Tabula Rasa

Ce titre à la con, ça veut dire TABLE RASE. On verra plus bas pourquoi.

 

On a tort de voir dans ce mouvement magnifique des Gilets Jaunes une simple réclamation sur le pouvoir d’achat. Et ce en dépit des violences des casseurs QUI NE SE SONT PAS FAIT PRENDRE (à votre avis pourquoi : c’est parce qu’ils sont des auxiliaires envoyés par Macron et payés par ses soins). Macron a besoin qu’ils soient là ces casseurs pour discréditer le mouvement. Il a donné des ordres aux flics : Les casseurs, PAS TOUCHE !

 

Réduire à une réclamation sur le pouvoir d’achat est méconnaître la réalité de cette crise qui est existentielle. C’est un Peuple qui souffre, bien sûr, de ne pas pouvoir vivre décemment mais qui souffre en même temps de ne pas être entendu, et plutôt ne pas être écouté. De ne pas être reconnu, de ne pas être représenté.

 

C’est tout un Peuple qui est beaucoup plus intelligent, surtout parce qu’il n’a pas fait l’ÉNA. Plein de bon sens, très fin.

Le ras le bol

 

Le Peuple en a marre de la langue de bois, en a marre des éditocrates, des journalistes qui leur disent comment penser, en a marre de ces politiciens qui vont d’un côté, de l’autre, trahissent leurs partis.

On n’arrivera pas à traiter le problème si on ne fait pas table rase.

Il faut des ÉTATS GÉNÉRAUX, et de ceci en priorité :

 

  • De la FISCALITÉ
  • De la DÉPENSE PUBLIQUE
  • Du SERVICE PUBLIC
  • Du SERVICE DE LA DETTE : Il faut DÉNONCER LA DETTE ODIEUSE et NE PAS LA REMBOURSER

 

Dans l’immédiat il faut desserrer l’étau qui étrangle le Peuple. Lui DONNER DE L’AIR pour qu’il vive décemment et retrouve l’espoir, en attendant que les états généraux ci-dessus amènent des changements structurels profonds.

 

Alors quand on voit Macron se taire et aller se promener sur les Champs Élysées pour braire comme le trouillard qu’il est, QUOI PENSER, QUE FAIRE ?

 

Algarath

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire