c est le seul qui veut sortir de l ue,euro, otan,ce qui n est pas le cas de dupont-craignant)retrouvons d abord notre souveraineté à tous les étages de la v eme république.

  • GEBE
    Publié à 12:20h, 15 décembre Répondre

    De Xavier Niel à Bernard Arnault en passant par Attal, Jouyet et Griveaux: comment une constellation d’intérêts a fabriqué le candidat Macron et fait nommer Edouard Philippe à Matignon. C’est en 160 000 signes, c’est en exclu et c’est à vous. Régalez-vous. (Juan Branco)
    Comment en somme s’est construite en France une fabrique du silence et du consentement, rendant vaines toutes les procédures représentatives de notre pays, et épuisant notre démocratie, au prix de lourds intérêts. De quoi vous donner envie de prendre mille fois le maquis. (Juan Branco)
    http://branco.blog.lemonde.fr/files/2018/12/Macron-et-son-Crepuscule.pdf

Écrire un commentaire